Commandez le « Rapport sur les riches en France »                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don
Modes de vie

L’origine sociale des élus ne reflète pas la société, même au niveau local

Données 29 mars 2022 https://www.inegalites.fr/L-origine-sociale-des-elus-ne-reflete-pas-la-societe-meme-au-niveau-local - Reproduction interdite

Près de deux tiers des conseillers régionaux sont des cadres supérieurs, 1 % des ouvriers. Les catégories sociales les plus favorisées, pourtant les moins représentatives de la société française, accaparent les instances de la vie politique, notamment locale.

Modes de vie Catégories sociales Lien social, vie politique, justice Vie politique et justice

Les cadres supérieurs représentent 61 % des conseillers régionaux, plus de la moitié (55 %) des conseillers départementaux, 42 % des conseillers communautaires et 28 % des conseillers municipaux, alors que leur part dans la population est d’à peine 20 %, selon les données 2021 du ministère de l’Intérieur. Les artisans, commerçants et chefs d’entreprise, le plus souvent des non-salariés, sont également beaucoup plus représentés dans les instances politiques locales que leur part dans la population (6,5 %), en particulier au sein des conseils régionaux (12,4 %). Les agriculteurs exploitants forment 1 % de la population mais 10,7 % des conseillers municipaux, notamment en raison du nombre très important de communes rurales.

À l’opposé, les employés et les ouvriers, respectivement 26,5 % et 20,3 % de la population, sont très peu présents dans les instances de la vie politique locale. La part des ouvriers est de 9,6 % parmi les conseillers municipaux et ils sont quasiment absents des conseils départementaux (0,7 %) et régionaux (1 %). Ils sont à peine plus nombreux dans les conseils communautaires où ils représentent seulement 3,2 % des élus. La proportion des employés est un peu plus élevée parmi les élus locaux. Elle est la plus importante chez les conseillers municipaux (18,9 %), mais reste en deçà de leur proportion dans la population. Enfin, les professions intermédiaires (les « classes moyennes ») sont représentées quasiment à hauteur de leur part dans la population (25,6 %), en particulier dans les conseils municipaux (23,8 %), mais deux fois moins dans les conseils régionaux (13,5 %).

À noter : ces données portent sur les élus ayant déclaré une profession. Nous n’avons pas considéré ici les élus retraités et inactifs car leur catégorie sociale n’est pas communiquée. Il faudrait disposer d’informations sur l’appartenance à leur ancienne catégorie socioprofessionnelle pour que l’analyse soit plus complète.

Comme pour les députés (voir notre article « L’Assemblée nationale ne compte quasiment plus de représentants des milieux populaires »), s’investir dans la vie politique locale n’est pas à la portée de tout le monde. Un niveau de diplôme élevé et la connaissance des réseaux du pouvoir sont des atouts majeurs, voire indispensables, pour occuper des fonctions au sein d’exécutifs locaux, surtout pour les plus importants d’entre eux. Il faut aussi savoir s’exprimer en public, face aux médias, faire jouer un ensemble de relations pour mobiliser des bénévoles pendant la campagne électorale, collecter des fonds, etc.

Pour les salariés du privé, l’engagement en politique comporte également un risque professionnel élevé en cas d’échec après un mandat. Ce n’est pas le cas pour les fonctionnaires qui peuvent se placer en disponibilité, ni de certaines professions libérales qui ont la possibilité de sous-traiter une partie de leurs activités durant leur mandat.

L'origine sociale des élus locaux
Unité : %
Conseillers municipaux
Conseillers communautaires
Conseillers départementaux
Conseillers régionaux

Part dans la population
Agriculteurs10,711,85,84,51,3
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise9,010,39,212,46,5
Cadres supérieurs28,041,855,361,119,8
Professions intermédiaires23,820,719,813,525,6
Employés18,912,39,17,626,5
Ouvriers9,63,20,71,020,3
Ensemble100100100100100
Hors retraités et inactifs. Lecture : la part des ouvriers est de 9,6 % parmi les conseillers municipaux, alors qu'ils constituent 20,3 % de la population.
Source : ministère de l'Intérieur – Données 2021 – © Observatoire des inégalités

Photo / © PhotoAR - Fotolia.com


Date de première rédaction le 21 août 2014.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Modes de vie


Autres thèmes

> Revenus > Emploi > Éducation > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Analyse 06/12/2022
Hausse des prix : quel impact sur la pauvreté ?
Données 24/11/2022
Les plus pauvres sont davantage concernés par les maladies graves de longue durée
Données 22/11/2022
Dans 69 pays sur 193, l’homosexualité est interdite
Données 15/11/2022
Le confort de base des logements s’améliore, mais le mal-logement perdure
Données 27/10/2022
L’obésité touche de manière inégale les milieux sociaux
Données 06/10/2022
Quelles sont les inégalités d’espérance de vie en fonction du revenu ?
Proposition 30/08/2022
Éducation : donner la priorité aux perdants
Données 15/07/2022
Le tableau de bord de la place des femmes en politique
Données 15/07/2022
La part des femmes progresse au Sénat, mais recule à l’Assemblée nationale
Données 06/07/2022
Près de la moitié des Français ne partent pas en vacances