Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don
Territoires

Beaux quartiers : où vivent les riches les plus riches ?

Données 3 juin 2022 https://www.inegalites.fr/Beaux-quartiers-ou-vivent-les-riches-les-plus-riches - Reproduction interdite

Les 10 % les plus riches du quartier du Gros Caillou dans le 7e arrondissement de Paris gagnent plus de 22 000 euros par mois. Ils arrivent en tête de notre classement des quartiers où vivent les plus riches, qui passe par Neuilly-sur-Seine, mais aussi par Mulhouse et Marseille.

Territoires Niveaux de vie

Il faut zoomer sur l’échelle des quartiers, si l’on veut détecter les territoires les plus favorisés. Certaines zones ultra-favorisées ont été bien décrites, il y a une trentaine d’années, par les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot [1]. Ils ont montré à la fois l’homogénéité des niveaux de vie qui y règnent, mais aussi les distances sociales qui peuvent exister entre riches eux-mêmes, nouveaux ou anciens. Pour y voir plus clair, le seul instrument dont nous disposons est le niveau de revenu qu’il faut atteindre, dans un quartier donné, pour figurer parmi les 10 % les plus riches [2].

Le quartier dit « Gros caillou 6 » [3] – le nom ne s’invente pas – dans le 7e arrondissement de Paris (entre les Invalides et la tour Eiffel) se situe au sommet du sommet du niveau de vie des riches selon les données 2019 de l’Insee. Le seuil d’entrée parmi les 10 % les plus aisés, après impôts et prestations sociales pour une personne seule, y est de 264 500 euros par an (soit un minimum de 22 000 euros par mois). À l’autre extrémité de l’échelle des quartiers, dans le secteur dit « Haut Vernet 6 » de Perpignan, il « suffit » de 15 400 euros par an pour entrer dans les 10 % les plus riches. Dans ce quartier, la part de la population qui vit sous le seuil de pauvreté frôle les 75 % [4].

Paris et sa région arrivant très loin devant en matière de revenus, nous avons choisi de créer trois classements différents selon que les quartiers où vivent les riches se trouvent à Paris, en Île-de-France ou en province. Nous avons ainsi établi le « top 20 » des quartiers aisés pour chacun de ces territoires.

Paris en tête

Parmi les vingt premiers quartiers parisiens où résident les Français les plus riches, dix sont situés dans le 7e arrondissement. Le seuil d’entrée dans les 10 % les plus riches se situe dans une fourchette qui varie de 159 000 euros par an dans le quartier « École Militaire 5 » à près de 265 000 euros dans celui de « Gros Caillou 6 ». Ce dernier quartier est suivi par celui de « Europe 10 » dans le 8e arrondissement, avec des revenus minimums de 221 000 euros par an pour les plus aisés.

Ces quartiers constituent le cœur de la richesse économique de notre pays. En matière de logements, les prix astronomiques du mètre carré empêchent toute population ne figurant pas au sommet des revenus de s’y établir. Il y règne un entre-soi très net. Le contraste est énorme avec les arrondissements parisiens populaires : il suffit de faire quelques kilomètres vers le nord-est de Paris pour entrer dans des quartiers où 40 % des habitants vivent sous le seuil de pauvreté [5].

Les 20 quartiers de Paris où vivent les plus riches
Quartier
Commune
Niveau de vie annuel minimum des 10 % les plus riches
en euros
Gros Caillou 6Paris 7e arrondissement264 490
Europe 10Paris 8e arrondissement221 200
Gros Caillou 7Paris 7e arrondissement212 940
Gros Caillou 11Paris 7e arrondissement208 700
Muette 8Paris 16e arrondissement188 060
Muette 10Paris 16e arrondissement185 520
Invalides 4Paris 7e arrondissement184 440
Saint-Thomas d´Aquin 5Paris 7e arrondissement183 280
Odéon 1Paris 6e arrondissement176 650
Invalides 1Paris 7e arrondissement175 440
Saint-Thomas d´Aquin 4Paris 7e arrondissement173 490
Europe 3Paris 8e arrondissement173 360
Muette 7Paris 16e arrondissement172 100
Saint-Thomas d´Aquin 1Paris 7e arrondissement168 640
Plaine Monceau 3Paris 17e arrondissement168 530
Invalides 2Paris 7e arrondissement165 760
Muette 21Paris 16e arrondissement165 560
Porte Dauphine 7Paris 16e arrondissement165 400
Ecole militaire 5Paris 7e arrondissement158 910
Porte Dauphine 3Paris 16e arrondissement157 800
Lecture : les 10 % les plus riches des habitants du quartier « Gros caillou 6 », situé dans le 7e arrondissement de Paris, gagnent au moins 264 490 euros par an après impôts pour l’équivalent d’une personne seule.
Source : Insee – Données 2019

Neuilly-sur-Seine l’hyper-riche

En Île-de-France (hors Paris), les habitants aux revenus les plus élevés se concentrent dans le département des Hauts-de-Seine, et presque uniquement à Neuilly-sur-Seine. Dix-huit quartiers de cette ville figurent parmi notre classement des vingt quartiers de la région parisienne où vivent les plus aisés. Les plus riches d’entre eux vivent dans le quartier « Parc de Neuilly 3 » (avec au minimum 193 000 euros par an, soit au moins 16 000 euros par mois).

Un quartier de Boulogne-Billancourt et un de Rueil-Malmaison, toujours dans les Hauts- de-Seine, figurent aussi dans notre classement. Les plus riches y gagnent au minimum entre 118 000 et 126 000 euros par an, soit environ 70 000 euros de moins que dans le quartier le plus riche de Neuilly-sur-Seine. L’aspect de ces quartiers est parfois assez différent des quartiers bourgeois parisiens. On entre dans des banlieues cossues, faites d’immeubles résidentiels aux surfaces encore plus grandes que celles qui existent dans Paris, et assorties de parcs et de villas.

Les 20 quartiers d’Île-de-France (hors Paris) où vivent les plus riches
Unité : euros
Quartier
Commune
Niveau de vie annuel minimum des 10 % les plus riches
en euros
Parc de Neuilly 3Neuilly-sur-Seine (92)192 890
Saint-JamesNeuilly-sur-Seine (92)177 930
Saint-James Madrid 3Neuilly-sur-Seine (92)152 350
Parc de Neuilly 8Neuilly-sur-Seine (92)143 360
Charles Laffitte 1Neuilly-sur-Seine (92)142 970
Parc de Neuilly 9Neuilly-sur-Seine (92)139 440
Parc de Neuilly 10Neuilly-sur-Seine (92)138 170
Charles Laffitte 2Neuilly-sur-Seine (92)136 560
Plaine des Sablons 7Neuilly-sur-Seine (92)126 590
Parc de Neuilly 7Neuilly-sur-Seine (92)126 330
Les Princes Marmottan 2Boulogne-Billancourt (92)125 650
Parc de Neuilly 6Neuilly-sur-Seine (92)123 130
Saint-James Madrid 1Neuilly-sur-Seine (92)120 450
Plaine des Sablons 5Neuilly-sur-Seine (92)119 960
Pinces VinsRueil-Malmaison (92)118 510
Parc de Neuilly 11Neuilly-sur-Seine (92)117 750
Saint-James Madrid 2Neuilly-sur-Seine (92)116 400
Plaine des Sablons 3Neuilly-sur-Seine (92)115 070
Plaine des Sablons 2Neuilly-sur-Seine (92)114 650
Parc de Neuilly 4Neuilly-sur-Seine (92)113 160
Lecture : les 10 % les plus riches des habitants du quartier « Parc de Neuilly 3 » à Neuilly-sur-Seine (92) gagnent au moins 192 890 euros par an pour l’équivalent d’une personne seule, après impôts.
Source : Insee – Données 2019

Les beaux quartiers de province

Dès que l’on observe la province, les résultats sont plus diversifiés. Avec 10 % de ses habitants situés au-dessus de 108 000 euros de revenus annuels (9 000 euros par mois), le quartier provincial le plus riche est celui de « Beaumont 1 » à Croix (Nord), commune qui pourrait être considérée comme un quartier de Roubaix. Un niveau de richesse pas si loin de celui du quartier « Parc de Neuilly 4 » à Neuilly-sur-Seine, mais toutefois bien en dessous de celui des quartiers les plus riches de Paris.

Un quartier du 7e arrondissement de Marseille, « Estrangin », arrive en deuxième position de notre classement, avec des revenus minimums de 107 000 euros par an. Un autre quartier dans le 8e arrondissement de Marseille (Cadenelle) se classe en troisième position avec des revenus annuels minimums de 103 000 euros pour les 10 % les plus riches.

Le quartier « Les Boucles Périer », également de Marseille, mais dans le 8e arrondissement, ferme la marche, avec au moins 7 000 euros par mois pour les 10 % les plus riches de ses habitants. Ces quartiers sont parfois très proches d’autres où règne la plus grande pauvreté. Le 7e arrondissement de Marseille, c’est celui de Notre-Dame-de-la-Garde, au sud du Vieux-Port. Il se situe à quelques centaines de mètres des quartiers les plus pauvres de France dont des immeubles s’écroulent, faute d’entretien depuis des décennies.

Trois quartiers de Lyon (situés dans les 2e et 6e arrondissements), d’autres situés à Strasbourg, ou encore à Toulouse par exemple, figurent aussi dans ce « top 20 ». Les 10 % les plus aisés y touchent au minimum entre 84 000 et 97 000 euros par an. La bourgeoisie économique de province est globalement moins riche que celle de Paris et de sa proche région, mais elle sait aussi se mettre à l’abri dans ses espaces réservés.

Les 20 quartiers de province où vivent les plus riches
Quartier
Commune
Niveau de vie annuel minimum des 10 % les plus riches
en euros
Beaumont 1Croix (59)108 250
EstranginMarseille 7e arrondissement (13)106 900
CadenelleMarseille 8e arrondissement (13)102 790
Roches-ProphèteMarseille 7e arrondissement (13)101 190
Orangerie EstStrasbourg (67)97 010
Rebberg Sud EstMulhouse (68)97 000
BrigodeVilleneuve d“Ascq (59)96 020
Les BelgesLyon 6e arrondissement (69)94 320
Saint-André-Les BulinsMont-Saint-Aignan (76)89 850
Maréchal LyauteyLyon 6e arrondissement (69)87 270
Bellecour-Antonin GourjusLyon 2e arrondissement (69)86 450
Croix BaragnonToulouse (31)86 270
Haut MeylanMeylan (38)86 180
NordSaint-Julien-en-Genevois (74)85 690
Rebberg NordMulhouse (68)85 240
Vassieux Caluire-et-Cuire (69)85 080
Contades CentreStrasbourg (67)84 410
OzenneToulouse (31)84 210
Croisé LarocheMarc-en-Baroeul (59)83 990
Les Boucles PérierMarseille 8e arrondissement (13)83 690
Lecture : les 10 % les plus riches des habitants du quartier « Beaumont 1 » de Croix dans le Nord gagnent au moins 108 250 euros par an après impôts pour l’équivalent d’une personne seule.
Source : Insee – Données 2019

Photo / CC BY-SA Celette


[1Dans les beaux quartiers, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Seuil, 1989.

[2Il aurait été intéressant de mesurer la part et le nombre de personnes se situant au-dessus de notre seuil de richesse, soit le double du niveau de vie médian (3 673 euros en 2019), mais les données de l’Insee ne le permettent pas.

[3Nous avons repris la dénomination des quartiers selon l’appellation de l’Insee. Il s’agit d’ensembles d’environ 2 000 habitants, appelés les « îlots regroupés pour l’information statistique (Iris) ».

[4Au seuil de pauvreté fixé à 60 % du revenu médian.

[5Au seuil de pauvreté fixé à 60 % du revenu médian.


Date de première rédaction le 24 décembre 2020.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Territoires


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Modes de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Monde

Sur le même sujet

Données 13/09/2022
Les revenus et la pauvreté dans les quartiers les plus en difficulté
Données 25/08/2022
Les pauvres vivent principalement dans les grandes villes
Données 22/06/2022
Chômage : les territoires profitent-ils à égalité de la reprise ?
Données 17/06/2022
Des taux de chômage très inégaux selon les départements
Analyses 16/06/2022
Villes pauvres, villes riches : du bon usage des classements
Données 14/06/2022
Les catégories sociales dans les départements
Données 03/06/2022
Beaux quartiers : où vivent les riches les plus riches ?
Données 02/06/2022
La carte de France des super-riches
Données 02/06/2022
Les villes où vivent les riches les plus riches
Données 02/06/2022
Où vivent les grandes fortunes immobilières ?