Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

"Pauvreté"

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50
Supprimer la pauvreté : un enjeu pour les municipales

La campagne des élections municipales donne l’occasion aux candidats de proposer un revenu minimum unique équivalent au seuil de pauvreté. Le point de vue de Noam Leandri et Louis Maurin, président et directeur de l’Observatoire des inégalités. Texte extrait de la Gazette des communes.

École, emploi, logement : la pauvreté n’est pas seulement monétaire

Être pauvre, ce n’est pas uniquement manquer d’argent. Éducation, logement, emploi, la pauvreté a aussi d’autres dimensions. Les explications de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Extrait de notre Rapport sur la pauvreté en France.

Minima sociaux : qui touche combien ?

Quatre millions de ménages reçoivent un minimum social. On connaît le RSA, mais il en existe plusieurs autres. Qui touche combien ?

Pour la création d’un revenu minimum unique

Éradiquer la pauvreté, c’est possible, grâce à l’instauration d’un revenu minimum unique (RMU), dès 18 ans, de 860 euros par mois, soit l’équivalent du seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian. Une proposition de Noam Leandri et Louis Maurin, respectivement président et directeur de l’Observatoire des inégalités.

Le nombre d’allocataires de minima sociaux ne baisse plus

La baisse du nombre d’allocataire du RSA est interrompue depuis deux ans. Au total, quatre millions de ménages touchent un minimum social.

Pourquoi certains enfants vivent-ils dans la pauvreté ?

Un enfant sur dix vit dans une famille pauvre. Ils subissent le chômage et la précarité de leurs parents. Un risque encore plus grand pour les enfants élevés par une mère seule. Extrait du Centre d’observation de la société.

Inégalités de revenus : stabilité dans la morosité

Les inégalités de niveau de vie se stabilisent depuis 2013 dans un contexte de stagnation des revenus. On est loin d’avoir effacé la hausse des inégalités de la période 1996 à 2012. L’analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Les seuils de pauvreté en France

En France, selon le seuil de pauvreté adopté, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 867 euros (seuil à 50 % du niveau de vie médian) ou à 1 041 euros (seuil à 60 %).

Depuis cinq ans, la pauvreté stagne à un niveau élevé

La France compte cinq ou neuf millions de pauvres selon la définition adoptée. Depuis cinq ans, la pauvreté stagne à un niveau élevé. Les dix années d’extension de la pauvreté de la période 2002-2012 sont loin d’avoir été effacées.

Pauvreté en France : une population inquiète pour l’avenir

La pauvreté préoccupe neuf Français sur dix et un cinquième s’estime soumis personnellement au risque de devenir pauvre. Avec de bonnes raisons pour cela. Une analyse extraite du Centre d’observation de la société.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50