Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don
Français et étrangers

Un quart des agences immobilières acceptent de discriminer

Données 28 avril 2022 https://www.inegalites.fr/Un-quart-des-agences-immobilieres-acceptent-de-discriminer - Reproduction interdite

Un quart des agences immobilières acceptent de discriminer les candidats noirs et arabes, lorsqu’un propriétaire leur demande de sélectionner un locataire « de type européen ». Presqu’autant sont prêtes à se rendre complices de discrimination en laissant faire le propriétaire. Résultats d’un testing effectué par SOS-Racisme.

Discriminations Origines Logement

25 % des agences immobilières accepteraient de trier les dossiers de location qu’elles proposent aux propriétaires en refusant les candidats de profils dits arabes ou noirs, selon une enquête menée en 2022 par téléphone par SOS-Racisme auprès de 136 agences immobilières [1]. Les membres de l’association, se faisant passer pour des propriétaires, leur ont demandé de ne garder que des locataires de type européen pour « éviter les problèmes de voisinage ». En complément, 23,5 % des agences ont laissé au propriétaire la possibilité de faire ce tri. Au total donc, selon l’association, près de la moitié des établissements interrogés valident le fait de discriminer sur la base de l’origine, ou acceptent de s’en rendre complices, même si les trois quarts ont rappelé la loi au propriétaire.

Ces chiffres ne doivent pas être mal interprétés : ils ne signifient pas que, dans la pratique, les candidats noirs ou arabes sont discriminés dans la moitié des cas. Cela serait possible si l’ensemble des propriétaires étaient eux-mêmes racistes et cherchaient à trier les candidats, comme l’a fait SOS-Racisme dans ce testing. En France, 6 % de la population estime qu’ «  il y a des races supérieures à d’autres » [2]. Mais l’expérience menée par l’association montre la facilité qu’il y a, pour ceux qui le veulent, à discriminer en dépit de la loi.

Ces données en disent long sur la persistance de pratiques racistes en France et des difficultés que rencontre une partie de la population à accéder au logement du fait de ses origines. Ces discriminations s’ajoutent à l’effet des bas niveaux de rémunération et des contrats de travail précaires, notamment chez les jeunes.

Lecture : 25 % des agences immobilières testées acceptent de discriminer les candidats à la location à la demande du propriétaire.
Source : Source : SOS-Racisme – Données 2022 – © Observatoire des inégalités

Graphique        Données

Voir également : « Les discriminations dans l’accès au logement persistent en France »

Photo / © Solstock


[1« Testing sur la complicité de discrimination dans le secteur de l’immobilier », SOS-Racisme, 2022.

[2« Les Français se disent de moins en moins racistes », Centre d’observation de la société, 19 juin 2020.


Date de première rédaction le 28 avril 2022.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Français et étrangers


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Modes de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Entretiens 03/05/2022
« Documenter les discriminations pour pousser les pouvoirs publics à agir ». Entretien avec Noam Leandri
Données 28/04/2022
Un quart des agences immobilières acceptent de discriminer
Données 19/04/2022
Les immigrés frappés par la pauvreté et les bas revenus
Points de vue 15/04/2022
Ne pas voter Macron, c’est rester indifférent devant un déferlement de haine
Propositions 04/04/2022
Que faire pour réduire les inégalités ?
Données 15/03/2022
Les étudiants d’origine maghrébine discriminés à l’entrée de certains masters
Données 04/02/2022
Les personnes d’origine maghrébine nettement discriminées à l’embauche
Propositions 03/02/2022
Pour réduire les inégalités entre étrangers et Français, on peut faire évoluer le droit
Données 20/01/2022
La moitié des Français estiment que les discriminations selon la couleur de peau sont fréquentes
Données 30/11/2021
Les immigrés exercent plus souvent des métiers pénibles