Observatoire des inégalités
Soutenez l'Observatoire des inégalités >>                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

Rapport sur les inégalités en France : une première

Actualité de l’Observatoire 4 juin 2015

Ce rapport est le premier du genre publié en France. Il n’a été commandé par personne, mais a reçu un grand nombre de soutiens. Extrait de l’avant propos.


La montée des inégalités fait peser une menace croissante sur la cohésion du pays. Non seulement ce phénomène heurte les valeurs de la République, mais il nuit à la performance économique. Le débat sur le sujet est omniprésent désormais dans les médias, mais l’information demeure souvent parcellaire et désordonnée. L’absence de données factuelles précises laisse la place à l’exagération et aux discours simplificateurs. Les inégalités sont à la « mode », sans que l’on sache bien de quoi on parle.

L’objectif de la publication de ce premier « Rapport sur les inégalités en France » est de fournir un ensemble de données faciles d’accès et actualisées, de dresser un état des lieux complet et de faire le point sur les principales évolutions dans un grand nombre de domaines, des revenus à l’école, en passant par la santé ou les inégalités entre les femmes et les hommes. Après les synthèses de Patrick Savidan et de Louis Maurin, respectivement président et directeur de l’Observatoire des inégalités, le lecteur trouvera chapitre par chapitre un ensemble de tableaux chiffrés commentés.

Ce rapport va dans le sens d’une des propositions principales formulées par le groupe de travail « Niveau de vie et inégalités sociales » dirigé par Jacques Freyssinet au sein du Conseil national de l’information statistique [1], à laquelle il n’a jamais été donné suite. « Le groupe de travail demande la mise en place d’une publication centrale annuelle sur les inégalités (...). Il souhaite qu’une version soit établie dès 2007. », écrivaient alors les auteurs. Notre document répond à cette préconisation sans bénéficier des importants moyens de la statistique publique et ne constitue sans doute qu’une approche partielle du phénomène.

L’Observatoire des inégalités, qui n’est pas un centre de recherche, n’est à même ni de travailler directement sur les données brutes, ni de mener ses propres études. L’objectif de ce rapport est de centraliser et de diffuser les données existantes concernant les inégalités pour les mettre à la portée du plus grand nombre. Il s’inscrit dans la filiation des travaux sur les indicateurs sociaux [2] en France et du Centre d’études des revenus et des coûts, fondé en 1967 par le général de Gaulle, supprimé en 2010 par Nicolas Sarkozy.

Notre rapport, document non officiel, n’a été commandité par personne. Il est l’œuvre d’une association indépendante qui réalise depuis plus de dix ans un état des lieux des inégalités en France. Au même titre que le rapport annuel sur le mal-logement publié par la Fondation Abbé Pierre [3], ce rapport constitue un document d’expertise indépendante hors de l’institution publique. Il est le fruit du travail rigoureux d’une petite équipe de salariés et d’un ensemble de bénévoles qui l’appuie. Sa publication n’a été possible que grâce aux soutiens de centaines de donateurs privés qui ont participé à l’opération de financement participatif lancée pour l’occasion, et dont vous trouverez les noms ci-dessous. Par ailleurs, il a été soutenu par le magazine Alternatives Economiques et la Fondation Abbé Pierre, partenaires de longue date de l’Observatoire des inégalités, ainsi que par la Macif.

Enfin, un grand nombre de chercheurs ont apporté leur caution à notre démarche, ce qui ne signifie pas qu’ils partagent l’ensemble des analyses contenues dans ce rapport. Nous remercions chaleureusement l’ensemble de ces citoyens qui se sont mobilisés. Il va de soi que seule l’équipe de l’Observatoire assume d’éventuelles erreurs ou mauvaises interprétations qui se seraient glissées dans ce travail.

On ne trouvera pas de « recommandations » au fil du texte. Nous souhaitons très clairement séparer le constat, les analyses et les préconisations. Notre site Internet www.inegalites.fr n’est pas avare de propositions (on y trouve une rubrique dédiée). Mais nous pensons que l’information est une arme, et qu’elle doit nourrir ceux qui ont à proposer un programme, des syndicats aux partis politiques notamment.

Ce premier rapport fait suite à la publication de deux ouvrages sur l’état des inégalités en France aux éditions Belin en 2006, puis en 2008, ainsi que de deux hors-séries du magazine Alternatives économiques sur le même thème, en 2010 et 2012. Notre objectif est de produire ce document tous les deux ans, constituant un rendez-vous de référence en fournissant un outil concret, préalable à une salutaire confrontation de points de vue.

En produisant un tel document, l’Observatoire des inégalités espère peser dans le débat public. Les convaincus d’une explosion de notre système sous le poids des écarts, comme ceux qui pensent qu’il ne se passe rien d’injuste, resteront peut-être sur leurs positions. Les amateurs de petites phrases, de raccourcis, de rhétorique et de boucs émissaires des malheurs de notre société (les immigrés, les riches, les assistés…) en seront contrits : ce rapport est d’abord un assemblage d’éléments factuels qui ne cherche jamais l’exagération, la dramatisation. Mais nombre de citoyens y trouveront matière à alimenter une réflexion critique sur la situation sociale contemporaine. Le décalage est énorme actuellement entre les discours sur les inégalités et les politiques publiques, et ceci nourrit le ressentiment social. A force de cibler les politiques sur des publics de plus en plus restreints (les plus pauvres, les personnes de tel ou tel âge, etc.), celles-ci ont perdu leurs véritables objets. Espérons que l’écho que rencontreront nos travaux permettra, à long terme, de revenir vers des objectifs qui servent davantage l’intérêt général et amènent à plus de justice dans notre société.


[1« Niveau de vie et inégalités sociales », Rapport du groupe de travail dirigé par Jacques Freyssinet, Conseil national de l’information statistique, mars 2007. Proposition n°60.

[2« Les indicateurs sociaux », Jacques Delors, Sedeis, 1971.

[3L’état du mal logement en France », 20e rapport annuel, Fondation Abbé Pierre, février 2015.


Date de première rédaction le 4 juin 2015.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Notre actu


Notre rapport sur la pauvreté en France, de nouveau disponible

Newsletter

Espace jeunes

illustration espace jeune

Un outil original pour comprendre les inégalités

Publication



Rapport sur les inégalités en France, édition 2019

Formation

10 mars 2020
Les jeunes face aux inégalités

Voir toutes les formations

Actualités de l'Observatoire

À quoi servent vos dons ?

Boites à outils

Questions clés
Mesurer les inégalités
Lexique
Salaire : êtes-vous riche ou pauvre ?
Patrimoine : êtes-vous fortuné ?
Niveaux de vie : où en est ma commune ?
L’évaluateur des dépenses publiques
Communes : quelle égalité hommes-femmes ?