Observatoire des inégalités
Commandez le « Rapport sur les riches en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

"Emploi"

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110
Le mal-emploi toujours au plus haut

Jamais le mal-emploi n’a été aussi élevé que ces quatre dernières années. Il touche désormais huit millions de personnes, un actif sur quatre. Le chômage diminue lentement depuis 2015, mais la précarité du travail augmente. Par Anne Brunner et Louis Maurin.

La précarité de l’emploi augmente

Depuis 2014, le taux de précarité de l’emploi a repris sa progression. Sur le long terme, la hausse de cette précarité traduit un changement en profondeur du marché du travail, qui frappe surtout les jeunes et les personnes peu diplômées.

39 % des jeunes travailleurs non diplômés en emploi précaire

Cinq ans après leur entrée dans la vie active, 12 % des diplômés du supérieur occupent un emploi précaire, contre 39 % de ceux qui n’ont aucun diplôme. La sécurité de l’emploi des jeunes travailleurs dépend fortement de leur qualification.

L’évolution de la précarité de l’emploi selon l’âge

Parmi les jeunes de 15 à 24 ans qui travaillent, plus de la moitié ont un emploi précaire, contre 17 % au début des années 1980. Pour les 25-49 ans, le taux de précarité est passé de 3 % à 12 %.

Inégalités : oui, nous avons aussi de bonnes raisons d’espérer

Dénoncer les inégalités n’empêche pas de mesurer ce qui va mieux et ce qui nous donne des raisons d’espérer. Dramatiser à l’excès conduit à une impasse. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

40 % des chômeurs touchent moins de 500 euros par mois

Un tiers des chômeurs ne touchent rien. En ajoutant ceux qui touchent une faible indemnité, 40 % ne reçoivent pas plus de 500 euros par mois et les deux tiers moins que le Smic.

Chômage : les jeunes toujours aux premières loges

Entre 1975 et 2018, le taux de chômage a été multiplié par quatre pour les 20-24 ans et par presque autant pour les 25-49 ans. Aujourd’hui, malgré quelques signes de reprise de l’emploi, les jeunes actifs ont deux fois plus de risque d’être au chômage que leurs aînés.

Cinq millions d’emplois demeurent fermés aux étrangers non européens

Plus d’un emploi sur cinq, soit 5,4 millions de postes de travail, demeurent inaccessibles aux étrangers non européens en France.

Chômage des immigrés : le poids des inégalités sociales et des discriminations

16 % des immigrés sont au chômage. Un taux de chômage deux fois plus élevé que celui des personnes nées dans l’Hexagone.

Que pensent les Français des inégalités ?

Les trois quarts des Français estiment que la société est « plutôt injuste ». Cette part a augmenté de dix points depuis le début des années 2000. Revue de détail de l’opinion face aux inégalités. Par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110