Données

Près de 300 000 personnes sans logement

Les centres d’hébergement accueillent près de 200 000 personnes. Il faut y ajouter les personnes hébergées à l’hôtel social et celles qui dorment à la rue faute de solution. Au total, on peut estimer à 300 000 le nombre de personnes sans logement.

Publié le 26 décembre 2023

https://www.inegalites.fr/Pres-de-300-000-personnes-sans-logement - Reproduction interdite

Modes de vie Logement

La France compte 200 000 personnes qui, faute de domicile, sont hébergées dans des centres d’hébergement, selon le recensement réalisé par le ministère des Solidarités en 2021 [1]. Parmi elles, 92 000 sont des réfugiés en attente d’examen de leur demande d’asile. 100 000 personnes sont hébergées en urgence ou de manière prolongée, dans des centres d’accueil ou des appartements destinés aux sans-abri. Et 5 600 sont des mères et leurs enfants accueillis dans des établissements qui leur sont réservés.

Cette évaluation ne recense pas toutes les personnes sans logement. Il faut d’abord y ajouter les personnes hébergées à l’hôtel, soit 72 000 places [2]. Mais aussi les personnes sans-abri, les « sans domicile fixe » qui dorment à la rue, dans des caves, des halls d’immeubles, dans une tente ou une cabane ou encore dans leur voiture, dont on ne connait pas le nombre. L’Insee estimait en 2012 qu’au moins 12 000 personnes étaient sans-abri, mais n’a pas réalisé de nouvelle étude depuis. Plus récemment, la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) et l’Unicef ont identifié plus de 6 000 personnes sans hébergement lors de leur enquête menée le 21 août 2023 [3] : ces personnes ont appelé le 115 mais n’ont pas obtenu de solution d’urgence, faute de place. Ce chiffre est sous-estimé car tous les SDF n’appellent pas le 115 et certains n’arrivent pas à joindre ce service.

Au total, on peut estimer à au moins 300 000 le nombre de personnes dépourvues de logement en France, soit davantage que tous les habitants de Montpellier. Ces décomptes n’ont pas tous été réalisés à la même date. Ils ne sont pas exhaustifs : on pourrait y ajouter des personnes hébergées chez des particuliers, parfois de manière très inconfortable et temporaire. Et une partie aussi de la population qui vit dans des habitations mobiles très précaires. C’est un ordre de grandeur qui sous-estime probablement le niveau du non-logement, mais qui suffit à montrer l’ampleur du phénomène dans notre pays et la nécessité de développer l’offre de logement social.

Combien de personnes sans logement ?
Nombre
Personnes accueillies dans des établissements généralistes100 100
Demandeurs d’asile91 600
Femmes et enfants dans des établissements mère-enfant5 600
Ensemble des personnes en centre d’hébergement selon le ministère des Solidarités197 300
Places d’hébergement à l’hôtel selon le gouvernement72 000
Sans-abri (demandes au 115 non pourvues faute de place selon la FAS et l’Unicef)6 000
Personnes vivant dans des bidonvilles selon le gouvernement22 200
EnsembleEnviron 300 000
Lecture : 100 100 personnes sans domicile sont recensées dans les centres d’hébergement généralistes, c’est-à-dire non réservés aux demandeurs d’asile ou aux mères avec enfants.
Source : ministère des Solidarités, gouvernement, FAS-Unicef – 31 janvier 2021 pour les personnes hébergées, 31 décembre 2020 pour les places d’hôtel, 2021 pour les bidonvilles, 21 août 2023 pour les personnes sans hébergement – © Observatoire des inégalités

Photo / CC AR


[1« 200 000 personnes accueillies en centre d’hébergement début 2021 », Les Dossiers de la Drees n° 113, ministère des Solidarités, octobre 2023.

[2Selon le nombre de places décomptées à l’annexe du projet de loi de finance 2022 « Hébergement, parcours vers le logement et insertion des personnes vulnérables ». Cet ordre de grandeur concorde avec le nombre de personnes hébergées à l’hôtel suite à un appel au 115, publié par la FAS et l’Unicef.

[3Voir le Baromètre « enfants à la rue », FAS et Unicef, août 2023.

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 26 décembre 2023.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème