Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don
Âges et générations

L’évolution de la précarité de l’emploi selon l’âge

Données 1er juillet 2021 https://www.inegalites.fr/L-evolution-de-la-precarite-de-l-emploi-selon-l-age - Reproduction interdite

Parmi les jeunes de 15 à 24 ans qui travaillent, plus de la moitié ont un emploi précaire, contre 17 % au début des années 1980. Pour les 25-49 ans, le taux de précarité est passé de 3 % à 10 %.

Emploi Ages et générations Précarité Emploi

Le taux d’emploi précaire [1] des 15-24 ans qui travaillent est passé de 17,3 % à 52,6 % entre 1982 et 2020, selon l’Insee. Les jeunes sont bien plus touchés que les autres classes d’âge, même si la précarité de l’emploi a augmenté pour tous. Le taux est passé de 3 % à 10,4 % chez les 25-49 ans et de 2,3 % à 5,6 % chez les plus de 50 ans sur la même période. Certes, les actifs âgés de moins de 25 ans sont beaucoup moins nombreux que la large tranche des 25-49 ans. Mais, à eux seuls, les très jeunes actifs représentent un tiers de l’effectif des salariés en contrat précaire.

La précarisation de l’emploi des jeunes a été particulièrement forte entre le début des années 1980 et celui des années 2000. Le taux de précarité des 15-24 ans atteint déjà 47,4 % en 2000. Jusqu’à la crise financière de 2008, ce taux semblait stabilisé. Entre 2008 et 2016, il est reparti à la hausse jusqu’à dépasser les 50 %. Depuis, il stagne autour de 53 %.

En comparaison, les autres catégories d’âge ont été relativement épargnées par la tendance à la hausse de la précarité depuis trente ans. Une partie de l’augmentation pour les jeunes s’explique, il est vrai, par l’apprentissage : la part des apprentis dans l’emploi des jeunes est passée de 4,4 % à 19,4 % entre 1982 et 2020 selon l’Insee. Néanmoins, pour les jeunes peu qualifiés, l’emploi précaire est devenu un sas quasi-obligatoire d’entrée dans l’emploi, dans lequel une partie reste enfermée un grand nombre d’années.

La crise liée à la Covid-19 a fait dans un premier temps diminuer le taux d’emploi précaire du fait de l’arrêt de missions d’intérim et des CDD. Mais celui-ci devrait remonter à nouveau en 2021, sans doute en franchissant de nouveaux sommets du fait de l’incertitude de l’économie.

Part des intérimaires, CDD et apprentis rapportée à l’emploi total. Lecture : 52,6 % des jeunes de 15 à 24 ans qui travaillent ont un contrat précaire en 2020.
Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique        Données

Photo / CC BY SA Technoway Wikimedia


[1Le taux d’emploi précaire correspond à la part d’emplois en intérim, en contrat à durée déterminée (CDD) et en apprentissage, rapportée à l’emploi total. L’apprentissage est un contrat précaire, mais assorti d’une formation, ce qui le distingue du CDD et de l’intérim.


Date de première rédaction le 17 août 2012.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Âges et générations


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Données 19/08/2021
Revenus : les jeunes à la traine
Données 01/07/2021
L’évolution de la précarité de l’emploi selon l’âge
Données 02/06/2021
Covid-19 : les personnes âgées lourdement frappées
Analyses 11/05/2021
18-24 ans : un peu plus de 400 000 jeunes concernés par un RSA-jeunes
Données 30/04/2021
Le patrimoine selon l’âge
Points de vue 27/04/2021
La France vue d’en haut
Données 18/03/2021
20 % de la population a un diplôme supérieur à bac + 2
Points de vue 25/02/2021
Jeunesse : en finir avec l’hypocrisie française
Entretiens 27/01/2021
« La baisse d’activité économique touche les jeunes de plein fouet »
Données 05/01/2021
La pauvreté selon l’âge