Observatoire des inégalités
Commandez le « Rapport sur les riches en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

"Éducation"

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 130
Les inégalités sociales sont fortes dès le primaire et le collège

Dès le primaire, les enfants d’origine sociale défavorisée obtiennent en moyenne de moins bons résultats que les enfants de cadres. On retrouve ces écarts au collège et ils déterminent l’orientation de fin de troisième.

Du collège aux filières d’excellence, la disparition des enfants d’ouvriers

Au fil de la scolarité, la part des enfants d’ouvriers se réduit alors que celle des cadres s’accroît. Comment expliquer ce phénomène ? Extrait du Centre d’Observation de la société.

Comment parler aux jeunes du déterminisme social ?

Comment expliquer les déterminismes sociaux sans risquer de décourager ceux qui les subissent ? Une question encore plus délicate lorsqu’on s’adresse aux jeunes. Les réflexions de Marie Duru-Bellat, sociologue, extraites du magazine Alternatives Économiques.

18 % de la population a un diplôme supérieur à bac +2

18 % de la population dispose d’un diplôme supérieur à bac + 2 et 24 % détient au mieux le certificat d’études primaires. On est loin de la vision d’une société où le diplôme du supérieur serait la norme.

Les milieux populaires largement sous-représentés dans l’enseignement supérieur

Plus du tiers des étudiants sont enfants de cadres supérieurs, seulement 12 % ont des parents ouvriers. Les jeunes de milieu populaire sont très rarement présents dans les filières sélectives, en master ou en doctorat.

« L’orientation scolaire renforce les inégalités », entretien avec Agnès van Zanten, sociologue au CNRS

Selon leur milieu social, les jeunes demeurent profondément inégaux dans leurs choix d’orientation. Agnès van Zanten, sociologue au CNRS et spécialiste des politiques éducatives, analyse le contexte dans lequel se réalisent ces choix. Entretien extrait de lejournal.cnrs.fr.

Rapport 2019 : l’essentiel sur les inégalités d’éducation

Les inégalités sociales ont-elles un effet sur le destin scolaire des élèves ? L’éducation continue-t-elle de se démocratiser ? Filles et garçons sont-ils à égalité dans leurs études ? L’essentiel du chapitre « Éducation » du Rapport sur les inégalités édition 2019, de l’Observatoire des inégalités.

Une vague de mépris social

Les milieux favorisés, de droite comme de gauche, tentent de détourner l’attention sur les inégalités sociales pour maintenir leurs privilèges. Ce mépris social soulève contre lui une vague de populisme qui menace notre démocratie. L’opinion de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Comment échapper à l’illusion de la méritocratie

Si l’on veut vraiment réduire les inégalités, l’égalité des chances scolaires est nécessaire mais très insuffisante. Il faut d’abord multiplier les chances de réussir dans la vie et s’attaquer aux écarts entre les positions sociales. Le point de vue de David Guilbaud, haut fonctionnaire.

Les inégalités d’accès à la formation professionnelle

Près de la moitié des salariés ont suivi une formation professionnelle dans l’année. Ils ne sont toutefois qu’un quart dans les petites entreprises, contre 63 % dans les plus grandes. Les plus diplômés en bénéficient aussi davantage que personnes sorties de formation initiale sans diplôme.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 130