Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Revenus, patrimoine, pauvreté

Professions : qui gagne combien ?

Données 5 septembre 2019

Avec un salaire mensuel net de 4 000 euros en moyenne, les cadres supérieurs gagnent 2,5 fois plus que les employés et les ouvriers. Chaque mois, ils disposent de 2 400 euros de plus à dépenser que les catégories populaires : de quoi vivre mieux et épargner.

Revenus et patrimoine Catégories sociales Salaires Revenus et patrimoine

Les cadres supérieurs, avec un salaire mensuel moyen net de 4 060 euros en équivalent temps plein, touchent un peu moins de deux fois plus que la moyenne des salariés, 2,5 fois plus que les employés et les ouvriers, selon les données 2016 de l’Insee.

Chaque mois, un cadre supérieur dispose, avec son salaire, de 2 500 euros de plus à dépenser qu’un employé. Il faut bien se représenter ce que cela signifie : c’est l’équivalent de près de deux mois de travail d’une personne payée au Smic. Les écarts sont encore plus importants chez les hommes, parce que les cadres supérieurs masculins touchent en moyenne des salaires beaucoup plus élevés que leurs collègues féminines : 4 377 euros contre 3 477 euros.

Salaires nets mensuels selon le sexe et la catégorie sociale
Unité : euros
Hommes
Femmes
Ensemble
Écart femmes/hommes (en %)
Cadres supérieurs 4 3773 4774 060- 21
Professions intermédiaires2 3962 0552 241- 14
Employés1 6811 5491 590- 8
Ouvriers1 7311 4411 681- 17
Ensemble2 4311 9682 238- 19
Écart ouvriers/cadres (en euros)2 6462 0362 379
Écart ouvriers/cadres (en %)- 60- 59- 59
Salaires nets en équivalent temps plein. Lecture : les femmes cadres gagnent en moyenne 21 % de moins que les hommes cadres en équivalent temps plein.
Source : Insee – Données 2016 – © Observatoire des inégalités

Ces données concernent les seules fiches de paie et ne représentent donc pas avec précision les niveaux de vie. Les cadres paient davantage d’impôts sur le revenu. D’autres éléments jouent en sens inverse : ces salaires ne comprennent pas avantages en nature ou les primes, dont les cadres profitent bien davantage que les autres salariés. Ces chiffres ne tiennent pas non plus compte de l’ancienneté. Or les cadres sont en moyenne plus jeunes que les ouvriers et les employés : à âge équivalent, l’écart est encore plus grand. Enfin, on raisonne à temps complet, ce qui conduit à surestimer le revenu salarial réel des femmes, beaucoup plus nombreuses parmi les bas niveaux de rémunérations et les employés à temps partiel.

Les inégalités de salaire sont très largement acceptées, mais ces écarts sont-ils « justes » ? Il n’existe aucune définition objective de l’écart « juste », c’est toujours une question de jugement de valeur qui repose en grande partie sur l’idée que l’on se fait du mérite. Et ce mérite est l’objet de lutte entre les groupes sociaux qui défendent leurs intérêts respectifs.

Pour vous situer sur l’échelle des salaires : utilisez notre outil

Photo / © iStock Hyejin Kang


Date de première rédaction le 23 août 2013.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Revenus, patrimoine, pauvreté


Autres thèmes

> Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Analyses 12/09/2019
Inégalités de revenus : stabilité dans la morosité
Propositions 12/09/2019
Pour la création d’un revenu minimum unique
Données 10/09/2019
Les inégalités de niveau de vie n’augmentent plus depuis cinq ans
Données 10/09/2019
Les seuils de pauvreté en France
Données 10/09/2019
Depuis cinq ans, la pauvreté stagne à un niveau élevé
Données 05/09/2019
Professions : qui gagne combien ?
Données 03/09/2019
Les inégalités de salaire restent fortes en France
Données 30/07/2019
France, le pays où les riches sont très riches
Analyses 18/07/2019
Pauvreté en France : une population inquiète pour l’avenir
Données 09/07/2019
Les revenus démesurés des grands patrons et des cadres dirigeants