Observatoire des inégalités
Commandez le « Rapport sur les riches en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

Comment mesure-t-on l’extrême pauvreté dans le monde ?

Mesurer les inégalités 30 décembre 2019

Pour établir le nombre de personnes très pauvres dans le monde, le seuil de pauvreté international est fixé à 1,90 dollar par jour. Que faut-il savoir sur ce seuil ? Les explications d’Anne Brunner, de l’Observatoire des inégalités.


La Banque mondiale fixe le seuil de pauvreté international à 1,90 dollar par jour (environ 50 euros par mois). Les personnes qui vivent avec moins sont considérées comme pauvres. Ce seuil, appliqué à tous les pays pauvres et émergents [1] permet de les comparer entre eux et d’estimer, selon un critère unique, combien de personnes vivent dans l’extrême pauvreté dans le monde.

En pratique, appliquer un même seuil à tous les pays pauvres pose plusieurs problèmes. Première difficulté : 1,90 dollar ne permet pas d’acheter les mêmes choses d’un bout à l’autre de la planète. Un kilo de riz par exemple coûte environ 40 cents à Delhi et 1 dollar aux Philippines. Pour permettre des comparaisons internationales et dans la durée, le seuil est converti dans les monnaies locales en « parité de pouvoir d’achat », c’est-à-dire en tenant compte du niveau des prix au sein de chaque pays.

Deuxième difficulté : avec l’augmentation des prix au fil du temps, ce qu’il est possible d’acheter avec 1,90 dollar par jour diminue progressivement. On doit en tenir compte. C’est pourquoi la Banque mondiale, après avoir initialement fixé le seuil à un dollar par jour en 1990, l’a relevé à 1,25 dollar en 2005 et 1,90 dollar en 2015.

Enfin, troisième difficulté, il faut tenir compte du développement économique d’une partie des anciens pays pauvres. L’extrême pauvreté a reculé de façon spectaculaire au cours des 30 dernières années (de 40 % de la population mondiale en 1984 à 10 % aujourd’hui), notamment en Asie. Peut-on garder un seuil de pauvreté à un niveau aussi bas, alors que le niveau de vie moyen de certains pays s’est sensiblement amélioré ? La Banque mondiale a décidé de suivre deux autres seuils de pauvreté moins restrictifs, à 3,20 et 5,50 dollars par jour. En Chine par exemple, la part de personnes vivant avec moins d’1,90 dollar par jour représente moins de 1 % de la population en 2015. Mais la pauvreté n’a pas disparu. 6 % de la population dispose de moins de 3,20 dollars par jour, et 25 % des Chinois vivent avec moins de 5,50 dollars par jour.

Le nombre de personnes pauvres et le taux de pauvreté à l’échelle mondiale ne sont que des estimations grossières. Les enquêtes statistiques n’obéissent en effet pas à des méthodes de mesure homogènes d’un pays à l’autre. Certains États ne fournissent pas de données fiables. Prudence donc : il ne faut commenter que les grandes évolutions sur plusieurs années.

Photo / DR


[1Les pays émergents sont les pays où le revenu par habitant est inférieur à celui des pays riches, mais qui connaissent une forte croissance économique.


Date de première rédaction le 30 décembre 2019.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Notre actu


Rapport sur les riches en France

Newsletter

Espace jeunes

illustration espace jeune

Un outil original pour comprendre les inégalités

Publication



Rapport sur les inégalités en France, édition 2019

Formation

15 septembre 2020
Les jeunes face aux inégalités

Voir toutes les formations

Actualités de l'Observatoire

Et voici les grands gagnants du Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2020 !

Boites à outils

Questions clés
Mesurer les inégalités
Lexique
Salaire : êtes-vous riche ou pauvre ?
Patrimoine : êtes-vous fortuné ?
Niveaux de vie : où en est ma commune ?
L’évaluateur des dépenses publiques
Communes : quelle égalité hommes-femmes ?