Observatoire des inégalités
Soutenez l'Observatoire des inégalités >>                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Territoires

Les communes les plus touchées par la pauvreté

Analyses 28 décembre 2017

Grigny, Clichy-sous-Bois, Aubervilliers... Quatorze des vingt communes où le taux de pauvreté est le plus élevé se situent en banlieue parisienne. État des lieux de la pauvreté dans les communes de plus de 20 000 habitants. Extrait du Centre d’observation de la société.

Territoires Revenus

Avec 44,8 % de pauvres, Grigny – dans la banlieue sud de Paris – est la commune où le taux de pauvreté est le plus élevé de France au sein des villes de plus de 20 000 habitants [1], selon l’Insee. Ce niveau est trois fois plus élevé que la moyenne nationale (14 %). Non loin de Grigny, on trouve Clichy-sous-Bois, Aubervilliers et La Courneuve : quatorze des vingt communes où le taux de pauvreté est le plus élevé se situent en banlieue parisienne. Roubaix, Maubeuge, Béziers, Vaulx-en-Velin, Lens et Mulhouse complètent le classement. La plupart des communes y figurant conjuguent deux grands facteurs : elles ont subi les conséquences de décennies de déclin de l’emploi industriel et elles ont accueilli sur leur territoire une part importante de familles de milieux populaires, notamment dans le logement social. Un phénomène très ancien : ces villes sont fréquemment celles qui ont logé les populations immigrées que l’on a fait venir dès les années 1950 pour répondre aux besoins de l’activité économique. Ainsi par exemple, le quartier de « La Grande Borne », à Grigny au sud de Paris, a été créé à la fin des années 1960 pour loger une partie des populations alors entassées dans les bidonvilles de la région.

Les vingt communes où le taux de pauvreté est le plus élevé
Unité : %
Taux de pauvreté
Grigny44,8
Clichy-sous-Bois44,5
Roubaix42,3
Aubervilliers41,9
La Courneuve41,7
Garges-lès-Gonesse41,0
Creil37,2
Saint-Denis36,7
Villiers-le-Bel36,6
Bobigny36,4
Pierrefitte-sur-Seine36,1
Stains35,0
Maubeuge33,9
Sarcelles33,9
Béziers33,2
Pantin33,0
Villeneuve-Saint-Georges32,3
Vaulx-en-Velin31,9
Lens31,8
Mulhouse31,6
France métropolitaine14,0
Seuil à 60% du niveau de vie médian. Communes de plus de 20 000 habitants.
Source : Insee - Données 2013 – © Observatoire des inégalités

La situation sociale de ces communes est dégradée, notamment dans certains quartiers où le taux de pauvreté (de l’ordre de 60 à 70 %) dépasse de loin les moyennes affichées ici. L’insécurité économique dans laquelle vivent les habitants, et en particulier les jeunes adultes, rejaillit logiquement dans la vie quotidienne. Pour autant, la lecture de ces données doit être faite avec précaution. Tout d’abord, le seuil de pauvreté utilisé ici est fixé à 60 % du niveau de vie médian, environ 1 000 euros par mois pour une personne seule ou 2 500 euros pour un couple avec deux adolescents. On rassemble des populations qui vivent dans le plus grand dénuement et des familles modestes dont la situation économique est très différente. Ensuite, comme pour le chômage, un niveau élevé de pauvreté peut se combiner avec un certain dynamisme économique : les créations d’emplois attirent de nouvelles populations. À l’inverse, dans certaines villes le taux de pauvreté peut être inférieur parce qu’une partie de la population est partie chercher meilleure fortune ailleurs.

Les 20 communes où le taux de pauvreté est le moins élevé
Unité : %
Taux de pauvreté
Gif-sur-Yvette5,0
Le Chesnay5,1
Vélizy-Villacoublay5,2
Montigny-le-Bretonneux5,2
Vertou5,4
Maisons-Laffitte5,5
Le Plessis-Robinson5,6
Saint-Médard-en-Jalles5,9
Chatou6,1
Versailles6,2
Saint-Cloud6,2
Tournefeuille6,4
Rambouillet6,5
Saint-Sébastien-sur-Loire6,5
Couëron6,6
Rueil-Malmaison6,7
Sainte-Foy-lès-Lyon6,8
La Celle-Saint-Cloud7,0
Allauch7,1
Yerres7,2
France métropolitaine14,0
Seuil de pauvreté à 60 % du niveau de vie médian. Communes de plus de 20 000 habitants.
Source : Insee – Données 2013 – © Observatoire des inégalités

Treize des vingt communes où le taux de pauvreté est le plus faible sont situées en Île-de France (Gif-sur-Yvette, Le Chesnay, Vélizy-Villacoublay…). La coexistence de taux pauvreté élevés et faibles dans un espace limité illustre l’ampleur des écarts au sein de la région capitale. En parcourant les quatre kilomètres qui séparent le centre-ville de Saint-Ouen (au nord de Paris) et celui de Levallois-Perret (à l’ouest), on passe de 29 % de pauvres à 9 %. D’autres communes de banlieues de grandes villes comme Vertou (banlieue nantaise) ou Saint-Médard-en-Jalles (banlieue bordelaise) figurent aussi parmi les villes où le taux de pauvreté est le plus faible. Au total, dans les vingt communes de ce classement, le taux de pauvreté est inférieur ou égal à 7 %. À l’inverse des communes les plus pauvres, ces villes sont à la fois proches des lieux où l’emploi de cadres supérieurs est le plus élevé et offrent une part très faible de logement social : elles ont repoussé vers les autres communes limitrophes l’accueil des populations les plus pauvres.

Limites du raisonnement

Ce type de classement illustre les écarts qui marquent le territoire et comment un taux de pauvreté national moyen de 14 % décrit bien mal ce qui se passe dans certaines communes. Pour autant, il faut bien en mesurer les limites. D’abord, celle du découpage administratif. Inclure ainsi Allauch, mais non les 12e et 13e arrondissements marseillais voisins, relève de l’arbitraire statistique. Si l’on considérait comme des communes les arrondissements de Paris, de Lyon et de Marseille, le classement changerait complètement : cinq arrondissements de la cité phocéenne figureraient alors dans les vingt premières places des taux de pauvreté les plus élevés. Les trois arrondissements du Nord de Paris (18e, 19e et 20e, près de 200 000 habitants chacun) y figureraient aussi. Une autre limite de ce classement tient à la taille : nous n’avons comptabilisé que les communes de plus de 20 000 habitants. Comparer des entités de taille trop différente est délicat. Si on intègre au classement l’ensemble des communes pour lesquelles le taux de pauvreté est mesuré (celles qui ont au moins 2 000 habitants), alors des villes de plus petite taille viennent modifier l’ordre présenté, qu’il s’agisse de territoires très riches ou très pauvres.

Le taux de pauvreté des arrondissements de Paris, Lyon et Marseille
Unité : %
Taux de pauvreté
Marseille 3e52,8
Marseille 15e43,0
Marseille 2e41,9
Marseille 1er39,6
Marseille 14e27,4
Marseille 13e24,6
Paris 19e24,0
Paris 18e22,3
Paris 20e22,0
Marseille 5e20,4
Lyon 9e20,4
Marseille 4e20,4
Marseille 6e20,2
Marseille 10e20,1
Lyon 8e19,4
Paris 10e18,9
Marseille 11e18,9
Paris 13e17,0
Paris 11e16,3
Lyon 1er15,8
Lyon 7e15,7
Paris 2e15,7
Paris 12e14,5
Paris 17e14,2
Marseille 9e13,6
Paris 3e13,2
Lyon 3e13,1
Paris 14e12,8
Marseille 7e12,8
Paris 4e12,0
Paris 9e11,8
Lyon 5e11,7
Marseille 12e11,3
Paris 15e11,1
Lyon 2e11,1
Marseille 8e11,1
Paris 16e10,5
Paris 5e10,0
Paris 8e9,9
Lyon 4e9,9
Paris 6e9,1
Lyon 6e8,7
Paris 7e8,2
Seuil de pauvreté à 60 % du niveau de vie médian.
Source : Insee - Données 2013 – © Observatoire des inégalités

Ces données demandent à être complétées. En analysant les différentes formes que peut prendre la pauvreté : familles, personnes seules, personnes âgées, etc. Et en réalisant des typologies de communes ou d’intercommunalités selon les caractéristiques démographiques des personnes pauvres, comme le fait le bureau d’études Compas [2]. En différenciant la pauvreté selon le type de commune : une ville isolée de 10 000 habitants n’a pas les mêmes fonctions qu’une commune de même taille proche d’une agglomération de plusieurs centaines de milliers d’habitants. Ou en entrant dans le détail des quartiers : le Compas a révélé que certains quartiers de Paris (comme la Goutte d’Or) ou de Lyon (Balmont-La Duchère) connaissent des taux de pauvreté supérieurs à 40 %. Regroupés, ces quartiers ont une taille équivalente à une ville moyenne de province.

Paris, ville qui compte le plus de pauvres
Les communes où le nombre de pauvres est le plus élevé sont, logiquement, les communes les plus peuplées : 340 000 pauvres à Paris, 200 000 à Marseille, 73 000 à Toulouse par exemple. Mais le classement des communes où le nombre de pauvres est le plus élevé ne respecte pas toujours le classement par le nombre total d’habitants : on compte autant de pauvres (40 000) à Nîmes qu’à Nantes, ville dont la taille est pourtant deux fois supérieure à la première. À elles seules, les 20 communes du tableau ci-dessous rassemblent 1,6 million de personnes pauvres, environ 15 % de l’ensemble.
Les vingt communes où le nombre de pauvres est le plus élevé
Nombre d'habitants
Nombre de pauvres
Paris2 109 851341 203
Marseille800 880204 093
Toulouse393 26972 974
Nice352 75271 287
Lyon453 37265 653
Montpellier231 72160 735
Strasbourg234 66453 440
Lille189 74146 673
Nantes260 23940 238
Nîmes138 35540 119
Roubaix90 95938 468
Saint-Denis103 94438 108
Bordeaux212 90535 173
Toulon161 85034 396
Reims159 99133 740
Le Havre166 72633 721
Perpignan109 02733 503
Saint-Étienne154 87033 500
Mulhouse99 55631 488
Rennes171 75931 113
Seuil à 60 % du niveau de vie médian.
Source : Insee - Données 2013 – © Observatoire des inégalités

Extrait du Centre d’observation de la société.

Photo / La Grande Borne à Grigny, Nioux domaine public


[1Les personnes vivant en collectivité ne sont pas comptabilisées. Seuil de pauvreté de 60 % du niveau de vie médian.

[2Voir « Pauvreté et types de ménages : une typologie des intercommunalités », Violaine Mazery, Compas Etudes n° 19, décembre 2016.


Date de première rédaction le 28 décembre 2017.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Territoires


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Monde

Sur le même sujet

Analyses 29/05/2018
Comment définir le territoire des inégalités ?
Propositions 17/05/2018
Inégalités urbaines : faire émerger la mixité
Analyses 26/04/2018
Les trois quarts des pauvres vivent hors des quartiers prioritaires
Données 13/04/2018
Quel est le taux de pauvreté dans ma commune ?
Données 16/02/2018
Niveau de vie et inégalités : comment se situe votre commune ?
Données 11/02/2018
Niveau de vie et inégalités : le comparateur des communes
Analyses 28/12/2017
Les communes les plus touchées par la pauvreté
Analyses 28/12/2017
Ces quartiers où plus de la moitié de la population est pauvre
Analyses 14/12/2017
Inégaux face à la mobilité
Données 05/12/2017
Les inégalités de revenus selon les régions