Données

La parité ne progresse plus au Sénat et à l’Assemblée nationale

La part des femmes a très peu progressé aux élections sénatoriales de 2023. Elle a reculé à l’Assemblée nationale lors des élections législatives de 2022. L’égalité femmes-hommes en politique est encore loin.

Publié le 26 septembre 2023

https://www.inegalites.fr/paritefemmeshommespolitique - Reproduction interdite

Modes de vie Femmes et hommes Lien social, vie politique et justice

Alors que la moitié des sièges étaient renouvelés, la part des femmes au Sénat a très peu progressé aux élections de 2023 par rapport à 2020, passant de 35 % à 36 %. On compte seulement 126 sénatrices sur 348 élus. Depuis 2000, la loi prévoit des listes paritaires de candidats dans les départements qui élisent au moins trois sénateurs ou sénatrices. La progression du nombre de femmes a aussi été facilitée par l’interdiction du cumul des mandats en place depuis 2017, qui avait permis de renouveler des sièges et donc des élus. Il est vrai qu’on comptait seulement 6 % de sénatrices en 1998. La parité est pourtant encore loin d’être atteinte au Sénat.

À l’Assemblée nationale, la part des femmes élues en 2022 a même diminué : 37 % d’élues contre 39 % en 2017. Un coup d’arrêt à la féminisation du palais Bourbon qui avait nettement progressé au cours des dernières décennies. La plupart des partis ne présentent pas autant de femmes que d’hommes et préfèrent payer des sanctions financières, ou encore présentent des candidates dans des circonscriptions plus difficiles à remporter. Néanmoins, suite à ces élections, une femme a, pour la première fois, été élue présidente de l’Assemblée nationale.

Au bout du compte, la parité marque le pas en France au Parlement. C’est une première depuis trente ans à l’Assemblée nationale et depuis dix ans au Sénat. Il est trop tôt pour dire s’il s’agit d’une simple pause ou d’un mouvement plus durable. Quoi qu’il en soit, cette évolution contraste fortement avec les discours de l’ensemble des partis sur la parité en politique et l’égalité femmes-hommes. Pour les postes clés, ces derniers ne sont pas prêts à céder aussi vite que cela leurs pouvoirs.

Lecture : le Sénat compte 36,2 % de femmes en 2023.

Source : Sénat – © Observatoire des inégalités

Graphique Données
Lecture : l'Assemblée nationale compte 37,3 % de femmes en 2022.

Source : Insee - © Observatoire des inégalités

Graphique Données

Photo / CC BY SA Romain Vincens

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 18 juin 2012.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème