Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Monde

L’évolution des inégalités de revenus dans les pays riches depuis les années 1980

Données 25 avril 2012

Les inégalités de revenus augmentent au sein des pays riches, même dans les pays du Nord de l’Europe.

Monde Revenus

Entre 1980 et 2008, les inégalités de revenus [1] ont augmenté au sein des pays riches : le coefficient de Gini [2] moyen des pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) est passé de 0,29 à 0,32 en 25 ans. Cette situation concerne surtout les pays anglo-saxons, mais aussi les pays plus égalitaires comme la Suède. Les dernières données datent de 2008 et n’intègrent pas les effets de la crise.


Source : OCDE

      


Evolution des inégalités de revenus dans les pays riches
Unité : Coefficient de Gini
1985
1990
1995
2000
2005
2008
Suède0,210,210,210,240,240,26
France0,300,290,280,290,290,29
Allemagne0,250,260,270,260,300,30
Moyenne OCDE0,290,300,300,310,320,32
Royaume-Uni0,320,370,350,360,330,34
Etats-Unis0,340,350,360,360,380,38

Source : OCDE

1- Les pays où les inégalités de revenus ont baissé

Les inégalités de revenus ont baissé dans deux pays, la Turquie et la Grèce... avant que le pays s’enfonce dans la crise. Pour le premier, le coefficient de Gini est passé de 0,43 au milieu des années 1980 à 0,41 à la fin des années 2000. Au milieu des années 1990, les 10 % les plus riches disposaient d’un revenu disponible moyen 21,9 fois supérieur à celui des 10 % les plus pauvres. Ce rapport est descendu à 14,5 fois à la fin des années 2000. En Grèce, les inégalités sont moins importantes qu’en Turquie : le coefficient de Gini est passé de 0,33 à la fin des années 1990 à 0,31 à la fin des années 2000. Le rapport de niveaux de vie est passé de 9,7 au milieu des années 1990 à 7,4 quinze années plus tard. Mais depuis 2008 la situation des plus défavorisés en Grèce s’est considérablement dégradée.

Evolution des inégalités de revenus au sein des pays de l'OCDE
(Pays où les inégalités ont baissé)
Unité : Coefficient de Gini
1985
1990
1995
2000
2005
2008
Grèce-0,33 **0,34 *0,34 *0,32 *0,31
Turquie0,43-0,49 *-0,43 *0,41
* Année précédente ** Donnée pour 1998
Source : OCDE


Rapport entre le revenu disponible moyen des 10 % les plus riches et des 10 % les plus pauvres
(Pays où les inégalités ont baissé)
Milieu des années 1990
Milieu des années 2000
Fin des années 2000
Grèce9,78,57,4
Turquie21,917,314,5
Lecture : à la fin des années 2000 en Grèce, les 10 % les plus riches disposent d’un revenu disponible moyen 7,4 fois supérieur à celui des 10 % les plus pauvres.
Source : OCDE

2- Les pays où les inégalités de revenus ont peu varié

Toujours selon l’OCDE, la France, en compagnie de la Hongrie et la Belgique, fait partie des pays où les inégalités n’ont pas varié de manière significative depuis 25 ans. Le coefficient de Gini s’est stabilisé autour de 0,27 en Hongrie et a diminué en Belgique depuis le milieu des années 1990 pour atteindre 0,26.

Depuis 1985, le coefficient de Gini se situe en France aux alentours de 0,30. Mais cette relative stabilité cache une évolution contrastée : on observe tout d’abord une baisse importante entre 1985 et 1995, suivie d’une remontée toute aussi importante depuis 1995. Ainsi, les 10 % les plus riches ont un revenu disponible moyen 6,8 fois supérieur à celui des 10 % les plus pauvres à la fin des années 2000, contre 6,1 fois au milieu des années 1990. De fait, si la France ne fait pas partie des pays où les inégalités de revenus ont augmenté sur les vingt cinq dernières années, elle le doit essentiellement à une baisse des inégalités qui s’est achevée il y a 15 ans... Depuis, les inégalités augmentent nettement en France, comme le montrent par exemple les données 2010 de l’Insee.

Evolution des inégalités de revenus au sein des pays de l'OCDE
(Pays où les inégalités ont peu varié)
Unité : Coefficient de Gini
1985
1990
1995
2000
2005
2008
France0,300,29 **0,280,290,290,29
Hongrie-0,27 **0,290,290,290,27 *
Belgique--0,290,290,270,26
* Année précédente ** Année suivante
Source : OCDE


Rapport entre le revenu disponible moyen des 10 % les plus riches et des 10 % les plus pauvres
(Pays où les inégalités ont peu varié)
Milieu des années 1990
Milieu des années 2000
Fin des années 2000
France6,16,66,8
Hongrie6,56,66
Belgique8,15,85,4
Lecture : à la fin des années 2000 en France, les 10 % les plus riches disposent d’un revenu disponible moyen 6,8 fois supérieur à celui des 10 % les plus pauvres.
Source : OCDE

3- Les pays où les inégalités de revenus ont nettement augmenté

Les inégalités de revenus s’accroissent dans une grande majorité des pays riches depuis vingt cinq ans. Sans surprise, c’est le cas notamment au sein des pays anglo-saxons : aux Etats-Unis, le coefficient de Gini est passé de 0,34 en 1985 à 0,38 en 2008, et au Royaume-Uni de 0,32 à 0,34. Le rapport entre le revenu disponible moyen des 10 % les plus riches et celui des 10 % les plus pauvres s’est accru aux Etats-Unis, passant de 12,5 à 15,1 ; au Royaume-Uni, ce rapport est passé de 7,1 à 10,1.

Parmi les pays où les inégalités ont augmenté sur vingt cinq ans, certains affichent toutefois une évolution à la baisse sur ces dernières années. C’est le cas notamment du Mexique, pays membre de l’OCDE le plus inégalitaire, où le rapport de niveau de vie moyen entre les plus riches et les plus pauvres était de 33,5 au milieu des années 1990 contre 27 aujourd’hui. Plus surprenant, les inégalités de revenus ont également diminué ces dernières années au Royaume-Uni, en Italie et au Portugal, sans toutefois revenir aux niveaux observés au cours des années 1980.

Mais il y a une nouveauté : les inégalités s’accroissent désormais au sein des pays riches les plus égalitaires, c’est-à-dire les pays du Nord de l’Europe, en particulier en Suède où le coefficient de Gini est passé de 0,21 à 0,26 en vingt cinq ans. Le rapport entre les plus riches et les plus pauvres y a également augmenté, passant de 4,1 à 5,8. Les inégalités se sont également accrues en Allemagne, au point que les inégalités y sont désormais plus importantes qu’en France.

Evolution des inégalités de revenus au sein des pays de l'OCDE
(Pays où les inégalités ont augmenté)
Unité : Coefficient de Gini
1985
1990
1995
2000
2005
2008
Pays anglo-saxons
Etats-Unis0,340,350,360,360,380,38
Royaume-Uni0,320,370,350,360,330,34
Australie--0,300,310,310,34
Canada0,290,290,290,320,320,32
Pays du Nord de l'Europe
Finlande-0,220,22 *0,250,27 *0,26
Suède0,210,210,21 *0,240,24 *0,26
Danemark0,220,230,210,230,230,25 *
Norvège0,220,230,240,250,280,25
Europe de l'Ouest
Portugal-0,330,360,360,370,35
Italie0,31 *-0,350,340,35 *0,34
Allemagne0,250,260,270,260,300,30
Pays-Bas0,260,290,280,290,280,29
Autriche0,24 **-0,240,250,260,26
Autres pays
Mexique0,45 *0,500,50 *0,510,490,48
Japon0,30-0,32 *0,340,33 **-
* Année précédente ** Année suivante
Source : OCDE


Rapport entre le revenu disponible moyen des 10 % les plus riches et des 10 % les plus pauvres
(Pays où les inégalités ont augmenté)
Milieu des années 1990
Milieu des années 2000
Fin des années 2000
Pays anglo-saxons
Etats-Unis12,515,515,1
Royaume-Uni7,18,910,1
Australie7,77,79,3
Canada7,28,89
Pays du Nord de l'Europe
Norvège5,46,65,9
Suède4,14,75,8
Finlande4,25,25,5
Danemark44,65,2
Europe de l'Ouest
Portugal10,512,410,1
Italie11,510,79,7
Pays-Bas5,36,67,2
Allemagne66,67,1
Autriche4,965,6
Autres pays
Mexique33,525,827
Japon10,210,110,3
Lecture : à la fin des années 2000 en Suède, les 10 % les plus riches disposent d’un revenu disponible moyen 5,8 fois supérieur à celui des 10 % les plus pauvres.
Source : OCDE


Où en est-on aujourd’hui ?

Les pays les plus égalitaires sont toujours les pays du Nord de l’Europe (Norvège et Danemark, avec un coefficient de 0,25, la Suède et la Finlande avec 0,26). Le pays le plus inégalitaire est le Mexique (0,48), derrière la Turquie (0,41), les Etats-Unis (0,38), le Portugal (0,35) ou encore le Royaume-Uni (0,34). Avec un coefficient de 0,29, la France est en-dessous de la moyenne de l’OCDE (0,32). Elle fait partie des pays les plus égalitaires juste derrière les pays du Nord de l’Europe.

En moyenne au sein des pays de l’OCDE, les 10 % les plus riches disposent d’un revenu disponible moyen neuf fois supérieur environ à celui des 10 % les plus pauvres. Ce rapport est inférieur à 6 dans les pays du Nord de l’Europe, et il est de 15 aux Etats-Unis ou encore de 27 au Mexique.

Attention toutefois : les dernières données datent de 2008, donc avant la crise économique. On ne dispose pas encore de chiffres récents sur les inégalités dans le monde pour connaître avec précision les effets de celle-ci. Certains pays ont diffusé des informations plus actuelles, sans qu’il soit possible d’en tirer des conclusions générales. C’est le cas notamment des Etats-Unis, où l’on observe que la hausse des inégalités se poursuit entre 2008 et 2010 (voir notre article, Les inégalités de revenus repartent à la hausse aux Etats-Unis).

Dans tous les cas, la crise met à rude épreuve les modèles sociaux des pays riches et touche d’abord les plus démunis. Dans des pays comme la Grèce ou l’Espagne, le chômage, qui touche d’abord les moins qualifiés et les plus démunis, prend des proportions impressionnantes, et la pauvreté augmente dans la plupart des pays riches. Ceci dit, la chute du cours des actions - et plus largement la crise financière - s’est aussi répercutée sur les revenus des catégories les plus aisées de façon proportionnelle à l’importance des revenus financiers dans leurs ressources. Avec néanmoins des conséquences beaucoup moins graves pour ces ménages fortunés.

Pour en savoir plus :

- « Les inégalités de revenus ont atteint un niveau jamais vu depuis 30 ans », entretien avec Michael Förster, analyste à l’OCDE, 13 décembre 2011.

- OCDE, Toujours plus d’inégalité : pourquoi les écarts de revenus se creusent, décembre 2011.

Photo / © dimdimich - Fotolia.com


[1Toutes les données concernent les revenus disponibles, donc après impôts et prestations sociales. Elles ont été calculées par l’OCDE et doivent être prises avec précaution compte tenu des différences de comptabilisation selon les pays. En outre, on connaît très mal le niveau des très hauts revenus.

[2Le coefficient de Gini compare l’état de la répartition des revenus et une situation théorique d’égalité parfaite. Plus il est proche de zéro, plus on s’approche de l’égalité (tous les individus ont le même revenu). Plus il est proche de un, plus on est proche de l’inégalité totale (un seul individu reçoit tous les revenus).


Date de première rédaction le 25 avril 2012.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Monde


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires

Sur le même sujet

Analyses 25/04/2019
Un jour, un euro
Données 20/03/2019
Les inégalités de revenus à la lumière du « Palma »
Analyses 05/02/2019
Qui profite de la croissance des revenus dans le monde ?
Données 13/12/2018
L’accès à la médecine inégalement réparti dans le monde
Données 07/10/2018
Un siècle d’inégalités de revenus : les super-riches regagnent le terrain perdu
Données 24/08/2018
730 millions de travailleurs dans le monde survivent avec moins de trois dollars par jour
Données 11/06/2018
L’accès à l’eau potable dans le monde
Entretiens 26/04/2018
Crise alimentaire : « Les chiffres des Nations unies sont discutables ». Entretien avec Rony Brauman
Données 26/04/2018
800 millions de personnes sous-alimentées dans le monde
Analyses 26/04/2018
La faim dans le monde