Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

"Logement"

0 | 10 | 20
Une précarité énergétique qui diminue

La précarité énergétique concerne environ 12 % des ménages en France. Un taux en légère baisse depuis cinq ans. Extrait du Centre d’observation de la société.

Qui vit dans un logement surpeuplé ?

Près d’un tiers des plus pauvres, 26 % des ménages immigrés, 17 % des ouvriers et 15 % des employés vivent dans des logements trop petits en France.

Comment la hausse des loyers enrichit les propriétaires

La hausse des loyers a produit un vaste transfert de richesses des ménages locataires vers les bailleurs privés, plus fortunés et souvent plus âgés. Une analyse extraite du Centre d’observation de la société.

Adolescents : ce que grandir à l’hôtel veut dire

Des dizaines de milliers de familles sans domicile sont hébergées en hôtel social, parfois pendant des années. Deux sociologues, Odile Macchi (observatoire du Samusocial de Paris) et Nicolas Oppenchaim (Université de Tours), décrivent l’effet de ces conditions de vie sur les adolescents.

Quatre millions de mal-logés : de quoi parle-t-on ?

Quatre millions de personnes sont considérées comme mal logées par la Fondation Abbé Pierre. 811 000 n’ont pas de domicile personnel, 91 000 vivent dans une habitation de fortune toute l’année. Article extrait du Centre d’observation de la société.

Les ménages modestes écrasés par le poids des dépenses de logement

Les 10 % les plus modestes consacrent 42 % de leurs revenus au logement, soit quatre fois plus que les 10 % les plus aisés. Le poids des dépenses de logement s’est fortement accentué depuis 2001, essentiellement pour les ménages les plus pauvres.

Combien de logements inconfortables ?

En France, 200 000 logements sont privés du confort de base et 2,3 millions de personnes vivent dans de mauvaises conditions de logement. Une situation indigne d’un des pays les plus riches au monde.

Mal-logement : aux racines de l’inquiétude

Depuis les années 1970, les conditions de logement s’améliorent globalement. Comment expliquer alors que le mal-logement continue à faire débat ? Article extrait du Centre d’observation de la société.

Un toit pour tous

Les conditions de logement se sont améliorées au cours des dernières décennies. Pourtant, il reste 3,8 millions de personnes mal logées aujourd’hui en France.

Les plus modestes deviennent de moins en moins souvent propriétaires

L’accès à la propriété immobilière a baissé pour les plus modestes et augmenté pour les plus aisés de 1973 à 2013. Des conditions d’emprunts plus difficiles, l’augmentation des prix et des politiques d’accession à la propriété bénéficiant surtout aux classes moyennes expliquent en partie le creusement de ces inégalités.

0 | 10 | 20