Observatoire des inégalités
Commandez le « Rapport sur les riches en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

"Éducation"

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 130
Comment l’élitisme social est maquillé en élitisme républicain

L’élitisme du système scolaire français favorise les enfants de diplômés. Leurs parents, de droite comme de gauche, défendent une école qui fonctionne à leur profit. Le point de vue de Jean-Paul Delahaye, inspecteur général de l’Éducation nationale honoraire.

Qui sont les privilégiés en France ?

La dénonciation des « élites » est une façon de dissimuler habilement les privilèges dont dispose une frange beaucoup plus large de la population qui vit à l’abri de la crise. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

École : combien coûtent les élèves ?

Un étudiant à l’université coûte en moyenne 10 200 euros par an à la collectivité, contre 15 100 euros pour un élève de classe préparatoire aux grandes écoles. À l’école élémentaire, une année scolaire revient à 6 200 euros par élève. Dans le secondaire, à 9 700 euros.

Dépenses d’éducation : la France, un élève médiocre

La France est un pays qui dépense peu pour ses élèves, en comparaison des pays riches les mieux classés dans ce domaine. Surtout pour les plus petites classes et l’enseignement supérieur. Elle investit de moins en moins dans l’école. Une analyse de Louis Maurin, de l’Observatoire des inégalités.

L’insertion professionnelle des jeunes : de fortes inégalités selon le diplôme

Statut d’emploi, chômage et milieu social : les conditions d’insertion des jeunes dans le monde du travail sont très inégales suivant leur niveau de diplôme.

L’université française survit, à l’ombre des grandes écoles

L’enseignement supérieur est divisé en deux, entre des filières marquées par l’élitisme social, richement dotées, et un enseignement généraliste qui fait ce qu’il peut avec des moyens beaucoup plus faibles. Le point de vue de Stéphane Beaud et Mathias Millet, sociologues. Extrait de Laviedesidees.fr.

Les filles stagnent dans les filières scientifiques de l’enseignement supérieur

Les filles sont majoritaires dans l’enseignement supérieur mais demeurent sous-représentées dans les formations scientifiques et technologiques. Dans ces domaines, leur progression se ralentit. Une analyse de Valérie Schneider de l’Observatoire des inégalités.

Les trois quarts des élèves défavorisés étudient hors de l’éducation prioritaire

Près des trois quarts des élèves défavorisés n’étudient pas dans une école appartenant au réseau de l’éducation prioritaire. Ils ne bénéficient donc pas des mesures qui ne portent que sur ces réseaux. Extrait du Centre d’observation de la société.

Ceux que l’on paie pour étudier : enquête sur les privilégiés de l’école

Être payé entre 1 300 et 2 300 euros mensuels pour étudier, ce n’est pas donné à tout le monde. Une poignée d’élèves de quelques grandes écoles publiques touchent le jackpot. Enquête de Valérie Schneider de l’Observatoire des inégalités.

Les filles deviennent meilleures élèves que les garçons

Les filles ont de meilleurs résultats scolaires en français que les garçons. Au lycée, les garçons sont plus nombreux en filière scientifique qui conduit aux filières les plus sélectives de l’enseignement supérieur.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 130