Observatoire des inégalités
Commandez le « Rapport sur les riches en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

"Revenus et patrimoine"

0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 280
La pauvreté ne frappe pas au hasard les catégories sociales

Un ouvrier et un employé sur dix sont pauvres, contre 2 % des cadres supérieurs. 80 % des pauvres sont ouvriers ou employés. La pauvreté ne frappe pas au hasard les milieux sociaux.

« Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres ». Entretien avec Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités

Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

Non, les enfants pauvres n’existent pas

1,5 million d’enfants et de jeunes de moins de 18 ans vivent dans une famille pauvre. Leurs parents sont pauvres et c’est la pauvreté des adultes qu’il faut combattre. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Pour réduire la pauvreté, la croissance ne suffit pas

Réduire la pauvreté, c’est possible. Il faut pour cela réduire le temps de travail et mettre en place des politiques structurelles (formation, accueil de la petite enfance, etc.). Le point de vue de Denis Clerc, économiste, fondateur d’Alternatives économiques.

La pauvreté augmente chez les plus jeunes, mais n’épargne pas les plus âgés

Le nombre d’enfants de pauvres et de jeunes adultes modestes a augmenté de 700 000 depuis 2004, soit + 36 %. La pauvreté n’épargne pas pour autant les plus âgés. Extrait du Centre d’observation de la société.

Pour combattre le populisme, il faut un impôt universel et progressif

Le clientélisme fiscal, de droite comme de gauche, sape la légitimité de l’impôt. Pour combattre la montée du populisme, il faut un effort commun qui tienne compte des capacités de chacun à payer. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités, extrait du site d’Alternatives Économiques.

Entreprises - Agir où se crée la richesse

Avant de redistribuer la richesse, on peut lutter à sa source dans les entreprises. Du droit d’information des salariés à leur participation en passant par la réduction du temps de travail, Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives Économiques propose quelques idées dans ce sens. Extrait de l’ouvrage Que faire contre les inégalités ?.

Revenus : qui gagne combien ?

La moitié de la population vit avec moins de 1 700 euros par mois, après impôts et prestations sociales. 90 % perçoivent moins de 3 100 euros.

Politiques publiques - « Peut-on faire confiance aux riches ? »

Les politiques publiques peuvent-elles faire confiance aux plus aisés pour redresser l’économie ? Le pari est risqué, si l’on en croit deux études qui montrent que les plus riches contournent davantage les règles que les autres. Un point de vue de Thibault Gajdos, économiste et chercheur au CNRS, extrait du journal Le Monde.

Qui met de l’argent de côté et combien ?

L’épargne moyenne par ménage varie de 7 % des revenus à 28 %, selon que l’on appartient aux 20 % les plus pauvres ou au 20 % les plus riches. Un phénomène qui génère d’autres inégalités en termes de capacité à se représenter sereinement l’avenir ou à se constituer un patrimoine. Extrait du Centre d’observation de la société.

0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 280