Commandez le « Rapport sur la pauvreté en France »                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

L’essentiel des inégalités de revenus : quels chiffres retenir ?

L’essentiel 10 septembre 2020 https://www.inegalites.fr/L-essentiel-des-inegalites-de-revenus-quels-chiffres-retenir - Reproduction interdite

Quels sont les écarts de niveaux de vie au sein de la population ? Comment évoluent-ils ? L’essentiel des inégalités de revenus par l’Observatoire des inégalités.

Revenus et patrimoine Niveaux de vie

Il existe de nombreux indicateurs d’inégalités de revenus et il n’est pas simple de s’y retrouver. Nous vous présentons ici les principaux chiffres à connaître. Cela permet déjà de faire un tour d’horizon informé. Il s’agit des données pour l’année 2018 publiées en septembre 2020 par l’Insee. Les niveaux de vie sont exprimés après impôts et prestations sociales, pour l’équivalent d’une personne seule.




Les niveaux de vie

Le niveau de vie médian vaut 1 771 euros mensuels. Il partage la population en deux : la moitié touche moins, la moitié davantage. C’est autour de ce montant que l’on peut situer les classes moyennes.

On est pauvre quand on vit avec moins de 885 euros par mois, soit la moitié du niveau de vie médian [1]. En moyenne, les Français les 10 % les plus pauvres ont un niveau de vie de 715 euros par mois.

On est riche à partir de 3 542 euros, le double du niveau de vie moyen. Le niveau de vie moyen des 10 % les plus riches est de 5 090 euros.

Les inégalités de revenus

L’écart entre les niveaux de vie moyens des 10 % du haut et du bas est de 4 375 euros. Chaque mois, les 10 % les plus aisés ont en moyenne 4 375 euros de plus pour vivre que les 10 % les plus modestes.

Le rapport entre ces niveaux de vie moyens est de 7,1 : les 10 % du haut touchent en moyenne 7,1 fois ce que touchent les 10 % du bas, après impôts et prestations sociales.

Le ratio de Palma divise la masse de l’ensemble des revenus des ménages qui va aux 10 % les plus aisés par celle qui va aux 40 % les plus modestes. Il est de 1,12 en 2018. À eux seuls les 10 % les plus aisés captent 1,12 fois le montant global des revenus que touchent les 40 % les plus modestes, alors que ces derniers sont quatre fois plus nombreux.

L'essentiel des niveaux de vie
Unité : euros mensuels
Montant
Niveau de vie moyen des 10 % les plus pauvres715
Seuil de pauvreté885
Niveau de vie médian1 771
Seuil de richesse3 542
Niveau de vie moyen des 10 % les plus riches5 090
Niveaux de vie après impôts et prestations sociales, pour l'équivalent d'une personne seule. Seuil de pauvreté fixé à 50 % du niveau de vie médian. Seuil de richesse fixé au double du niveau de vie médian.
Lecture : les 10 % les plus pauvres vivent avec 885 euros par mois en moyenne. Les 10 % les plus riches ont un niveau de vie moyen de 5 090 euros par mois.
Source : Insee – Données 2018 – © Observatoire des inégalités
L'essentiel des inégalités de revenus

Écart entre les niveaux de vie moyens des 10 % les plus riches et des 10 % les plus pauvres4 375 euros
Rapport entre les niveaux de vie moyens des 10 % les plus riches et des 10 % les plus pauvres7,1
Rapport entre la masse des revenus perçue par les 10 % les plus aisés et celle des 40 % les plus modestes (ratio de Palma)1,12
Niveaux de vie, après impôts et prestations sociales, pour une personne seule.
Lecture : les 10 % les plus riches ont un niveau de vie moyen 7,1 fois supérieur à celui des 10 % les plus pauvres. Ils vivent en moyenne avec 4 375 euros par mois de plus.
Source : calculs Observatoire des inégalités selon l'Insee – Données 2018 – © Observatoire des inégalités

L’évolution en dix ans

Le niveau de vie moyen des 10 % les plus modestes a diminué de 13 euros entre 2008 et 2018. Cela peut paraître minime pour ceux qui ont un niveau de vie très supérieur, c’est en réalité beaucoup pour ceux dont le niveau de vie est aussi faible.

Le niveau de vie moyen des 10 % les plus riches stagne également, même si, après la baisse des années 2011 à 2013, il reprend du poil de la bête : il s’est élevé de près de 339 euros entre 2013 et 2018.

Les indicateurs d’inégalité augmentent modérément entre 2008 et 2018.

Le rapport entre les niveaux de vie moyens des deux bouts de l’échelle est passé de 6,9 à 7,1. L’écart entre ces seuils est passé de 4 307 euros mensuels à 4 376 euros. Le ratio de Palma est monté de 1,09 à 1,12. Les 10 % les plus aisés recevaient 1,09 fois ce que touchaient l’ensemble des 40 % les moins aisés en 2008. En 2018, c’est 1,12 fois.

Cette apparente stabilité entre 2008 et 2018 masque plusieurs périodes : tout d’abord, la hausse des inégalités de revenus, entamée au cours des années 2000, se poursuit après la crise de 2008 et culmine en 2011. Entre 2011 et 2013, l’augmentation de l’imposition des plus aisés a réduit les inégalités. La situation s’est stabilisée entre 2013 et 2017, avant de connaitre une nette remontée en 2018.

Dix ans d'évolution des inégalités de revenus
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
Niveau de vie moyen des 10 % les plus pauvres728713705696681706695712718713715
Niveau de vie moyen des 10 % les plus riches503549765172520050784 7524 7734 8674 8224 849 5 091
Écart entre les niveaux de vie moyens des 10 % les plus riches et des 10 % les plus pauvres4 3074 2634 4684 5044 3974 0464 0784 1554 1034 1374 376
Rapport entre les niveaux de vie moyens des 10 % les plus riches et des 10 % les plus pauvres6,9 7,0 7,3 7,5 7,5 6,7 6,9 6,8 6,7 6,8 7,1
Ratio de Palma1,091,081,151,161,141,051,061,081,051,061,12
Niveaux de vie mensuels après impôts et prestations sociales, pour une personne seule. Série recalculée pour tenir compte des ruptures de série de 2010 et 2012.
Source : calculs de l'Observatoire des inégalités selon l'Insee – © Observatoire des inégalités
Après impôts et prestations sociales. Pour une personne seule.
Lecture : en 2018, le niveau de vie moyen des 10 % les plus riches est 7,1 fois plus élevé que le revenu moyen des 10 % les plus pauvres.
Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique        Données

Après impôts et prestations sociales. Pour une personne seule. Données recalculées pour tenir compte des ruptures de série de 2010 et 2012.
Lecture : en 2018, le niveau de vie moyen des 10 % les plus riches est supérieur de 52 510 euros au revenu moyen des 10 % les plus pauvres.
Source : calculs de l'Observatoire des inégalités d'après l'Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique        Données

Niveau de vie après impôts et prestations sociales. Lecture : en 2018, les 10 % les plus aisés perçoivent une masse de revenus 1,12 fois plus grande que l'ensemble des 40 % les plus modestes, alors qu'ils sont quatre fois moins nombreux.
Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique        Données

Pour en savoir plus, lire notre article sur l’évolution des inégalités de niveau de vie.

Illustration / © Corinne Veron-Durand pour l’Observatoire des inégalités


[1Nous utilisons le seuil à 50 % du niveau de vie médian plutôt que celui à 60 % qui est de 1063 euros


Date de première rédaction le 9 septembre 2020.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Notre actu


Rapport sur la pauvreté en France 2020-2021

Newsletter

Espace jeunes

illustration espace jeune

Un outil original pour comprendre les inégalités

Publication



Rapport sur les riches en France

Formation

1er février 2021
Les jeunes face aux inégalités

Voir toutes les formations

Actualités de l'Observatoire

Quand on veut, on peut ? C’est le thème du Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2021

Boites à outils

Questions clés
Mesurer les inégalités
Lexique
Salaire : êtes-vous riche ou pauvre ?
Patrimoine : êtes-vous fortuné ?
Niveaux de vie : où en est ma commune ?
L’évaluateur des dépenses publiques
Communes : quelle égalité hommes-femmes ?