Observatoire des inégalités
Soutenez l'Observatoire des inégalités >>                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Emploi

Chômage : femmes et hommes désormais à égalité

Données 8 mars 2017

L’égalité entre femmes et hommes existe désormais au moins dans un domaine : le chômage. Même si la crise a davantage frappé un peu plus les seconds que les premières.

Emploi Femmes et hommes Chômage Emploi

Du milieu des années 1970 à la fin des années 1980, l’écart de taux de chômage entre les femmes et les hommes s’est accru. Il a atteint quatre points en 1989. À l’époque, le taux de chômage des femmes était 1,7 fois supérieur à celui des hommes. Par la suite, les indicateurs ont progressivement convergé jusqu’à l’égalité en 2009. Une dégradation de l’emploi féminin a rouvert l’écart en 2011 (un taux de chômage de 9,7 % pour les femmes, de 8,7 % pour les hommes), mais en 2012, le chômage masculin a nettement progressé (9,7 % contre 10 % pour les femmes). Depuis début 2014, celui-ci dépasse ou est équivalent au chômage féminin.

L’impact de la crise

Le nombre d’hommes au chômage a augmenté de 52 % entre le premier trimestre 2008 et le dernier trimestre 2016, contre + 40 % pour les femmes. Au total, on a enregistré sur la période 507 000 hommes et 377 000 femmes supplémentaires parmi les demandeurs d’emploi. On en compte désormais 160 000 de plus chez les hommes que chez les femmes. Celles-ci ont tiré davantage profit des créations d’emplois dans le secteur des services, de la distribution aux emplois domestiques, en passant par l’enseignement ou la santé. Elles subissent aussi la crise, mais moins que les hommes davantage présents dans l’industrie. Par ailleurs, le niveau de diplôme des femmes se rapproche de celui des hommes, voire le dépasse pour les jeunes générations, même si elles s’orientent vers des filières moins valorisées sur le marché du travail.

L’emploi féminin se porte mieux, mais ces chiffres très généraux sur le chômage ne disent pas tout. Les femmes occupent la plus grande part des emplois non-qualifiés et restent moins rémunérées à poste équivalent. Elles sont bien plus souvent en temps partiel contraint. Enfin, une partie des femmes les moins qualifiées, découragées, ont décroché du marché du travail et ne sont plus comptabilisées parmi les actives.

Photo / Pôle emploi Versailles


Date de première rédaction le 11 octobre 2012.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Emploi


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Données 19/08/2019
Cinq millions d’emplois demeurent fermés aux étrangers non européens
Données 11/07/2019
Chômage des immigrés : le poids des inégalités sociales et des discriminations
Analyses 25/06/2019
Que pensent les Français des inégalités ?
Données 20/06/2019
La précarité de l’emploi augmente à nouveau
Données 19/06/2019
Chômage : les jeunes aux premières loges
Données 17/06/2019
3,7 millions de salariés précaires en France
Données 14/06/2019
Mal-emploi : huit millions de personnes fragilisées
Le tour de la question 04/06/2019
Rapport 2019 : l’essentiel sur les inégalités au travail
Points de vue 04/06/2019
Une vague de mépris social
Données 25/04/2019
Un million de chômeurs de longue durée