Observatoire des inégalités
Commandez le « Rapport sur les riches en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Revenus, patrimoine, pauvreté

Les rémunérations démesurées des grands patrons

Données 25 août 2020

Les patrons les mieux rémunérés de France touchent entre 500 et 1 800 années de smic par an. Et encore, sans tenir compte de tous leurs avantages.

Revenus et patrimoine Riches

Les cinq patrons les mieux payés en France parmi les 120 plus grandes entreprises cotées en bourse touchent entre 500 et 1 800 années de smic par an, selon les données 2018 publiées par Proxinvest [1]. Leur rémunération débute à 9,5 millions d’euros (l’équivalent de 530 années de smic) pour Jean-Paul Agon, le PDG de L’Oréal. Elle atteint un record de 33,1 millions (1 840 années de smic par an) pour Bernard Charlès (Dassault Systèmes). Carlos Ghosn figurait (encore) en troisième place du classement en 2018, avec 13,3 millions d’euros, soit 740 années de smic.

Classement établi parmi les 120 plus grandes entreprises cotées à la bourse de Paris. Rémunération annuelle : salaires fixes, variables et/ou exceptionnels, stock-options, actions gratuites. *Smic net annuel 2018 (17 976 euros).
Lecture : Bernard Charlès a reçu 33,1 millions d’euros de rémunération en 2018 de la part de son entreprise, Dassault Systèmes. C’est l’équivalent de 1 841 années de smic.
Source : Proxinvest – Données 2018 – © Observatoire des inégalités

Graphique        Données

Les patrons français les mieux rémunérés
Société
Rémunération annuelle
en millions d'euros
En nombre d'années de smic*
Bernard CharlèsDassault Systèmes33,11 841
François-Henri PinaultKering17,3962
Carlos GhosnRenault-Nissan13,3740
Douglas PferdehirtTechnipFMC11,7651
Jean-Paul AgonL'Oréal9,5528
Classement établi parmi les 120 plus grandes entreprises cotées à la bourse de Paris. Rémunération annuelle : salaires fixes, variables et/ou exceptionnels, stock-options, actions gratuites. *Smic net annuel 2018 (17 976 euros).
Lecture : Bernard Charlès a reçu 33,1 millions d’euros de rémunération en 2018 de la part de son entreprise, Dassault Systèmes. C’est l’équivalent de 1 841 années de smic.
Source : Proxinvest – Données 2018 – © Observatoire des inégalités

La rémunération d’un grand patron comprend généralement, en plus d’un salaire fixe, des primes, des avantages en nature, des jetons de présence [2] et des stock-options [3] ou des actions gratuites que son entreprise lui verse au titre de ses fonctions. En revanche, ces rémunérations ne prennent pas en compte les revenus qu’un grand patron tire de son patrimoine (par exemple les dividendes des actions qu’il détient dans l’entreprise qu’il dirige ou de ses autres placements personnels).

La rémunération moyenne d’un PDG de l’une des 120 plus grandes entreprises françaises est de 3,6 millions d’euros par an. En considérant seulement les quarante entreprises du CAC 40, elle est de 5,8 millions d’euros. En Europe, les ordres de grandeur sont assez comparables à ceux que connaît la France [4]. Un grand patron touche en moyenne 4 millions d’euros en Grande-Bretagne et 7,5 millions en Allemagne. De même, au Japon, les dix patrons les mieux payés ont touché entre 8 et 23 millions d’euros environ en 2018, un niveau similaire au top 10 français. La rémunération des dirigeants d’entreprise atteint des sommets aux États-Unis : 10 grands patrons ont obtenu plus de 50 millions de dollars chacun.

Ces revenus demeurent bien supérieurs à ce que le talent, l’investissement personnel en heures de travail, la compétence, le niveau élevé de responsabilités ou la compétition internationale pourraient justifier. Ils résultent d’un effet de cooptation : la rémunération des dirigeants est décidée par des personnes qui disposent elles-mêmes de revenus démesurés. Par ailleurs, contrairement aux salariés de base, ces dirigeants disposent de mécanismes de protection considérables en cas de départ forcé de l’entreprise résultant d’une mésentente avec les actionnaires, d’erreurs stratégiques ou économiques.

Qui décide des super-rémunérations des super-PDG ?
La rémunération du PDG est fixée par le conseil d’administration de l’entreprise. Le président-directeur général participe au vote aux côtés des administrateurs qui l’ont élu. En France, le cumul des mandats recule, mais un dirigeant sur deux des 120 plus grandes entreprises cotées en bourse est aussi administrateur d’une ou de deux autres sociétés. Les membres des conseils d’administration et les dirigeants fixent mutuellement leurs rémunérations. Depuis 2017, les actionnaires doivent approuver la rémunération du PDG en assemblée générale. Les patrons de certaines sociétés étrangères cotées à Paris y échappent parce qu’elles ne sont pas de nationalité française.

Photo / CC BY-SA Leafar


[1« La rémunération des dirigeants des sociétés du SBF 120 », Proxinvest, novembre 2019.

[2Les jetons de présence sont les rémunérations accordées aux présidents et aux membres des conseils d’administration chaque fois qu’ils y assistent.

[3Droits attribués aux salariés d’acquérir des actions de leur société sous certaines conditions, notamment avec un rabais, ce qui leur procure une plus-value quasi certaine lors de la revente.

[4Ces rémunérations moyennes par pays sont établies sur un nombre de grandes entreprises qui varie d’un pays à l’autre. Ces données ne sont donc pas totalement comparables et doivent être considérées comme des ordres de grandeur.


Date de première rédaction le 30 mars 2016.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Revenus, patrimoine, pauvreté


Autres thèmes

> Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Points de vue 22/09/2020
Le bonus aux héritiers de La République en marche : une gifle pour la France populaire
Données 11/09/2020
À quels niveaux se situent les seuils de pauvreté en France ?
L’essentiel 10/09/2020
L’essentiel des inégalités de revenus : quels chiffres retenir ?
Points de vue 09/09/2020
Pauvreté et inégalités, le retour
Données 09/09/2020
La pauvreté augmente à nouveau en France
Données 09/09/2020
Les inégalités de niveau de vie repartent à la hausse
Analyses 08/09/2020
Combien compte-t-on de personnes sans domicile fixe en France ?
Analyses 08/09/2020
Héritage : comment transmettre un million d’euros sans payer d’impôts
Données 03/09/2020
Les plus hauts revenus des non-salariés
Données 28/08/2020
La pauvreté augmente chez les plus jeunes, mais n’épargne pas les plus âgés