Inscrivez-vous à la formation « La pauvreté en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don
Revenus

Les inégalités d’épargne alimentent les inégalités de patrimoine

Données 2 juin 2022 https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-d-epargne-alimentent-les-inegalites-de-patrimoine - Reproduction interdite

Les 20 % du bas de l’échelle des revenus épargnent en moyenne 360 euros par an contre 16 000 euros pour les 20 % les plus riches. Et encore ces données minimisent les écarts. Extrait du Centre d’observation de la société.

Revenus Modes de vie Patrimoine Consommation

Pour mettre de l’argent de côté, il faut en gagner suffisamment. L’épargne des Français, l’une des sources du patrimoine aux côtés de l’héritage, est répartie de manière particulièrement inégale. En moyenne, un adulte seul épargne 4 800 euros par an (données Insee 2017), soit 16 % de son revenu. Mais les 20 % les plus riches économisent 16 000 euros par an (presque 30 % de leur revenu). C’est autant que la totalité de ce que gagnent en moyenne les 20 % les plus pauvres en une année.

Ces données minimisent beaucoup les inégalités en matière d’épargne car elles divisent la population en seulement cinq tranches, très larges, de revenus. Parmi les 20 % les plus aisés qui épargnent, on trouve des cadres supérieurs, mais aussi de grandes fortunes qui économisent bien plus. À partir d’un très haut niveau de revenu, en effet, il devient difficile de le dépenser entièrement, même en ayant un train de vie très dispendieux.

D’autres variables que le niveau de vie jouent dans les inégalités de capacité à épargner. L’épargne augmente avec l’âge. Avant trente ans, on épargne peu, moins d’un dixième de ses ressources. Puis, les revenus s’accroissent au fil de la vie professionnelle et les dépenses diminuent le plus souvent avec l’avancée en âge car les besoins se réduisent : il devient alors plus facile de mettre de l’argent de côté. Le taux d’épargne s’élève ainsi à 18 % à partir de 50 ans et atteint 25 % à partir de 70 ans.

Les données selon le milieu social distinguent d’abord les non-salariés (artisans, commerçants, etc.), dont les revenus et l’épargne sont très supérieurs aux autres catégories sociales. Outre le fait que les chiffres soient difficilement comparables (entre des revenus d’activité non salariée et des salaires), une partie des économies des indépendants leur servent à se prémunir contre des aléas professionnels et à préparer leur retraite. Parmi les salariés en activité, les cadres supérieurs se détachent du lot avec des revenus très élevés (près de 43 000 euros en moyenne par an pour une personne seule) et une épargne annuelle de 6 700 euros, soit 16 % de leurs revenus. Une fois à la retraite, cette catégorie économise encore plus (7 800 euros). À l’opposé, les catégories populaires ont peu à mettre de côté. Les ouvriers épargnent 2 800 euros par an et les employés sont même en négatif : ils s’endettent.

L’épargne annuelle selon le niveau de vie, l'âge et la catégorie sociale
Montant moyen épargné
en euros
Part de l’épargne dans les ressources
en %
Selon le revenu
20 % les plus pauvres3573
Entre 20 % et 40 %1 0115
Entre 40 % et 60 %2 52010
Entre 60 % et 80 %3 67311
20 % les plus riches15 93128
Selon l'âge
Moins de 30 ans1 6388
30-39 ans2 3459
40-49 ans3 23911
50-59 ans5 89318
60-69 ans5 93518
70 ans et plus8 65725
Selon la catégorie socioprofessionnelle
Agriculteurs7 23925
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise et professions libérales13 43235
Cadres supérieurs6 71316
Professions intermédiaires4 45014
Employés- 3 283- 17
Ouvriers2 83012
Retraités agriculteurs10 52035
Retraités indépendants10 83331
Retraités cadres7 82817
Retraités professions intermédiaires3 21910
Retraités employés3 55411
Retraités ouvriers3 12714
Autres inactifs6 69630
Ensemble 4 77016
Données pour une personne seule.
Lecture : l'épargne moyenne est de 4 770 euros par an pour une personne seule, soit 16 % de ses ressources.
Source : Insee – Données 2017 – © Observatoire des inégalités

Photo / CCBY Tomi Tapio K


Date de première rédaction le 26 janvier 2018.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Revenus


Autres thèmes

> Emploi > Éducation > Modes de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Proposition 17/11/2022
Comment réduire la pauvreté ? Les solutions de Pascale Novelli, du Secours catholique
Données 17/11/2022
Les personnes accueillies par le Secours catholique : portrait de la France la plus pauvre
Analyse 02/11/2022
La pauvreté paradoxale
Analyse 27/10/2022
L’impôt sur l’héritage est-il vraiment aussi impopulaire qu’on le dit ?
Données 26/10/2022
Les inégalités de revenus se stabilisent
Données 17/10/2022
À quels niveaux se situent les seuils de pauvreté en France
Données 14/10/2022
La pauvreté se stabilise en France
Analyse 14/10/2022
Pourquoi la pauvreté n’a, finalement, pas augmenté en 2020
Données 10/10/2022
Comment évolue la répartition de la richesse en France ?
Point de vue 29/09/2022
L’Insee masque la situation des communes où il y a le moins de pauvres