Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don
Femmes et hommes

Tâches domestiques : l’égalité progresse dans les jeunes couples

Analyses 22 septembre 2021 https://www.inegalites.fr/Taches-domestiques-l-egalite-progresse-dans-les-jeunes-couples - Reproduction interdite

Qui passe l’aspirateur ou prépare les repas au sein des jeunes couples ? De plus en plus souvent, les femmes et les hommes partagent les tâches ménagères. Une analyse extraite du Centre d’observation de la société.

Conditions de vie Femmes et hommes Conditions de vie

En matière de participation aux tâches domestiques, l’égalité progresse lentement dans le couple au fil des générations, indique une enquête menée par le Céreq auprès des jeunes [1]. L’organisme a observé la répartition de ces tâches pour deux générations de jeunes en 2005 et 2017, sept ans après leur sortie des études (1998 et 2010) [2]. Il a distingué trois modèles à partir des réponses à trois questions « Qui prépare le repas du soir le plus souvent quand vous êtes ensemble ? », « Qui fait les courses le plus souvent ? » et « Qui passe le plus souvent l’aspirateur ? ». Dans le couple dit « traditionnel », la femme effectue elle-même les trois tâches, dans le couple « paritaire », les deux s’impliquent de la même façon, et dans le couple « moderne », la femme est moins impliquée que l’homme.

En douze ans, entre 2005 et 2017, la part de couples traditionnels s’est réduite de la moitié à un tiers de l’ensemble. Celle du modèle paritaire est passée de 37 % à 45 % et celle des couples modernes de 14 % à 19 %. Ces évolutions indiquent que la répartition des tâches tend à s’équilibrer au fil des générations, mais lentement. Le modèle traditionnel inégalitaire, où la femme prend en charge la quasi-totalité des tâches domestiques, perd de la vitesse progressivement chez les jeunes, notamment avec l’élévation du niveau de diplôme.

Tout en notant que des inégalités de répartition plus grandes persistent chez les couples moins diplômés ou ceux qui ont des enfants, au bout du compte, le Céreq constate « un certain affaiblissement de la polarisation des rôles sociaux dans la répartition des tâches domestiques, dépoussiérant ainsi certains stéréotypes ». L’organisme remarque que cette amélioration se fait « pour l’essentiel du côté des femmes » qui maintiennent plus souvent qu’auparavant un lien avec le marché du travail au moment de l’arrivée d’un enfant. « Les changements chez les hommes sont plus discrets, se concentrent vers une participation plus active au travail domestique et ne remettent en cause nullement le primat de l’emploi, y compris au moment de la naissance d’enfants », analyse le Céreq.

Beaucoup reste à faire, notamment après l’arrivée des enfants où les écarts s’accroissent ce qui a des conséquences sur l’emploi des femmes. En 2017, 49 % des femmes ont indiqué que la naissance de leur premier enfant a eu un impact sur leur emploi et 61 % pour le second. Chez les hommes, les proportions sont de 14 % dans les deux cas. En particulier, 24 % des femmes sont passées en temps partiel, contre 2 % des hommes.

L'évolution des modèles de partage des tâches ménagères au sein des jeunes couples
Unité : %
2005
2017
Modèle traditionnel4936
Modèle paritaire3745
Modèle moderne1419
Ensemble100100
Jeunes vivant en couple, sortie de formation initiale depuis sept ans, soit 1998 et 2010.
Lecture : en 2017, 36 % des jeunes vivant en couple partagent les tâches ménagères selon le modèle traditionnel (la femme prend en charge seule ces tâches).
Source : Céreq – © Observatoire des inégalités
Incidences de la naissance des enfants sur l'emploi des parents
Unité : %
Femmes
Hommes
Déclarent que l'arrivée du premier enfant :
A eu une ou plusieurs incidence sur leur emploi4914
Sont passés à temps partiel242
Ont changé de poste ou accepté une mutation84
Ont démissionné de leur emploi74
Ont pris un congé parental277
Déclarent que l'arrivée de leur deuxième enfant :
A eu une ou plusieurs incidence sur leur emploi6114
Sont passés à temps partiel366
Ont changé de poste ou accepté une mutation73
Ont démissionné de leur emploi71
Ont pris un congé parental357
Parents en emploi et en couple, sortis de formation initiale depuis sept ans.
Lecture : 49 % des jeunes mères déclarent que l'arrivée de leur premier enfant a eu une ou plusieurs incidence sur leur emploi, contre 14 % des jeunes pères.
Source : Céreq – Données 2017 – © Observatoire des inégalités

Extrait de « Tâches domestiques : l’égalité progresse dans les jeunes couples », Centre d’observation de la société, avril 2021.

Photo / © Halfpoint


[1« Emploi, enfant et aspirateur : quelles évolutions chez les jeunes couples depuis 2005 ? », Céreq Bref n° 403, Céreq, mars 2021.

[2L’âge des jeunes varie en fonction de leur âge de sortie des études.


Date de première rédaction le 22 septembre 2021.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Femmes et hommes


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Analyses 22/09/2021
Tâches domestiques : l’égalité progresse dans les jeunes couples
Analyses 02/06/2021
Les conséquences inégales du confinement
L’essentiel 02/06/2021
Rapport 2021 : l’essentiel sur les inégalités de mode de vie
Données 27/05/2021
L’évolution des inégalités de salaires entre hommes et femmes
Données 25/05/2021
L’enseignement supérieur se féminise lentement
Données 06/04/2021
Mandats locaux : les femmes plus nombreuses, sauf aux postes de direction
Points de vue 01/04/2021
Il n’y a pas de leadership « au féminin »
Propositions 08/03/2021
Pour réduire les inégalités entre les femmes et les hommes, il faut augmenter le smic
Données 05/03/2021
Femmes et hommes : à travail égal, salaire égal ?
Données 05/03/2021
Les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes : état des lieux