Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don
Revenus, patrimoine, pauvreté

Selon le Palma, en France, les inégalités de revenus se sont accrues en 20 ans

Données 27 janvier 2020 https://www.inegalites.fr/Selon-le-Palma-en-France-les-inegalites-de-revenus-se-sont-accrues-en-20-ans - Reproduction interdite

En 2017, les 10 % les plus riches perçoivent une masse des revenus égale à 1,06 fois la part des 40 % les plus pauvres, alors qu’ils sont quatre fois moins nombreux. Ce ratio de Palma est en augmentation sur 20 ans.

Revenus et patrimoine Niveaux de vie

En 1997, en France, le rapport entre la masse des revenus reçue par les 10 % les plus aisés et celle attribuée aux 40 % les plus pauvres – appelé ratio de Palma– était égal à un. En 2017, il affiche 1,06. Dit autrement, le dixième le plus aisé reçoit à lui seul 1,06 fois (ou 106 %) ce que reçoivent les 40 % les plus démunis. En 20 ans, les plus riches ont gagné six points de pourcentage. La hausse s’est déroulée par à-coups à certaines périodes : 1998-2001 (forte croissance économique), 2004-2006, et surtout 2008-2011. Le Palma atteint alors 1,14 (ou 114 %). Il diminue ensuite et oscille entre 1,05 et 1,07. Les inégalités se stabilisent, mais les plus riches restent nettement gagnants sur l’ensemble de la période.


Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique        Données

Pour comprendre ce qui s’est passé, il est intéressant d’entrer dans le détail des composantes du Palma : la masse globale des revenus qui va aux 10 % les plus aisés d’un côté, celle qui va aux 40 % les plus pauvres de l’autre. En observant le graphique ci-dessous, on voit bien comment la part qui revient aux 10 % du haut de la distribution a progressé par paliers jusqu’en 2012. Entre 2013 et 2017, elle semble se stabiliser autour de 24 %. Celle qui revient aux plus pauvres a diminué d’un point, de 23 % à 22 % entre 2004 et 2011 (période où le chômage a très fortement progressé), avant de se rétablir en fin de période à un niveau proche d’il y a 20 ans.

Niveau de vie après impôts et prestations sociales. Lecture : en 2017, les 10 % les plus riches perçoivent 23,9 % de la masse des revenus. Les 40 % les plus pauvres en perçoivent 22,5 % alors qu'ils sont quatre fois plus nombreux.
Source : calculs de l'Observatoire des inégalités d'après l'Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique        Données

L’Insee ne diffuse pas encore de données plus récentes que 2017 sur les revenus. Sans doute ne s’est-il pas produit d’évolution de forte ampleur depuis. L’amélioration lente de l’emploi favorise les plus faibles revenus. La prime d’activité a aussi soutenu leurs niveaux de vie. Mais les très fortes baisses d’impôts pour les plus aisés de l’automne 2017 ont certainement été très favorables à ces derniers.

Photo / © Eduardo Sánchez


Date de première rédaction le 27 janvier 2020.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Revenus, patrimoine, pauvreté


Autres thèmes

> Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Propositions 25/11/2021
Cinq priorités pour réduire les inégalités
Analyses 10/11/2021
Les représentants syndicaux sont discriminés dans l’entreprise
Données 03/11/2021
Les inégalités de niveau de vie se stabilisent
Données 03/11/2021
La pauvreté a augmenté depuis quinze ans
Entretiens 20/10/2021
« Cibler les 20 % les plus aisés ». Entretien avec Louis Maurin
Données 15/10/2021
Minima sociaux, aide alimentaire, mal-logement : la misère persiste en France
Données 11/10/2021
Patrimoine : êtes-vous fortuné ?
Données 08/10/2021
En euros, les inégalités s’accroissent
L’essentiel 07/10/2021
L’essentiel des inégalités de revenus : quels chiffres retenir ?
Données 07/10/2021
À quels niveaux se situent les seuils de pauvreté en France ?