Commandez le « Rapport sur la pauvreté en France »                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Territoires

Les inégalités de revenus selon les régions

Données 5 décembre 2017 https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-de-revenus-selon-les-regions - Reproduction interdite

L’Île-de-France est la région la plus inégalitaire, suivie de deux territoires d’outre-mer, La Réunion et la Martinique. Les écarts de revenu entre les ménages les plus riches et les plus pauvres varient de 3 200 euros par mois en Île-de-France à 1 900 euros dans les Pays de la Loire.

Territoires Revenus

L’Île-de-France est la région la plus inégalitaire en termes de revenus : le revenu minimum des 10 % les plus riches y est équivalent à 4,5 fois celui maximum des 10 % les plus modestes , selon les données 2018 de l’Insee pour une personne seule et après impôts et prestations sociales. Cette situation s’explique notamment par la faiblesse du niveau de vie des plus pauvres (au maximum 918 euros par mois), mais surtout par celui très élevé des plus riches (au moins 4 100 euros), le plus haut des régions françaises. La Réunion arrive en seconde position : les 10 % de sa population la plus aisée y ont un revenu au minimum 4,4 fois plus élevé que le revenu maximum des 10 % les plus modestes. Au troisième rang, on trouve également un territoire d’outre-mer, la Martinique, avec un rapport de 4,3. Des régions du sud de la France et d’autres territoires d’outre-mer se classent aussi parmi les régions où les écarts entre riches et pauvres sont conséquents.

À l’autre bout de l’échelle, les Pays de la Loire et la Bretagne sont les régions les moins inégalitaires : les plus aisés, avec des revenus d’au moins 3 000 euros par mois, gagnent 2,8 fois plus que les plus démunis.

Les inégalités de revenu selon les régions
Unité : euros
Revenu maximum des 10 % les plus pauvres
Revenu médian
Revenu minimum des 10 % les plus riches
Écart entre le revenu minimum des 10 % les plus riches et celui maximum des 10 % les plus pauvres
Rapport entre le revenu minimum des 10 % les plus riches et celui maximum des 10 % les plus pauvres
Île-de-France 918 1 988 4 083 3 164 4,5
La Réunion 687 1 287 3 011 2 324 4,4
Martinique 733 1 490 3 117 2 383 4,3
Corse 894 1 779 3 265 2 371 3,7
Auvergne-Rhône-Alpes 877 1 723 3 151 2 274 3,6
Occitanie 1 008 1 873 3 397 2 389 3,4
Grand Est 908 1 728 3 057 2 149 3,4
Hauts-de-France 957 1 801 3 202 2 245 3,4
Nouvelle-Aquitaine 908 1 676 2 913 2 005 3,2
Bourgogne-Franche-Comté 989 1 774 3 039 2 050 3,1
Centre-Val de Loire 1 009 1 790 3 048 2 038 3,0
Normandie 999 1 797 3 003 2 004 3,0
Bretagne 993 1 767 2 963 1 970 3,0
Pays de la Loire 1 062 1 813 3 008 1 946 2,8
France métropolitaine9581 8113 2902 3323,4
Niveau de vie mensuel par personne après impôts et prestations sociales.
Lecture : les Franciliens les 10 % les plus riches ont un revenu minimum de 4 083 euros par mois.
Source : Insee – Données 2018 – © Observatoire des inégalités

Les inégalités de revenu peuvent également être mesurées par la différence en euros entre le revenu minimum des 10 % les plus riches et celui maximum des 10 % les plus modestes . Selon cet indicateur, c’est encore l’Île-de-France qui arrive en tête des régions les plus inégalitaires : ses habitants les 10 % les plus riches touchent (après impôts et prestations sociales) au moins 3 200 euros par mois de plus que les 10 % les plus pauvres (respectivement 4 100 euros et 918 euros). Suivent deux régions du sud de la France, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec des écarts de revenu mensuels qui se situent aux alentours de 2 400 euros entre les plus riches et les plus pauvres, mais aussi la Martinique, avec le même niveau d’inégalités.

Comme pour le rapport, les Pays de la Loire se situent aussi tout en bas de ce classement. Les plus riches de ses habitants gagnent au minimum 1 900 euros de plus par mois que la population la plus modeste de ce territoire. En Bretagne, cet indicateur est aussi « seulement » de 1 950 euros. Les écarts de revenu sont près de deux fois plus élevés entre les régions les plus inégalitaires et celles qui le sont le moins.

Ces inégalités de revenu selon les régions sont d’abord liées à la répartition des activités économiques sur les territoires. L’Île-de-France, par exemple, concentre les lieux de décisions et donc les hauts revenus, tout en abritant des populations très modestes. Les régions du sud de la France abritent également à la fois des cadres supérieurs et des professions libérales aux hauts revenus, comme des chômeurs et des travailleurs précaires aux faibles niveaux de vie. D’autre part, l’ouest de la France a été moins touché par les conséquences du déclin industriel français et son économie est dynamique. Quant aux régions d’outre-mer, la plus grande misère y côtoie les plus hauts revenus : la richesse est encore moins bien répartie qu’en métropole.

Photo / Fort-de-France by Prayitno CC.


Date de première rédaction le 5 décembre 2017.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Territoires


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Monde

Sur le même sujet

Données 23/02/2021
Le palmarès des villes françaises les plus inégalitaires
Données 22/02/2021
La pauvreté dans les régions
Données 22/02/2021
La pauvreté dans les départements
Données 05/02/2021
Le sur-chômage des quartiers prioritaires
Données 24/12/2020
Les quartiers où vivent les riches
Données 22/12/2020
Où vivent les riches les plus riches ?
Données 26/11/2020
Pauvreté dans les Dom : enfin des données précises
Données 24/06/2020
Régions : l’Île-de-France concentre la grande richesse
Entretiens 10/03/2020
« Selon les villes, le terme « inégalités » n’a pas du tout le même sens ». Entretien avec Hervé Guéry, directeur du Compas
Analyses 09/03/2020
Comment les maires peuvent réduire les inégalités