Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Femmes et hommes

Activité des hommes et des femmes : le rapprochement interrompu

Données 5 mars 2020

Le taux d’activité des femmes stagne, tandis que celui des hommes tend à diminuer. Femmes et hommes auront-ils bientôt le même niveau d’activité professionnelle ? Extrait du Centre d’observation de la société.

Femmes et hommes Emploi

Le rapprochement des taux d’activité [1] des femmes et des hommes constitue l’une des grandes transformations sociales des 80 dernières années. Des années 1930 à la fin des années 1960, le taux masculin diminue. En 1931, presque tous les hommes qui ont entre 15 et 64 ans travaillent ou cherchent un emploi. Ils ne sont plus que 88 % en 1968. L’allongement des scolarités et la construction de régimes de retraite (encore très modestes) réduisent la part d’hommes actifs aux deux bouts de l’échelle des âges. Pendant cette période, le taux d’activité des femmes reste stable, autour de 50 %, même si on sait qu’à l’époque une partie de ces dernières ne sont pas officiellement comptabilisées comme actives mais travaillent sans être déclarées avec leur mari pour les travaux de la ferme ou dans un commerce par exemple.

Les années 1970 marquent un tournant. L’allongement de la scolarité des jeunes filles à partir des années 1950 et, plus globalement, le processus d’émancipation des femmes font que ces dernières se portent de plus en plus sur le marché du travail. La France, en pleines Trente Glorieuses, a aussi besoin de bras. À partir des années 1990, le taux d’activité des hommes se stabilise mais celui des femmes continue à augmenter sur sa lancée, en dépit du ralentissement économique. L’écart des taux d’activité entre femmes et hommes, qui était de 50 points en 1931 en faveur des hommes, n’est plus que de huit points en 2018.

La fourchette d’âge qui va de 15 à 64 ans, est souvent utilisée pour observer les évolutions dans le temps long. Mais elle ne permet pas d’analyser l’activité professionnelle des adultes. Elle englobe notamment les 15-18 ans, alors qu’aujourd’hui on compte très peu d’actifs dans cette tranche d’âge [2]. L’allongement des scolarités à l’œuvre des années 1970 à 1990 a fait baisser le taux d’activité des plus jeunes. D’où l’intérêt de se concentrer sur ceux qui sont dans la fleur de l’âge actif, entre 25 et 49 ans.

L’évolution est considérable pour les femmes dans cette tranche d’âge. Entre 1975 et 2005, le taux d’activité des 25-49 ans bondit de 59 % à 83 %. À cet âge, exercer une activité rémunérée est la condition de l’autonomie économique et un élément crucial du statut social. La place des femmes dans la société est complètement transformée : le modèle de la « femme au foyer » a vécu. Si ce phénomène est bien connu, on souligne moins souvent que ce mouvement est à l’arrêt depuis dix ans, une vraie rupture. S’agit-il d’un nouveau « plafond de verre » qui toucherait l’activité professionnelle ? Les femmes vont-elles, un jour, atteindre le niveau d’activité des hommes ?


Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique        Données

L’égalité dans ce domaine pourrait venir d’un autre phénomène, encore moins documenté : la diminution du taux d’activité des hommes. À la fin des années 1980, leur taux (toujours pour les 25-49 ans) atteint 97 %, il n’est plus que de 93 % aujourd’hui. On peut penser qu’une partie des hommes, comme des femmes, découragés devant les conditions d’emploi (bas salaires, chômage, conditions de travail difficiles) se sont retirés du monde du travail. L’effet est loin d’être limité : la seule baisse du taux d’activité masculin représente l’équivalent de 600 000 actifs en moins.

Extrait de « Activité des hommes et des femmes : le rapprochement interrompu », Centre d’observation de la société, 19 novembre 2019.

Photo / © Fat Camera


[1Nombre d’actifs (personnes en emploi et chômeurs) rapporté à l’ensemble de la population du même âge. Sauf précision contraire, ce calcul concerne les personnes de 15 à 64 ans. La notion d’activité se comprend ici d’un point de vue strictement professionnel, c’est-à-dire comme une activité rémunérée.

[2Au fond, le taux d’activité appliqué aux 15-64 ans fait comme si la norme était de travailler de 15 à 64 ans, soit 50 années.


Date de première rédaction le 5 mars 2020.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Femmes et hommes


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Données 17/03/2020
Chômage : femmes et hommes désormais à égalité
Points de vue 08/03/2020
Inégalités entre les femmes et les hommes : les leurres du 8 mars
Données 05/03/2020
Activité des hommes et des femmes : le rapprochement interrompu
Analyses 25/10/2019
Une femme = un homme ?
Analyses 25/06/2019
Que pensent les Français des inégalités ?
Le tour de la question 04/06/2019
Rapport 2019 : l’essentiel sur les inégalités de mode de vie
Données 25/03/2019
Les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes : état des lieux
Analyses 08/03/2019
Inégalités femmes-hommes : la situation des communes
Données 05/03/2019
La durée de chômage selon le sexe et l’âge
Données 05/03/2019
L’évolution des inégalités de salaires entre hommes et femmes