Commandez le « Rapport sur la pauvreté en France »                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Femmes et hommes

Les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes : état des lieux

Données 25 mars 2019 https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-de-salaires-entre-les-femmes-et-les-hommes-etat-des-lieux - Reproduction interdite

En temps plein, les femmes touchent 16,8 % de moins que les hommes. Plus on s’élève sur l’échelle des salaires, plus les écarts entre femmes et hommes sont grands.

Femmes et hommes Revenus et patrimoine Salaires Revenus

Le salaire mensuel net moyen des hommes, en équivalent temps plein [1] est de 2 547 euros en 2018, celui des femmes de 2 118 euros. En moyenne, les femmes gagnent donc 429 euros de moins que les hommes pour un temps plein, soit 16,8 % de moins. Ou encore, ce qui revient au même, les hommes touchent en moyenne un salaire supérieur de 20,3 % à celui des femmes (voir notre encadré méthodologique sur la façon de mesurer l’écart).

Salaires mensuels nets moyens en équivalent temps plein. Lecture : les femmes gagnent en équivalent temps plein 16,8 % de moins que les hommes.
Source : Insee – Données 2018 – © Observatoire des inégalités

Graphique        Données

Dans quel sens mesurer les inégalités hommes-femmes ? Un peu de mathématiques appliquées aux inégalités
L’écart de salaires entre les femmes et les hommes est, dans l’immense majorité des cas, présenté du point de vue masculin. On mesure combien les femmes touchent de moins que les hommes. Dans notre calcul basé sur les chiffres de l’Insee, lorsque les hommes touchent 100, les femmes reçoivent 83,2 (2 118 ÷ 2 547). Elles perçoivent ainsi 100 - 83,2 = 16,8 de moins. Rapporté aux 100 des hommes, cela fait 16,8 % en moins.

Mais rien n’empêche de voir les choses autrement : du point de vue des femmes ! Si l’on rapporte l’écart de 16,8 aux 83,2 des femmes, cela fait 16,8 ÷ 83,2 = 20,3 %. Les hommes touchent donc 20,3 % de plus que les femmes. Si on arrive à un résultat différent, c’est parce que les pourcentages ne sont pas réversibles, car ils ne s’appliquent pas à la même base de départ. Baissez un prix de 50 % pour un bien de 100 euros, vous l’avez à 50 euros. Augmentez-le de 50 %, et le voilà à 75 euros (car 50 % de 50 euros = 25 euros).

Aucune des deux méthodes n’est plus « juste » ou meilleure. Mais il est frappant de constater que celle qui aboutit au chiffre le plus faible s’est imposée dans le débat public.

Les écarts sont plus grands en haut de l’échelle des salaires

Plus on progresse dans l’échelle des salaires, plus l’écart entre les femmes et les hommes s’agrandit. Selon les dernières données disponibles (Insee 2018), toujours en équivalent temps plein, les 10 % des femmes les moins bien rémunérées ont un salaire maximum inférieur de 5 % à celui des hommes (1 247 euros contre 1 319 euros). Le salaire minimum des 10 % des femmes les mieux rémunérées est inférieur de 19 % à celui des hommes (soit 3 314 euros pour les femmes contre 4 107 euros pour les hommes). Au niveau médian, les femmes gagnent un salaire inférieur de 12 %, ce qui représente un écart de 235 euros par mois avec leurs homologues masculins.

Écarts de salaires selon le sexe et le niveau de rémunération
Salaires mensuels nets en équivalent temps plein
Unité : euros
Hommes
en euros
Femmes
en euros
Ensemble
en euros
Écart
en euros
Écart
en %
10 % des salariés gagnent moins de… 1 3191 2471 282- 72- 5
20 %...1 4801 3631 423- 117- 8
30 %...1 6261 4711 552- 155- 10
40 %...1 7861 5901 697- 196- 11
50 %...1 9721 7371 871- 235- 12
60 %...2 2051 9282 088- 277- 13
70 %...2 5302 1862 383- 344- 14
80 %...3 0562 5692 848-487- 16
90 %… 4 1073 3143 776- 793- 19
5 % des salariés gagnent plus de…5 4284 1984 932- 1 230- 23
1 %...10 4807 1249 172- 3 356- 32
Ensemble2 5472 1182 369- 429- 17
Salaires nets mensuels en équivalent temps plein.
Lecture : 50 % des femmes ont un salaire inférieur à 1 737 euros par mois (en équivalent temps plein). Ce salaire médian est inférieur de 12 % à celui des hommes.
Source : Insee – Données 2018 – © Observatoire des inégalités

Les inégalités de salaire entre les sexes sont les plus fortes chez les cadres supérieurs, donc parmi les salaires les plus élevés : les femmes cadres gagnent 18 % de moins que les hommes cadres. À l’inverse, l’écart le plus faible est constaté parmi les employés (- 6 %), une catégorie majoritairement féminine.

Salaires nets mensuels selon le sexe et la catégorie sociale
Hommes
en euros
Femmes
en euros
Ensemble
en euros
Écart femmes/hommes
en %
Cadres supérieurs4 5113 6834 214- 18
Professions intermédiaires2 5002 1802 353- 13
Employés1 7621 6551 690- 6
Ouvriers1 8211 5551 774- 15
Ensemble2 5472 1182 369- 17
Écart employés/cadres (en euros)- 2 749- 2 028- 2 524
Écart employés/cadres (en %)- 61- 55- 60
Salaires nets en équivalent temps plein. Lecture : les employés gagnent en moyenne 2 500 euros de moins par mois que les cadres, en équivalent temps plein, soit 60 % de moins.
Source : Insee – Données 2018 – © Observatoire des inégalités

De l’écart total aux discriminations

Avertissement : nous utilisons ci-dessous les chiffres d’une étude publiée par le ministère du Travail qui part des salaires effectivement perçus pour aboutir aux discriminations et non plus en équivalent temps plein, comme dans la première partie de l’article.

1- L’écart total : les femmes touchent 25,7 % de moins que les hommes
Tous temps de travail confondus (temps partiels et temps complets rassemblés), les salaires féminins valent en moyenne 74,3 % des salaires masculins, selon les données 2012 du ministère du Travail [2]. Les femmes touchent donc 25,7 % de moins (100 % - 74,3 % = 25,7 %) que les hommes. Vu autrement, les hommes touchent 34,6 % de plus (100 divisé par 74,3, voir notre encadré méthodologique).

2- L’écart pour des temps complets : les femmes touchent 16,3 % de moins

Le premier facteur explicatif des inégalités de salaires provient des différences de temps de travail. Les femmes sont quatre fois plus souvent en temps partiel que les hommes : leur revenu – tous temps de travail confondus – est logiquement inférieur à celui des hommes. De plus, le temps de travail des hommes est aussi accru par les heures supplémentaires qu’ils effectuent plus souvent que les femmes. Pourtant, même en ne comparant que les salaires à temps complet, les femmes perçoivent encore 16,3 % de moins que les hommes.

3- L’écart à temps de travail et métiers équivalents : les femmes touchent 12,8 % de moins

Si l’on tient compte des différences de tranches d’âge, de type de contrat, de temps de travail, de secteur d’activité et de taille d’entreprise, il reste un écart moyen de salaire entre les femmes et les hommes d’environ 10,5 %, selon les données du ministère du Travail. Cet écart « toutes choses égales par ailleurs » est ce que l’on n’arrive pas à expliquer. Pour partie, il résulte de discriminations et d’autres facteurs non mesurés. Cet indicateur, important, ne doit pas faire oublier les inégalités et discriminations qui existent en amont de la fixation des salaires, dans les parcours scolaires, dans le choix du temps de travail, du secteur d’emploi, etc.

Décomposition des écarts de salaires entre femmes et hommes
Unité : %
Les femmes gagnent ...% de moins que les hommes
Écart tous temps de travail confondus25,7
Effet du temps partiel- 9,4
Écart pour des temps complets16,3
Effet de l'inégale répartition des métiers*- 3,5
Écart pour des temps complets à métier équivalent12,8
Effets de structure à métier équivalent (âge, secteur d'activité, taille de l'entreprise, type de contrat de travail)- 2,3
Part non expliquée10,5
Lecture : les salaires des femmes sont en moyenne inférieurs de 25,7 % à ceux des hommes tous temps de travail confondus. Si l'on ne tient compte que des temps complets, en retirant l'effet du temps partiel (9,4 %), l'écart est de 16,3 %. * Les femmes et les hommes n’exercent pas les mêmes professions. Par exemple, les femmes sont très nombreuses dans le secteur des services à la personne quand les hommes sont plus présents dans le secteur du bâtiment.
Source : ministère du Travail - Données 2012 - © Observatoire des inégalités

Photo / © apops - Fotolia.com


[1Les salaires en équivalent temps plein prennent en compte les emplois à temps complet et à temps partiel. On transforme un salaire obtenu à temps partiel en déterminant à quel niveau il serait pour un temps plein.

[2« Ségrégation professionnelle et écarts de salaires femmes-hommes », Dares Analyses n°082, ministère du Travail, novembre 2015.


Date de première rédaction le 27 mars 2017.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Femmes et hommes


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Données 31/12/2020
La pauvreté selon le sexe
Analyses 01/12/2020
Pour un féminisme universel
Données 25/06/2020
Peu de femmes cheffes d’entreprise
Points de vue 25/06/2020
Les quotas sont-ils une solution pour l’égalité femmes-hommes ?
Analyses 05/05/2020
Le partage des tâches domestiques et familiales ne progresse pas
Données 17/03/2020
Chômage : femmes et hommes désormais à égalité
Points de vue 08/03/2020
Inégalités entre les femmes et les hommes : les leurres du 8 mars
Données 05/03/2020
Activité des hommes et des femmes : le rapprochement interrompu
Analyses 25/10/2019
Une femme = un homme ?
Analyses 25/06/2019
Que pensent les Français des inégalités ?