Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don

"Origines"

  • 1
  • 2
Un quart des agences immobilières acceptent de discriminer

Un quart des agences immobilières acceptent de discriminer les candidats noirs et arabes, lorsqu’un propriétaire leur demande de sélectionner un locataire « de type européen ». Presqu’autant sont prêtes à se rendre complices de discrimination en laissant faire le propriétaire. Résultats d’un testing effectué par SOS-Racisme.

Les étudiants d’origine maghrébine discriminés à l’entrée de certains masters

Les étudiants d’origine nord-africaine ont 13 % moins de chances d’obtenir une réponse que les candidats avec un nom français, lorsqu’ils s’informent sur les modalités de candidature en master. Les candidats handicapés ne semblent pas discriminés.

Les personnes d’origine maghrébine nettement discriminées à l’embauche

Les candidats qui portent un nom français ont près de 50 % de chances de plus d’être rappelés par un recruteur que les candidats d’origine maghrébine, pour un même poste et un CV similaire.

La moitié des Français estiment que les discriminations selon la couleur de peau sont fréquentes

La moitié des Français estiment que les discriminations selon la couleur de peau sont fréquentes dans notre pays. La recherche d’un logement est perçue comme le principal vecteur. 43 % de la population déclare avoir été témoin de discriminations.

Les immigrés exercent plus souvent des métiers pénibles

Quels sont les métiers qui recourent le plus à la main d’œuvre immigrée ? Femmes de ménage, agents de sécurité, ouvriers du bâtiment… des métiers souvent pénibles.

Les discriminations dans l’accès au logement persistent en France

Les personnes perçues comme d’origine étrangère ou de couleur ont moins de chance d’être reçues lorsqu’elles demandent à visiter un logement à louer. Elles doivent chercher plus longtemps.

Chômage des immigrés : le poids des inégalités sociales et des discriminations

14 % des immigrés sont au chômage. Un taux de chômage presque deux fois plus élevé que celui des personnes nées dans l’Hexagone.

Des contrôles de police très inégaux selon la couleur de la peau

Les personnes noires ou arabes, les jeunes et les hommes sont beaucoup plus souvent contrôlés par la police selon le Défenseur des droits. Une discrimination qui nourrit les tensions.

Le sur-chômage des quartiers prioritaires

Les quartiers dits « prioritaires » de la politique de la ville, les plus défavorisés du point de vue des revenus de leurs habitants, concentrent les difficultés sociales, notamment en matière d’emploi. Un quart des actifs y sont au chômage, principalement des jeunes et des personnes peu qualifiées.

Les Français se disent de moins en moins racistes

Alors que les discours de rejet des étrangers prennent toujours plus de place sur la scène médiatique, qu’en est-il des valeurs des Français ? Deviennent-ils de plus en plus racistes et xénophobes comme on peut souvent le lire ? Une analyse extraite du Centre d’observation de la société.

  • 1
  • 2