Les hauts revenus en France (1998-2006) : Une explosion des inégalités ?

1er juillet 2007 - Les très hauts revenus ont progressé beaucoup plus vite que la moyenne entre 1998 et 2005 en France. Notamment du fait de la forte croissance des revenus du patrimoine, mais aussi des salaires les plus élevés. Une étude de Camille Landais, de l’Ecole d’économie de Paris, qui actualise ainsi les données de longue période de Thomas Piketty.


Cette étude analyse l’évolution des hauts revenus à partir de sources exhaustives. Reprenant et réactualisant les séries (1901-1998) de Piketty pour la période récente (1998-2005), notre travail révèle un fort accroissement des inégalités de revenus depuis 8 ans, du fait d’une augmentation très forte des revenus des foyers les plus riches depuis 1998, tandis que les revenus moyen et médian   croissent très modestement sur la période.

Cette explosion des hauts revenus est essentiellement concentrée au niveau des foyers du dernier centile, qui voient leur part dans les revenus totaux considérablement augmenter entre 1998 et 2005. En particulier, les 0.01% des foyers les plus riches ont vu leur revenu réel croître de 42.6 % sur la période, contre 4.6 % pour les 90% des foyers les moins riches.

La forte croissance des revenus du patrimoine est en partie responsable de ces évolutions, les hauts revenus étant plus que les autres foyers composées de ce type de rémunérations. Néanmoins, et c’est un fait nouveau, la très rapide augmentation des inégalités de salaires a également fortement participé à cette augmentation des inégalités de revenus.

De ce point de vue, la France rompt avec 25 ans de grande stabilité de la hiérarchie des salaires. Tout en restant un pays plus égalitaire que les pays anglo-saxons en termes de distribution des revenus primaires, la
tendance actuelle n’exclut pas que la France puisse converger vers les modèles anglo-saxons. Tous les éléments disponibles pour 2006-2007 laissent d’ailleurs penser que la tendance de croissance des hauts revenus et des hauts salaires se poursuit voire s’amplifie.

PDF - 388 ko
Etude Camille Landais - 388 ko

Voir aussi

Date de rédaction le 1er juillet 2007

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Et si l’on répondait aux besoins de la population, pour changer ?

21 janvier 2016
Le pacte de responsabilité va coûter 46 milliards d’euros à partir de 2017. Un gâchis total. Des crèches au logement social en passant par la sécurité, bien d’autres choix seraient possibles. Notre « Évaluateur des dépenses publiques » permet d’en chiffrer le coût.

Comment la gauche « moderne » a abandonné les classes populaires

8 janvier 2016
Les inégalités sont à la mode, tant qu’elles sont compatibles avec les hiérarchies sociales. La gauche « moderne » a abandonné les classes populaires, qui lui rendent la monnaie de sa pièce. Un point de vue de Louis Maurin. Extrait du quotidien « Le Monde ».

Encore un Noël au goût amer pour les catégories populaires

19 décembre 2015
Noël sera l’occasion d’un immense déballage. Les plus aisés ne connaissent pas la crise, alors qu’une partie de la population décroche. Un contraste de plus en plus saisissant. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Qui sont les pauvres en France ?

18 décembre 2015
La moitié des pauvres ont moins de trente ans et au maximum le brevet des collèges.

Comment la solidarité familiale reproduit les inégalités en Europe

10 novembre 2015
Avec la crise, l’apologie de la « solidarité familiale » connaît une nouvelle jeunesse en Europe. Elle est pourtant un vecteur puissant de reproduction des inégalités sociales. Une analyse de Adrien Papuchon, sociologue.

Pourquoi faire payer les riches ne paie pas

27 octobre 2015
Pour sortir de la crise, faire payer les riches ne paie pas. Si la démagogie fiscale est inefficace d’un point de vue économique, elle est aussi une erreur politique. Notre pays ne peut moderniser son modèle sans un large effort de solidarité universel. Un point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Extrait de (...)

« Annoncer que la pauvreté baisse de quelques dixièmes de points une année ne signifie pas que le phénomène soit éradiqué ». Entretien avec Jérôme Accardo de l’Insee

22 octobre 2015
En pleine crise économique, la pauvreté a reculé en France en 2013 selon l’Insee. Les explications de Jérôme Accardo, chef du département ressources et conditions de vie des ménages à l’Institut.

Une formation pour comprendre les inégalités

9 octobre 2015
Le 8 décembre prochain, l’Observatoire des inégalités organise une formation pour comprendre les inégalités. Objectif : se doter des outils pour mieux comprendre la situation sociale.

Les inégalités continuent à augmenter en France

24 septembre 2015
Les inégalités continuent à se creuser en France entre les plus pauvres et les plus riches. La période 2011-2013 voit une baisse du revenu des plus riches, mais ils restent largement gagnants sur dix ans. L’analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités

Pourquoi la crise affole les statistiques de la pauvreté

21 septembre 2015
Le taux de pauvreté baisse en pleine crise. Comment est-ce possible ? La réponse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

FERMER