Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Monde

800 millions de personnes sous-alimentées dans le monde

Données 26 avril 2018

800 millions de personnes demeurent sous-alimentées dans le monde, dont 515 millions en Asie.

Monde Santé Conditions de vie

815 millions de personnes demeurent sous-alimentées dans le monde en 2016 [1], contre 900 millions il y a quinze ans, « bien que la quantité d’aliments produite dans le monde soit largement suffisante pour que chacun puisse manger à sa faim » comme l’indique l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) [2]. Entre 2000 et 2016, la part de la population mondiale qui souffre de la faim est passée de près de 15 % à 11 %. Une vaste majorité, soit 489 millions de personnes, vivent dans des pays en proie à des guerres ou à des conflits. En dépit des progrès réalisés, l’objectif n° 1 du Millénaire pour le développement, fixé en 1996 par les Nations Unies, de réduire de moitié la population mal nourrie en 2015, n’a pas été atteint.


Source : FAO - © Observatoire des inégalités

      

Un fléau inégalement répandu dans le monde

Un cinquième de la population vivant en Afrique subsaharienne souffre de la faim en 2016, soit 200 millions de personnes (voir avertissement). Si le pourcentage de sous-alimentés a baissé de 28 à 21 % entre 2001 et 2016, leur nombre a bondi de 26 millions, du fait de l’augmentation de la population, passée de 690 millions de personnes en 2001 à plus d’un milliard en 2016. En Asie, 12 % de la population sont touchés, soit plus de 500 millions de personnes. Les progrès ont été énormes dans cette région du monde : 111 millions d’individus en moins souffrent de sous-alimentation (soit - 18 %) par rapport à 2001, alors que la population a augmenté de près d’un milliard sur la période.

De nombreuses raisons expliquent les difficultés alimentaires. Les catastrophes naturelles, les guerres et les pandémies font basculer des pays déjà fragiles et désorganisent la production vivrière (celle qui fournit des produits alimentaires destinés principalement à la population locale). « Parmi les 815 millions de gens qui ont faim, 60 % vivent en zone de conflit (...). Plus de 50 % de l’aide humanitaire globale en 2017 a été consacrée à quatre pays : Syrie, Irak, Yémen, Soudan du Sud. Ces pays en guerre captent tout l’argent au détriment de régions du monde qui ont aussi cruellement besoin d’aide humanitaire, comme les pays du Sahel », estime l’actuel directeur du Programme alimentaire mondial [3]. Les structures du développement lui-même sont en cause : dans les mêmes pays se côtoient des paysans pauvres et des cultures modernes destinées à l’exportation. Enfin, la corruption et l’accaparement des ressources par une minorité favorisée empêchent souvent une répartition équitable de l’alimentation et laissent les plus pauvres dans le plus grand dénuement.

La sous-alimentation par grande région du monde
1999-2001

2014-2016

Nombre (en millions)Taux (en %)Nombre (en millions)Taux (en %)
Asie62616,951511,7
- dont Asie de l'Est21714,51489,2
- dont Asie du Sud26418,227214,9
- dont Asie du Sud-Est11521,96510,2
Afrique19824,422418,9
- dont Afrique subsaharienne17928,220521,3
- dont Afrique du Nord106,8198,3
Amérique latine et Caraïbes6312,0416,4
Pays les moins développés22734,123224,4
Monde90614,878910,7
Ces données sont des moyennes sur trois ans pour chaque période. Les données les plus récentes de la FAO pour la période 2014-2016 sont des estimations.
Source : FAO - © Observatoire des inégalités

Avertissement : notre premier tableau indique des données pour chaque année, alors que celles du deuxième tableau correspondent à la moyenne sur trois ans pour chaque période. Les chiffres ne sont donc pas tout à fait les mêmes. Il faut les considérer comme des grandes tendances.

Souffrir de la faim, c’est quoi ?
Pour la FAO, la sous-alimentation est « définie comme le pourcentage de la population qui n’a pas accès à une quantité de nourriture suffisante pour satisfaire ses besoins en disponibilité énergétique alimentaire (calories) ». La sous-alimentation mesure donc la part de la population ayant un apport énergétique alimentaire inférieur à un seuil prédéterminé. Ce seuil est déterminé par pays « en termes de kilocalories nécessaires pour mener une vie saine et pratiquer une activité physique modérée ». Souffrir de la faim, c’est subir des privations alimentaires.

Photo / Russell Watkins-Department for International Development via Wikimedia Commons


[1Estimations de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

[2« L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017 », Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, 2017.

[3Lire son entretien sur LeMonde.fr « La faim est la pire crise humanitaire depuis la seconde guerre mondiale », 11 juin 2018


Date de première rédaction le 14 novembre 2009.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Monde


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires

Sur le même sujet

Données 07/10/2018
Un siècle d’inégalités de revenus : les super-riches regagnent le terrain perdu
Données 24/08/2018
730 millions de travailleurs dans le monde survivent avec moins de trois dollars par jour
Données 11/06/2018
L’accès à l’eau potable dans le monde
Entretiens 26/04/2018
Crise alimentaire : « Les chiffres des Nations unies sont discutables ». Entretien avec Rony Brauman
Données 26/04/2018
800 millions de personnes sous-alimentées dans le monde
Analyses 26/04/2018
La faim dans le monde
Données 20/04/2018
Une personne sur sept n’a pas accès à l’électricité dans le monde
Analyses 23/03/2018
Quand les enfants travaillent
Données 22/03/2018
Les inégalités d’espérance de vie dans le monde se réduisent
Données 16/03/2018
150 millions d’enfants travaillent dans le monde