Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Éducation

De la sixième aux études supérieures : le poids des catégories sociales

Données 11 septembre 2012

En sixième, 16 % des élèves sont enfants de cadres supérieurs, 56 % ont des parents ouvriers, inactifs ou employés. Les premiers représentent 42 % des diplômés de Bac+5, les seconds 24 %. Les trajectoires scolaires varient selon l’origine sociale.

Éducation Catégories sociales Données essentielles Origine sociale Éducation

A mesure que l’on s’élève dans les études, la proportion d’élèves des couches sociales les moins favorisées diminue. Alors que les enfants d’ouvriers, d’inactifs et d’employés représentent la majorité des élèves de sixième (56 % pour les deux catégories cumulées), ils ne sont plus que 24 % à avoir un diplôme de niveau bac+5 et ils ne constituent qu’une faible part (16 %) des élèves de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). A l’inverse, les enfants dont les parents sont cadres ou exercent une profession libérale, ne représentent que 16 % des élèves de sixième, tandis qu’ils sont 42 % à être diplômés bac+5 et représentent plus de la moitié (55 %) des élèves de classes préparatoires.

Si les inégalités sont présentes dès l’école maternelle, elles s’accentuent au fur et à mesure que le niveau d’études augmente. Mais le « handicap » du milieu social n’est pas insurmontable : même s’ils sont peu nombreux, et même s’ils doivent redoubler d’efforts, des enfants d’ouvriers et d’employés sont présents dans les filières de prestige.

*Les inactifs sont des personnes de milieu social très proche de celui des ouvriers. Lecture : les enfants d'ouvriers et d'inactifs représentaient 38 % des élèves de sixième en 1995 et 14 % de ceux qui ont obtenu un bac + 5.
Source : ministère de l'Education nationale - © Observatoire des inégalités

      


De la sixième aux études supérieures : la composition sociale des filières
Unité : %
Elèves de 6e en 1995
Bacheliers en 2001
Bacheliers généraux en 2001
Inscrits en classe préparatoire aux grandes écoles en 2002
Diplômés à Bac+5
Ouvriers, inactifs*382919914
Employés181614710
Agriculteurs, artisans, commerçants111110910
Professions intermédiaires1721242024
Cadres supérieurs, professions libérales1623335542
Ensemble100100100100100
*Les inactifs sont des personnes de milieu social très proche de celui des ouvriers. Lecture : les enfants d'ouvriers et d'inactifs représentaient 38 % des élèves de sixième en 1995 et 14 % de ceux qui ont obtenu un bac + 5.
Source : ministère de l'Education nationale - © Observatoire des inégalités

Photo © Andres Rodriguez - Fotolia.com


Date de première rédaction le 11 septembre 2012.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Éducation


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Points de vue 11/02/2019
Qui sont les privilégiés en France ?
Données 23/11/2018
École : combien coûtent les élèves ?
Analyses 23/11/2018
Dépenses d’éducation : la France, un élève médiocre
Données 25/09/2018
L’insertion professionnelle des jeunes : de fortes inégalités selon le diplôme
Données 07/09/2018
Du collège aux filières d’excellence, la disparition des enfants d’ouvriers
Points de vue 03/05/2018
L’université française survit, à l’ombre des grandes écoles
Données 03/05/2018
Les milieux populaires largement sous-représentés dans l’enseignement supérieur
Analyses 08/03/2018
Les filles stagnent dans les filières scientifiques de l’enseignement supérieur
Analyses 13/10/2017
Les trois quarts des élèves défavorisés étudient hors de l’éducation prioritaire
Analyses 31/08/2017
Ceux que l’on paie pour étudier : enquête sur les privilégiés de l’école