Données

Qui paie l’impôt sur la fortune immobilière ?

143 000 foyers paient l’impôt sur la fortune immobilière parce qu’ils possèdent plus d’1,3 million de biens immobiliers. Qui sont-ils et que sait-on d’eux ?

5 janvier 2022

https://www.inegalites.fr/Qui-paie-l-impot-sur-la-fortune-immobiliere - Reproduction interdite

Revenus Patrimoine Riches

143 337 foyers fiscaux sont redevables de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), selon les données 2020 du ministère des Finances, car leur patrimoine immobilier [1] a une valeur supérieure à 1,3 million d’euros [2]. Cette frange la plus fortunée de la population représente seulement 0,5 % de l’ensemble des ménages.

La moitié des contribuables soumis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) détiennent un patrimoine immobilier d’une valeur comprise entre 1,3 et 1,8 million d’euros, selon les données du ministère des Finances [3]. Trois quarts possèdent entre 1,3 et 2,5 millions d’euros. Au-delà, les fortunes grimpent et ne concernent plus qu’un club très restreint de contribuables : moins de 1 500 redevables de l’IFI déclarent plus de 10 millions d’euros de biens immobiliers, ce qui représente 1 % des foyers soumis à cet impôt. Parmi eux, près de 600 familles possèdent plus de 15 millions d’euros d’immobilier.

Source : ministère des Finances – Données 2020 – © Observatoire des inégalités

Graphique Données

Plus âgés

Il est extrêmement rare d’être jeune et fortuné : 3 % des redevables de l’IFI ont moins de 45 ans. 88 % ont 55 ans et plus. Un tiers est âgé de 65 à 74 ans et un autre tiers a 75 ans et plus. Parmi ces grandes fortunes, le montant moyen de patrimoine est assez similaire dans chaque tranche d’âge, à l’exception de la centaine de propriétaires qui sont extrêmement fortunés dès leur jeunesse (3,2 millions d’euros en moyenne pour le 0,1 % de redevables de moins de 25 ans).

Les grandes fortunes immobilières selon l'âge
Part des redevables de l'IFI
en %
Montant moyen du patrimoine immobilier
en millons d’euros
Moins de 25 ans0,13,2
De 24 à 44 ans2,52,7
De 45 à 54 ans9,02,4
De 55 à 64 ans22,22,4
De 65 à 74 ans33,42,4
75 ans et plus32,82,5
Ensemble1002,4
Lecture : 32,8 % des redevables de l'impôt sur la fortune immobilière sont âgés de 75 ans et plus. Ils possèdent en moyenne 2,5 millions d'euros de patrimoine immobilier.
Source : ministère des Finances, calculs de l'Observatoire des inégalités – Données 2020 – © Observatoire des inégalités

Très bien rémunérés et rentiers à la fois

Les redevables de l’IFI déclarent en moyenne 152 000 euros de revenus annuels, soit près de 12 700 euros par mois, ce qui les place dans le 1 % le plus riche des Français. Les très riches en immobilier sont aussi très riches en revenus, contrairement à ce qui est parfois avancé.

Les redevables de l’IFI tirent en moyenne seulement la moitié de leurs revenus du travail, retraite comprise (alors que pour les ménages qui ne paient pas l’IFI, c’est 95 %). L’autre moitié est composée de revenus issus de leurs placements. De leurs biens immobiliers (pour 20,9 %) bien sûr. Logique, puisqu’une fortune immobilière supérieure à 1,3 million d’euros dépasse bien souvent la valeur d’une résidence principale et secondaire réunies. Ces contribuables sont donc souvent propriétaires de logements qu’ils louent, et qui leur rapportent des loyers. Mais ces ménages tirent aussi 27 % de leurs revenus en moyenne d’actions ou d’autres actifs financiers, issus généralement d’entreprises qu’ils détiennent ou dans lesquelles ils investissent. Enfin, 2,5 % de leur revenu total provient de plus-values, comme par exemple les bénéfices constatés à la revente d’une maison ou d’actions. Bref : les personnes au patrimoine immobilier très élevé disposent en même temps le plus souvent d’une fortune financière. Elle leur procure des revenus financiers qui s’ajoutent à leurs revenus du travail et à leurs revenus fonciers, déjà très élevés.

D'où viennent les revenus des grandes fortunes immobilières ?
Unité : %
Composition du revenu des grandes fortunes immobilières
Composition du revenu des autres ménages*
Salaires et traitements24,661,6
Pensions de retraite17,227,5
Bénéfices non commerciaux6,23,4
Bénéfices industriels et commerciaux1,21,4
Bénéfices agricoles0,40,7
Ensemble des revenus issus du travail49,694,6
Revenus fonciers20,92,9
Revenus de capitaux mobiliers27,02,0
Plus-values et divers2,50,5
Ensemble des revenus issus de la propriété50,45,4
Ensemble100100
* Foyers déclarant des revenus à l’administration fiscale, mais non redevables de l’IFI.
Lecture : les revenus issus de salaires et traitements représentent 24,6 % du revenu des grandes fortunes immobilières.
Source : ministère des Finances, calculs de l'Observatoire des inégalités – Données 2020 – © Observatoire des inégalités

Photo / © Pascale Gueret


[1Il ne prend en compte ni le patrimoine professionnel, ni le patrimoine financier notamment.

[2Plus exactement, un patrimoine immobilier d’une valeur imposable supérieure à ce seuil. Pour déterminer cette valeur, on déduit les dettes qui sont liées à ce patrimoine puis on applique un abattement forfaitaire de 30 % sur la résidence principale et une série d’autres exonérations.

[3Voir « L’impôt sur la fortune immobilière en 2020 », DGFIP Statistiques, n° 01, ministère des Finances, juillet 2021.

Date de première rédaction le 5 janvier 2022.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème