Données

La pauvreté en Europe

10,5 % des Européens vivent sous le seuil de pauvreté de leur pays. Cette proportion varie du simple au triple, de 5 % en Finlande à 16 % en Roumanie. La France s’en sort plutôt moins mal que ses voisins.

Publié le 31 décembre 2022

https://www.inegalites.fr/La-pauvrete-en-Europe - Reproduction interdite

Revenus Pauvreté

La France a l’un des taux de pauvreté parmi les plus faibles d’Europe. Il s’élevait à 8,3 % au seuil de 50 % du niveau de vie médian en 2019 selon Eurostat [1]. La Finlande présente le taux le plus faible, 5,1 %. Hormis la France, les pays européens les plus peuplés se situent au-dessus des 10 % : l’Allemagne (10,2 %), l’Italie (13,4 %) et l’Espagne (14,6 %). Eurostat ne publie plus de données pour le Royaume-Uni qui a quitté l’Union européenne mais, en 2018, le pays enregistrait 11,3 % de pauvres. L’utilisation d’autres seuils, celui de 60 % du revenu médian (pauvreté au sens large) ou de 40 % (grande pauvreté), ne changerait pas fondamentalement ce classement.

La Roumanie et la Grèce font non seulement partie des pays où les revenus et les seuils de pauvreté sont les plus bas d’Europe, mais ce sont aussi les pays où la part de la population pauvre, c’est-à-dire la plus éloignée du niveau de vie standard du pays, est la plus importante. En Espagne et en Italie, les revenus sont un peu plus élevés en moyenne, mais une personne sur sept environ vit sous le seuil de pauvreté de 50 % du revenu médian. La France n’est pas le pays au niveau de vie moyen le plus élevé d’Europe [2], mais elle fait partie des pays où la pauvreté est plus contenue qu’ailleurs.

Le seuil de pauvreté est fixé dans chaque pays en proportion du niveau de vie médian national, et non du niveau de vie médian de l’ensemble de l’Europe. En conséquence, les seuils de pauvreté sont différents selon les pays. Un taux de pauvreté faible signifie que les écarts entre les plus démunis et les couches moyennes sont réduits. Dans les pays concernés, on trouve relativement moins d’emplois très mal payés, il existe des salaires minimums ou la collectivité soutient les ménages modestes grâce à un meilleur niveau de prestations sociales.

Avertissement
Comme souvent avec les comparaisons internationales, il faut être très prudent avec les chiffres publiés et les utiliser comme des ordres de grandeur. Un changement de de méthode d’Eurostat, a, par exemple, fait bondir le taux de pauvreté français de 6,7 % à 8,3 % entre 2018 et 2019 alors que, pour l’Insee, il a baissé de 8,3 % à 8,2 % sur la même période.
Seuil de pauvreté fixé à 50 % du niveau de vie médian.
Lecture : en Roumanie, 16,4 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Source : Eurostat – Données 2019 – © Observatoire des inégalités

Graphique Données

Photo / © absolut - Fotolia.com


[1Nous corrigeons l’année des données d’Eurostat d’une année en arrière car l’organisme indique la date de collecte des données, et non de perception des revenus.

[2Voir « Quels sont les revenus par habitant en Europe ? », Observatoire des inégalités, 24 mai 2019.

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 14 mai 2013.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème