Données

Les inégalités de patrimoine en France

Le patrimoine est très inégalement réparti. Les 10 % les plus fortunés possèdent près de la moitié du patrimoine du pays. Les 10 % les moins fortunés n’ont rien.

Publié le 11 juillet 2023

https://www.inegalites.fr/inegalites-patrimoine - Reproduction interdite

Revenus Patrimoine

Les 10 % du bas de l’échelle disposent d’un patrimoine inférieur à 4 400 euros, la valeur d’une voiture d’occasion, selon les données 2021 de l’Insee. En moyenne, leur patrimoine représente 1 900 euros. La moitié des ménages possèdent moins de 177 000 euros, l’équivalent d’un minuscule studio à Paris ou de 40 m2 dans un certain nombre de villes de province. Tout en haut, les chiffres grimpent vite. Les 10 % les plus fortunés possèdent des biens financiers, immobiliers ou professionnels d’un montant de 716 000 euros au minimum et d’1,3 million d’euros en moyenne. 5 % des ménages français sont millionnaires et 1 % possède plus de 2,2 millions d’euros.

Ces données comprennent l’ensemble des ménages, tous âges confondus, or le patrimoine est le résultat de l’accumulation de l’épargne et d’héritages au cours du temps. Il faut aussi tenir compte de l’âge dans l’analyse de la répartition du patrimoine. Dans l’immense majorité des cas, les jeunes n’ont pas grand-chose : on devient rarement propriétaire avant 30 ans.

Patrimoine : qui possède combien ?
Unité : euros

Les 10 % les moins fortunés possèdent au maximum…4 400
Les 20 %13 400
Les 30 %33 200
Les 40 %106 200
Les 50 %177 200
Les 60 %246 100
Les 70 %328 400
Les 80 %447 500
Les 10 % les plus fortunés possèdent au moins…716 300
Les 5 %1 034 600
Le 1 %2 239 200
Patrimoine brut (endettement non déduit) par ménage.
Lecture : les 10 % les moins fortunés des ménages possèdent au maximum 4 400 euros.
Source : Insee – Données 2021 – © Observatoire des inégalités

La concentration des patrimoines augmente

Le patrimoine de l’ensemble des ménages est réparti de manière extrêmement inégale. Les 10 % les plus fortunés en détiennent près de la moitié. Les 10 % les moins fortunés ne possèdent rien, ou presque (0,1 % du total). La moitié des ménages la moins bien dotée ne dispose que de 7,5 % de l’ensemble.

La concentration du patrimoine augmente. En 2010, les 10 % les plus fortunés détenaient 41,3 % de l’ensemble du patrimoine brut global. À chaque enquête réalisée depuis cette date par l’Insee, leur part du gâteau a augmenté. Elle a progressé de près de six points en onze ans, tandis que la part des ménages intermédiaires, situés entre les 40 % et les 70 % les plus fortunés, a reculé d’autant.

Patrimoine brut. L'endettement n'est pas pris en compte.
Lecture : les 10 % les plus fortunés des ménages disposent de 47 % du patrimoine brut total.

Source : calculs de l'Observatoire des inégalités d'après l'Insee – Données 2021 – © Observatoire des inégalités

Graphique Données
Évolution de la répartition du patrimoine de l’ensemble des ménages selon le niveau de fortune
Unité : %
2010
2015
2018
2021
10 % les moins fortunés0,10,10,10,1
De 10 à 20 %0,30,30,20,2
De 20 à 30 %0,70,70,70,7
De 30 à 40 %2,42,92,22,0
De 40 à 50 %5,95,64,74,5
De 50 à 60 %9,38,46,96,7
De 60 à 70 %11,411,09,19,0
De 70 à 80 %11,711,212,212,1
De 80 à 90 %16,916,217,517,6
10 % les plus fortunés41,343,646,447,1
Patrimoine brut. L'endettement n'est pas pris en compte.
Lecture : les 10 % les plus fortunés des ménages détenaient 41,3 % du patrimoine brut total en 2010.
Source : calculs de l'Observatoire des inégalités d'après l'Inse – © Observatoire des inégalités
Le patrimoine, agent de reproduction des inégalités
Le patrimoine, c’est du revenu accumulé dans le temps. Les plus riches ont de quoi épargner chaque année, ce qui fait gonfler le pécule. Posséder son propre logement permet de ne pas payer de loyer. Avoir un capital plus important donne les moyens d’investir et de s’assurer des revenus en achetant des biens immobiliers, par exemple. Il permet d’accéder à certaines professions (commerçant, chef d’entreprise, notaire, pilote, etc.). Avec un très gros patrimoine, on peut devenir « influenceur » (acheter un média, se faire une image de généreux donateur ou de mécène de la culture. Cette fortune se transmet de génération en génération. C’est ainsi que les inégalités se reproduisent au fil de l’histoire. Les plus fortunés de notre pays sécurisent la vie de leurs descendants.

Photo / CC Pascale Guéret

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 21 novembre 2011.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème