Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

Quand les enfants travaillent

Analyses 23 mars 2018

Rapide tour de la planète pour comprendre le phénomène du travail des enfants. Extrait de notre livret pédagogique « Les inégalités expliquées aux jeunes », bientôt disponible.

Monde Emploi

72 millions d’enfants en danger

Environ 220 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans travaillent dans le monde, dont 152 millions de manière illégale (principalement pour des questions d’âge). Parmi eux, on juge qu’environ 72 millions occupent un emploi dangereux selon l’Organisation internationale du travail (OIT). Dans certains pays d’Amérique du Sud, les enfants travaillent dans des mines. Dans d’autres régions du monde, en Asie, en Afrique, ils ramassent des morceaux de ferraille dans les décharges pour les revendre ou ils sont employés dans des fabriques de vêtements et de chaussures avec des conditions de travail très difficiles.

Entre travail et exploitation

Sept enfants sur dix qui travaillent sont employés par leur famille et ne sont pas rémunérés. Un sur quatre seulement est salarié, il s’agit des plus « âgés » : dans certains pays, on peut commencer à travailler légalement vers 14 ou 15 ans. Ce sont plus souvent les garçons qui travaillent hors du domicile et les jeunes filles qui prennent en charge une partie des tâches domestiques. 70 % des enfants qui travaillent sont employés à des travaux agricoles : pour aider aux champs ou s’occuper du bétail. Les autres travaillent dans des usines, sur des chantiers, ou comme domestiques chez des particuliers. D’autres encore portent les bagages dans les gares et sur les marchés. Le travail des enfants regroupe des situations très différentes. Travailler à cinq ans, ce n’est pas du tout pareil que travailler à 17 ans. Il ne faut pas tout mélanger : aider ses parents de temps en temps à la ferme ou dans un commerce et cirer les chaussures dans les rues sont deux activités qui n’ont rien à voir.

L’Afrique et l’Asie-Pacifique, réservoirs de main d’œuvre d’enfants

Depuis 2012, le nombre d’enfants qui travaillent dans le monde a diminué de 46 millions alors que le nombre total d’enfants a beaucoup augmenté. La grande majorité des enfants qui travaillent vivent en Afrique et en Asie-Pacifique qui comptent à elles deux 190 millions dont 134 millions de jeunes travailleurs illégaux.

C’est quoi un enfant ?
Un enfant est une jeune personne qui dépend de ses parents pour vivre. Pourtant, de nombreux jeunes adultes, qui ne sont plus des enfants, sont dans ce cas. On peut utiliser l’âge de la majorité légale mais ce critère n’est pas identique partout et ne correspond pas toujours à un changement de vie : à 18 ans, certains continuent d’étudier et de vivre chez leurs parents. L’idée qu’on se fait de l’enfance varie avec le temps et selon les régions du monde. Dans certains pays, on devient très vite autonome et on quitte tôt le statut d’enfant. L’Organisation internationale du travail considère comme « enfants » les jeunes de 5 à 17 ans.

Pourquoi faire travailler les enfants ?

Les ateliers de couture par exemple disent avoir « besoin » de personnes qui ont des doigts petits et fins pour accomplir un travail minutieux sur les vêtements. En réalité, les enfants qui travaillent sont moins bien payés que les adultes, certains ne reçoivent que trois à quatre euros par mois. Ils sont aussi plus dociles et ils revendiquent moins leurs droits.

Rêver d’aller à l’école

Quand certains jeunes des pays riches rêvent de ne plus aller à l’école, d’autres rêvent d’y aller. Encore 60 millions d’enfants en âge d’être à l’école élémentaire n’y ont pas accès. En Afrique subsaharienne, seul un tiers des jeunes sont scolarisés dans l’enseignement secondaire (collège/lycée). Les conditions d’enseignement y sont aussi parfois très dures : les élèves s’entassent à 60, voire à 100, dans une même classe.

Comment faire pour que cela s’arrête ?

Les pays concernés doivent condamner plus fermement ceux qui emploient de très jeunes enfants et ceux qui les font travailler dans des conditions difficiles et dangereuses. Mais ce n’est pas si simple. D’abord, parce que beaucoup de secteurs économiques (le textile, l’industrie des nouvelles technologies, et notamment du smartphone, etc.) vivent grâce au travail des enfants et font pression pour maintenir l’existence de cette main d’œuvre. Mais c’est aussi le cas des parents : une partie des familles très pauvres ont besoin des revenus de leurs enfants pour survivre. Ensuite, il ne suffit pas d’interdire le travail des enfants, il faut que ces jeunes puissent aussi aller à l’école. Les pays pauvres n’ont pas assez d’argent pour financer la construction et le fonctionnement d’écoles de qualité. Ou leurs gouvernants préfèrent le dépenser autrement, en achetant des armes par exemple. Les établissements scolaires restent donc rares et parfois très éloignés des villages. L’augmentation très rapide de la population rend le problème encore plus difficile : chaque année, de plus en plus d’enfants doivent être scolarisés.

De l’Antiquité à nos jours
Durant l’Antiquité, les enfants aident principalement leurs parents aux champs et à la maison. Quand la révolution industrielle [1] a eu lieu en Europe au XIXe siècle, les enfants sont allés travailler dans les usines et dans les mines. Leurs conditions de travail sont devenues plus dures : ils n’étaient plus dans le cadre familial. Leur travail était aussi plus visible : des accidents, comme les explosions dans les mines attirent l’attention de l’opinion publique. Puis l’école devient obligatoire et gratuite : les enfants n’ont plus le temps de travailler autant en dehors de l’école, et cela ne représente pas une dépense supplémentaire pour leurs familles. Dans les pays en développement, les enfants sont encore trop nombreux à travailler aujourd’hui, mais de nombreuses organisations mènent des campagnes pour sensibiliser la population sur ce problème et pousser les grandes entreprises à ne pas utiliser le travail des enfants. En 2002, le 12 juin est devenu « la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants ».
Un livret pédagogique en cours de réédition
Cet article est la reprise de notre fiche pédagogique consacrée au travail des enfants dans le monde, en cours de réédition. Elle est extraite de la pochette « Inégalités sociales et discriminations ». Vous pouvez consulter les autres fiches sur notre site www.jeunes.inegalites.fr. L’ensemble des fiches est en cours de réédition sous forme d’un livret, bientôt disponible à la commande.

Illustration réalisée par Damien Roudeau


[1La révolution industrielle désigne la période où l’on passe d’un modèle de société agricole à une société industrielle. En France, elle commence au début du XIXe siècle.


Date de première rédaction le 23 mars 2018.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Publication



Rapport sur les inégalités en France, édition 2017

Espace jeunes

illustration espace jeune

Formation

20 novembre 2018
La jeunesse face aux inégalités

Voir toutes les formations

Actualités de l'Observatoire

Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2018 : les lauréats sont...

Boites à outils

Questions clés
Mesurer les inégalités
Lexique
Salaire : êtes-vous riche ou pauvre ?
Patrimoine : êtes-vous fortuné ?
Niveaux de vie : où en est ma commune ?
L’évaluateur des dépenses publiques
Communes : quelle égalité hommes-femmes ?