Données

Les homosexuels et trans, victimes de discriminations dans leur famille

Les agressions homophobes et transphobes sont souvent commises par des proches, notamment les parents. Un rejet, source de grande souffrance, qui va parfois jusqu’au harcèlement ou aux agressions physiques.

Publié le 2 novembre 2023

https://www.inegalites.fr/LGBT-discriminations-parents-et-famille - Reproduction interdite

Modes de vie Orientation sexuelle

Parmi les 1 200 cas de discriminations et violences à l’égard d’homosexuels et trans recueillis par SOS Homophobie en 2022 en France [1], 177 se sont produits au sein de leur famille ou de leur entourage proche. Plus des trois quarts (77 %) des victimes de leurs proches signalent des comportements de rejet. Un tiers des victimes subissent des insultes. 28 % se disent victimes de harcèlement.

Les adolescents homosexuels sont particulièrement exposés aux réactions violentes de leurs proches. « Chez certains parents, le coming-out [2] de l’enfant entraine une volonté de l’empêcher de vivre son orientation sexuelle et/ou amoureuse, ou encore son identité de genre », soulignent les auteurs du rapport. La remise en cause de leur éducation, de leur religion et du modèle familial traditionnel conduit une partie des parents à des menaces ou à du chantage envers leurs enfants. Des formes de privation de libertés (interdiction de sortie avec le copain ou la copine, rétention de téléphone ou d’ordinateur, changement d’établissement scolaire, etc.) font peser un climat de défiance là où, en principe, les relations reposent le plus sur la confiance. « Ces épisodes […] à l’adolescence ne s’arrêtent pas là », poursuivent les auteurs. Près de la moitié des témoignages proviennent d’adultes de plus de 25 ans qui sont exposés à un dilemme : continuer de côtoyer leurs proches malgré les violences subies, ou devoir couper les ponts et renoncer au soutien des siens.

Les formes de LGBTIphobies commises par la famille ou l'entourage proche
Unité : %

Rejet77
Insultes33
Harcèlement28
Menaces19
Agressions physiques19
Outing*8
Diffamation6
Dégradations, vols6
Sexualisation**5
Inaction de la part d'un témoin d'une agression5
Discrimination3
Traquenard3
Amalgame avec la pédocriminalité3
Invisibilisation2
Agression sexuelle2
Licenciement1
Répartition des 177 témoignages de violences commises par des proches reçus par SOS homophobie en 2022. Total supérieur à 100 % du fait que plusieurs formes de rejet sont possibles. *Outing : révéler l'orientation sexuelle d'une personne sans son accord. **Sexualisation : proposition ou remarque réduisant la victime à sa sexualité.
Lecture : 33 % des cas de violences commises par des proches signalés à SOS homophobie comportent des insultes.
Source : SOS homophobie, Rapport sur l'homophobie 2023 – Données 2022 – © Observatoire des inégalités

Les discriminations liées à l’orientation sexuelle dans la sphère privée, qui s’exercent dans l’intimité de la famille ou des relations amicales, sont difficiles à mettre au jour et encore plus à mesurer. Les données produites par SOS Homophobie portent sur des témoignages : cela ne signifie pas que 77 % des personnes homosexuelles font l’objet de rejet de la part de leur famille, mais que 77 % de celles qui ont témoigné d’une difficulté avec leurs proches déclarent en être rejetés.

Ceci dit, la sphère privée est souvent idéalisée, présentée comme protectrice. Ces données montrent que c’est loin d’être toujours le cas. Ici comme ailleurs, les discriminations existent, d’autant plus blessantes qu’elles viennent de proches. Elles font parfois autant souffrir que des violences physiques pour celui ou celle qui les subit. Certes, l’homosexualité est de mieux en mieux acceptée dans notre société. La mise en avant d’actes homophobes est aussi le reflet de leur meilleure prise en compte : ils étaient autrefois bien plus souvent passés sous silence. Ces données montrent malgré tout que beaucoup reste à faire pour parvenir à une banalisation de l’homosexualité.

Photo / © Alexander Demyanenko - Fotolia


[1Voir le Rapport sur les LGBTIphobies 2023, SOS Homophobie, 2023.

[2Le fait de révéler son homosexualité. S’oppose à l’outing, le fait de révéler, contre son gré, l’homosexualité de quelqu’un d’autre.

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 5 juillet 2018.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)