Observatoire des inégalités
Commandez le « Rapport sur les riches en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

"Catégories sociales"

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 140
Inégaux face à la solitude ?

10 % des adultes sont isolés : ils ont très peu de contacts avec leur famille, leurs voisins ou des amis. 12 % se sentent seuls, ce qui peut être différent. Une situation trois fois plus fréquente chez les ouvriers que chez les cadres. Les explications extraites du Centre d’observation de la société.

L’obésité chez les jeunes touche davantage les milieux populaires

L’obésité progresse chez les jeunes, mais davantage dans les milieux populaires. En classe de troisième, 7,5 % des enfants d’ouvriers sont considérés comme obèses, contre 2,7 % des enfants de cadres.

Le parcours d’une génération à l’école selon l’origine sociale

Au collège, les enfants d’employés et d’ouvriers sont presque trois fois plus nombreux que les enfants de cadres supérieurs. À bac + 5, c’est l’inverse. Que s’est-il passé ?

L’enseignement supérieur se démocratise-t-il ?

L’origine sociale des étudiants a peu évolué depuis dix ans. Pour autant, les enfants d’ouvriers et d’employés sont aujourd’hui bien plus souvent diplômés que leurs parents.

Santé bucco-dentaire des jeunes : le poids de l’origine sociale

Près d’un enfant d’ouvriers sur cinq a des dents cariées non soignées en classe de CM2, contre 8 % des enfants de cadres supérieurs. Le milieu social d’origine joue un rôle important en matière de santé bucco-dentaire.

Professions : qui gagne combien ?

Avec un salaire mensuel net de 4 000 euros en moyenne, les cadres supérieurs gagnent 2,5 fois plus que les employés et les ouvriers. Chaque mois, ils disposent de 2 400 euros de plus à dépenser que les catégories populaires : de quoi vivre mieux et épargner.

Les inégalités sociales sont fortes dès le primaire et le collège

Dès le primaire, les enfants d’origine sociale défavorisée obtiennent en moyenne de moins bons résultats que les enfants de cadres. On retrouve ces écarts au collège et ils déterminent l’orientation de fin de troisième.

Du collège aux filières d’excellence, la disparition des enfants d’ouvriers

Au fil de la scolarité, la part des enfants d’ouvriers se réduit alors que celle des cadres s’accroît. Comment expliquer ce phénomène ? Extrait du Centre d’Observation de la société.

Comment parler aux jeunes du déterminisme social ?

Comment expliquer les déterminismes sociaux sans risquer de décourager ceux qui les subissent ? Une question encore plus délicate lorsqu’on s’adresse aux jeunes. Les réflexions de Marie Duru-Bellat, sociologue, extraites du magazine Alternatives Économiques.

Les milieux populaires largement sous-représentés dans l’enseignement supérieur

Plus du tiers des étudiants sont enfants de cadres supérieurs, seulement 12 % ont des parents ouvriers. Les jeunes de milieu populaire sont très rarement présents dans les filières sélectives, en master ou en doctorat.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 140