Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don

L’Observatoire des inégalités peut-il être récupéré ?

Actualité de l’Observatoire 15 octobre 2011 https://www.inegalites.fr/L-Observatoire-des-inegalites-peut-il-etre-recupere - Reproduction interdite

L’Observatoire des inégalités est aujourd’hui utilisé de façon très fréquente comme source d’information. Pas toujours à bon escient. Par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.


L’Observatoire des inégalités est aujourd’hui utilisé de façon très fréquente comme source d’information, nous nous en félicitons. Nos données sont faites pour être récupérées par le plus grand nombre, quelles que soient leurs opinions. Nous souhaitons produire des outils pour que s’établisse un vaste débat pluraliste fondé sur des arguments étayés par des faits.

Favorable à la diffusion des données, l’Observatoire autorise la reproduction des textes et données dont il est l’auteur sous certaines conditions. [1] Le plus souvent, les auteurs ont l’honnêteté intellectuelle de citer leurs sources, mais ce n’est malheureusement pas toujours le cas. Un certain nombre de sites internet et d’ouvrages reprennent nos éléments sans autorisation, parfois sans indiquer la source.

Les informations de l’Observatoire des inégalités sont aussi utilisées dans le débat public : elles sont faites pour cela. En cette période de pré-campagne électorale, la question est particulièrement sensible. Nous rappelons que notre organisation est totalement indépendante de tout parti politique, syndicat, organisme militant ou religieux. En particulier, aucun candidat ne peut se prévaloir d’un éventuel soutien de notre part. L’Observatoire des inégalités rassemble des citoyens de sensibilités différentes, qui peuvent bien entendu s’exprimer librement à titre individuel.

Les opinions qui figurent sur le site internet n’engagent que leurs auteurs d’un point de vue individuel. Chacun peut interpréter nos informations à sa façon, suivant sa grille d’analyse. L’Observatoire des inégalités critique la situation française et en particulier l’hypocrisie qui y règne dans de nombreux domaines. Nous ne défendons pas un modèle particulier, et nous sommes conscients des limites de l’exercice : toutes les pratiques, toutes les ressources ne sont pas toujours hiérarchisables (voir notre texte). Nos analyses ont vocation à être utilisées comme base pour déterminer des pistes pour réduire les inégalités notamment par le biais de la solidarité et de la coopération.

L’Observatoire des inégalités reproduit lui-même un certain nombre d’articles publiés par d’autres médias - et notamment Alternatives Economiques, son partenaire - en citant explicitement la source des textes. L’éditeur original demeure, bien entendu, propriétaire de ses écrits, et il convient de s’adresser à lui directement pour toute reproduction, partielle ou totale.

Photos / DR


[1pour les supports non payants (pour les autres, merci de nous contacter à contacts@inegalites.fr) : un accès libre et gratuit, une autorisation péalable, et la mention « article repris du site de l’Observatoire des inégalités », avec un lien renvoyant vers l’article.


Date de première rédaction le 15 octobre 2011.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Notre actu


Réduire les inégalités, c’est possible ! 30 experts présentent leurs solutions

Newsletter

Espace jeunes

illustration espace jeune

Un outil original pour comprendre les inégalités

Publication



Réduire les inégalités, c’est possible ! 30 experts présentent leurs solutions

Formation

29 mars 2022
Sensibiliser les jeunes aux inégalités : informer sans enfermer

Voir toutes les formations

Actualités de l'Observatoire

Si j’étais président(e)… : participez au Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2022 !

Outils

Questions clés
Mesurer les inégalités
Lexique
Salaire : êtes-vous riche ou pauvre ?
Patrimoine : êtes-vous fortuné ?
Niveaux de vie : où en est ma commune ?
L’évaluateur des dépenses publiques
Communes : quelle égalité hommes-femmes ?