Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Revenus, patrimoine, pauvreté

Portrait-robot des riches

Données 22 janvier 2021 https://www.inegalites.fr/Portrait-robot-des-riches - Reproduction interdite

Qui sont les 10 % les plus aisés ? Des cadres supérieurs ou des indépendants aisés, quinquagénaires ou sexagénaires, plutôt en couple sans enfant à charge. Généralement propriétaires de leur logement, ils vivent plus souvent en région parisienne.

Revenus et patrimoine Riches

Qui sont les riches ? Le mystère reste entier car les éléments de définition manquent. En cherchant bien, on trouve tout de même des données sur ce que l’Insee appelle les « hauts revenus » [1]. Même s’ils datent (2014 et 2015), nous avons repris les chiffres disponibles sur ceux que nous appellerons ici les « riches », la tranche qui va des 10 % au 1 % le plus aisé et les « super-riches », celle du 1 % du sommet.

L’institut fournit d’abord quelques informations sur les caractéristiques démographiques des hauts revenus. Le niveau de vie des individus s’élevant généralement avec l’âge, les riches sont logiquement plus vieux que la moyenne de la population. Les 50-59 ans représentent 24 % des riches ainsi définis et 26 % des super-riches, contre 18 % parmi les 90 % les moins aisés. Les 60-69 ans, respectivement 23 % et 29 % contre 17 % des 90 % du bas de l’échelle. Après 70 ans, les choses changent. La part de cette tranche d’âge est à peu près la même chez les riches que dans le reste de la population.

Qui sont les riches ?
Unité : %
Riches (des 10 % au 1 % le plus aisé)
Super-riches (le 1 % le plus aisé)
90 % les moins aisés
Âge du référent fiscal
Moins de 30 ans219
De 30 à 39 ans12716
De 40 à 49 ans171719
De 50 à 59 ans242618
De 60 à 69 ans232917
70 ans ou plus222021
Type de ménage
Femme seule141220
Homme seul131514
Couple sans enfant383723
Couple avec enfant(s)282927
Famille monoparentale5411
Statut d’occupation du logement
Propriétaire828656
Locataire du secteur social2016
Locataire du secteur privé161428
Zone géographique
Île-de-France324216
Paris10213
Hauts-de-Seine692
Ensemble100100100
Il s’agit d’une répartition des ménages non des personnes.
Lecture : 24 % des ménages riches et 26 % des ménages super-riches ont une personne de référence âgée de 50 à 59 ans. C’est le cas de 18 % des ménages situés parmi les 90 % les plus modestes.
Source : Insee – Données 2015 – © Observatoire des inégalités

Les couples sans enfant sont surreprésentés parmi les riches et les super-riches : respectivement 38 % et 37 % sont dans cette situation alors que ce type de ménage représente 23 % des 90 % restants. Les femmes seules et les familles monoparentales sont les moins bien représentées chez les riches.

Plus âgés, les hauts revenus sont aussi plus souvent propriétaires. C’est le cas de 82 % des riches et de 86 % des super-riches contre 56 % chez les 90 % du reste de la population. Bizarrerie française : 2 % des riches sont des locataires du logement social. La notion de « logement social » est très large en France et, visiblement, les offices HLM maintiennent dans les lieux des personnes qui n’ont plus de raison d’y être.

Les classes aisées vivent beaucoup plus souvent en Île-de-France que le reste de la population. 32 % des riches et 42 % des super-riches sont franciliens, contre 16 % des 90 % des ménages les moins aisés. 10 % des premiers et 21 % des seconds habitent à Paris contre 3 % pour le reste des ménages. Cette région concentre les pouvoirs administratifs, politiques et les sièges sociaux d’entreprise et donc les hauts revenus.

Enfin, l’Insee diffuse des éléments sur le milieu social des hauts revenus, mais uniquement pour les salariés en emploi. Environ un dixième de la population active non salariée manque donc à l’appel alors que de nombreux indépendants comptent précisément parmi les plus hauts revenus. La moitié des riches et 58 % des super-riches sont cadres supérieurs, soit respectivement environ cinq fois plus que la part de cette catégorie sociale dans le reste de la population. Les cadres d’entreprise, qu’ils soient administratifs, commerciaux ou techniques, sont surreprésentés. Logiquement, c’est l’inverse pour les ouvriers. On remarquera tout de même que 6 % des riches et 4 % des super-riches sont ouvriers. Il s’agit probablement d’ouvriers qui ont d’autres ressources que leur salaire, en provenance par exemple d’un patrimoine hérité.

Des cadres supérieurs, quinquagénaires ou sexagénaires, plutôt en couple sans enfant, propriétaires et vivant en région parisienne. Voici le « portrait-robot » de la France qui va bien, riche ou super-riche.

Catégorie sociale des salariés riches
Riches (des 10 % au 1 % le plus aisé)
Super-riches (1 % le plus aisé)
90 % les moins aisés
Cadres supérieurs515811
Dont :
Cadres de la fonction publique541
Professeurs, professions scientifiques10142
Professions de l’information, des arts et des spectacles221
Cadres administratifs et commerciaux d'entreprise21283
Ingénieurs et cadres techniques d'entreprise14103
Professions intermédiaires211020
Employés171537
Ouvriers6429
Divers5114
Ensemble100100100
Salariés en emploi. Lecture : 51 % des salariés riches sont cadres supérieurs, alors que les cadres représentent 11 % de la population la moins aisée.
Source : Insee – Données 2014 – © Observatoire des inégalités
Les riches sont-ils des hommes ?
Un critère fondamental manque à l’appel dans notre portrait-robot : le sexe. L’Insee ne présente pas de données selon le genre sur les hauts revenus. La plupart des couples partagent en effet leurs revenus. En termes de niveau de vie, il est difficile de faire une distinction.

Reste que si l’on prend en compte les ressources à la base, au vu des niveaux de salaire plus faibles pour les femmes, on peut assez facilement conclure que ces dernières sont nettement minoritaires parmi les riches et encore plus parmi les super-riches. Les riches sont donc aussi des hommes, pour la grande majorité.

Infographie / © Corinne Veron-Durand pour l’Observatoire des inégalités
Photo / CC Esther Ann Unsplash


[1Voir « Les très hauts revenus en 2015 », Marie Cécile Cazenave-Lacrouts, in Les revenus et le patrimoine des ménages, coll. Insee Références, Insee, édition 2018.


Date de première rédaction le 22 janvier 2021.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Revenus, patrimoine, pauvreté


Autres thèmes

> Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Analyses 23/06/2021
Encore plus ! Enquête sur les privilégiés
Données 15/06/2021
L’échelle des revenus de l’Observatoire des inégalités
Analyses 15/06/2021
Un million de salariés sous le smic ?
Analyses 02/06/2021
Crise sanitaire et inégalités : un premier bilan
Analyses 02/06/2021
La crise a gonflé le patrimoine financier des classes aisées
Analyses 02/06/2021
Crise et revenus : qui gagne, qui perd ?
L’essentiel 02/06/2021
Rapport 2021 : l’essentiel sur les inégalités de revenus
Données 27/05/2021
L’évolution des inégalités de salaires entre hommes et femmes
Points de vue 21/05/2021
Covid-19 : pourquoi nous devons tous payer l’addition
Données 14/05/2021
Qui met de l’argent de côté et combien ?