Observatoire des inégalités
Journée de formation "la jeunesse face aux inégalités"                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Europe

La pauvreté par âge en Europe

Données 26 janvier 2012

21,6 % des Européens âgés de 16 à 24 ans sont pauvres, contre 16,4 % de l’ensemble de la population.

Revenus et patrimoine Europe
bouton facebook bouton twitter Bouton imprimer

Les taux de pauvreté [1] des plus jeunes (20 % pour les moins de 16 ans et 21,6 % pour les 16 - 24 ans) et des plus âgés (15,9 %) sont plus élevés que ceux de l’ensemble de la population en Europe. Mais les situations sont disparates entre les États membres.

1- Les enfants de moins de 16 ans

20,2 % des enfants de moins de 16 ans sont pauvres en Europe. Les pays du Nord affichent les taux les plus bas, de 10 % pour le Danemark à 12,4 % pour la Suède. En revanche, les taux les plus élevés sont observés en Roumanie (31,3 %), en Bulgarie (26,4 %) ou encore en Espagne (25,3%). Le taux de pauvreté des jeunes de moins de 16 ans est inférieur à la moyenne européenne en France (18,4 %).

Les enfants pauvres ne le sont que parce qu’ils vivent dans une famille pauvre. Soit parce que les revenus de la famille sont faibles (bas salaires, chômage, précarité, temps partiel…), soit parce que les membres de cette famille sont nombreux à se partager un (en cas de famille monoparentale) ou deux revenus. Les États qui offrent un niveau de protection sociale plus élevé réduisent en partie la dépendance de la pauvreté à la situation familiale.

2- Les jeunes adultes

Le taux de pauvreté des personnes âgées de 16 à 24 ans est de 21,6 % en moyenne en Europe, toujours au seuil de 60 %. Les taux les plus faibles sont observés en République tchèque (12,9 %) ou encore en Autriche (13,1 %). En France, il est supérieur à la moyenne européenne (23,1 %). Essentiellement pour des raisons méthodologiques, les pays du Nord sont en queue de peloton (voir encadré). En revanche, la situation des jeunes en Grèce (27,8 %) est plus préoccupante.

Ces taux sont largement supérieurs aux taux de pauvreté pour tous les âges dans la plupart des pays européens. Cela s’explique notamment par des difficultés à trouver un emploi, et qui plus est, un emploi stable : les jeunes ont une probabilité plus grande d’occuper des emplois précaires, à durée déterminée ou à temps partiel, et sont également davantage exposés au chômage. Or, les emplois précaires ont fortement augmenté ces dernières années et le chômage explose dans certains pays (le taux de chômage des jeunes espagnols atteint presque 50 % par exemple...).

Attention toutefois : ces données sont largement discutables, notamment en raison des différences de méthodologie. Certains pays ne prennent pas en compte dans leurs calculs les étudiants, d’autres le font. De plus, les pays à forte proportion étudiante (comme c’est le cas des pays du Nord) et qui les incorporent dans le calcul, affichent mathématiquement des taux de pauvreté importants : les étudiants vivent souvent seuls et on mesure très mal les aides qu’ils reçoivent de leurs parents notamment.

3- Les adultes en âge de travailler

14,8 % des Européens âgés de 25 à 49 ans et 13,5 % des 50-64 ans sont pauvres. Les taux les moins élevés sont observés en République tchèque, aux Pays-Bas ou dans les pays du Nord. En revanche, on retrouve les taux les plus élevés en Roumanie (20,3 %), en Espagne (18,6 %) ou encore en Grèce (18,1 %). Avec des taux de 12,3 % et de 8,4 %, la France fait mieux que la moyenne européenne dans ces deux classes d’âge.

Pour l’ensemble des pays, ces taux de pauvreté sont équivalents aux taux moyens, toutes classes d’âge confondues. Les données sur la pauvreté pour cette catégorie d’âge offrent sans doute le meilleur aperçu de la situation en Europe, moins sensible aux différences de méthodologie. A noter notamment que le taux de pauvreté en Bulgarie est aujourd’hui moins important que dans des pays comme la Grèce, l’Espagne, pays fortement touchés par la crise, voire même l’Italie, même si les seuils de pauvreté sont tout de même très différents.

4- Les personnes âgées

15,9 % des Européens âgés de 65 ans ou plus sont pauvres. C’est en Hongrie que le taux est le plus faible (4,1 %), devant les Pays-Bas (5,9 %) et la République tchèque (6,8 %). Le taux de pauvreté français est aussi parmi les plus bas d’Europe (9,7 %). A l’inverse, les taux les plus élevés sont observés en Bulgarie (32,2 %), soit plus de 10 points de pourcentage que le taux de pauvreté moyen dans ce pays. Les pays du Nord de l’Europe ou encore l’Autriche ont également des écarts importants entre le taux de pauvreté tous âges confondus et le taux des plus âgés. Il est de 21,7 % en Espagne et de 21,4 % au Royaume-Uni.

Le niveau de vie des personnes âgées qui sont à la retraite dépend du niveau de pension qui leur est reversée… Le montant dépend de l’activité professionnelle passée et des niveaux de revenus : celles et ceux qui ont occupé un emploi peu qualifié ou qui ont travaillé à temps partiel, ou ont eu des carrières incomplètes (notamment les femmes), touchent des pensions souvent plus faibles. Tous les pays n’offrent pas le même niveau de pensions aux retraités et notamment de prestations minimales.

La pauvreté selon l'âge en Europe
(60 % du revenu médian)
Unité : %
Total
Moins de 16 ans
De 16 à 24 ans
De 25 à 49 ans
De 50 à 64 ans
65 ans ou plus
République tchèque913,612,986,86,8
Pays-Bas10,313,518,69,37,65,9
Autriche12,114,713,110,69,415,2
Hongrie12,320,117,912,78,64,1
Suède12,912,426,910,65,915,5
Finlande12,111,223,39,910,318,3
Danemark13,310,732,211,65,717,7
France13,518,423,112,38,49,7
Belgique14,618,514,811,412,319,4
Allemagne15,617,219,114,11714,1
Royaume-Uni17,12021,213,714,421,4
Pologne17,622,121,716,116,314,2
Portugal17,920,921,914,916,121
Italie18,224,324,217,713,116,6
Grèce20,122,327,818,117,321,3
Bulgarie20,726,420,315,815,632,2
Espagne20,725,325,318,618,121,7
Roumanie21,131,325,320,314,316,7
Union européenne16,420,221,614,813,515,9

Source : Eurostat - 2010

- Pour en savoir plus, voir le site d’Eurostat, rubrique Conditions de vie et bien-être

Photo / © Eugenio Marongiu - Fotolia.com


[1Proportion de personnes qui vivent avec moins de 60 % du revenu médian, celui qui sépare la population en deux, la moitié recevant moins que ce revenu, l’autre plus.


Date de première rédaction le 26 janvier 2012.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Europe


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Données 02/11/2016
Les faibles niveaux d’éducation en Europe
Propositions 05/07/2016
Agir contre les inégalités en Europe en respectant les spécificités nationales
Analyses 19/11/2015
Echec scolaire et inégalités : l’école française, un plutôt bon élève en Europe
Analyses 07/04/2015
La France championne des dépenses publiques ? Une illusion
Données 20/10/2014
La part des femmes au parlement européen
Analyses 20/05/2014
Contre les inégalités : il faut agir au niveau européen
Données 20/05/2014
La crise accroît les inégalités de revenus en Europe
Données 20/05/2014
L’impact de la crise sur la pauvreté en Europe
Données 16/05/2014
La pauvreté en Europe
Données 16/05/2014
Les seuils de pauvreté en Europe