Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Conditions de vie

L’homophobie reste présente dans la société française

Données 6 juillet 2018

SOS homophobie a reçu 1 650 témoignages de victimes de discriminations du fait de leur orientation sexuelle en 2017. Principalement dans des contextes de la vie quotidienne.

Conditions de vie Orientation sexuelle

L’association SOS homophobie a reçu 1 650 témoignages de personnes victimes de discriminations du fait de leur orientation sexuelle en 2017 [1], chiffre qui tend à remonter depuis deux ans, sans atteindre les records de 2013 et de 2014 (on était alors en plein débat sur le mariage pour tous). Un cinquième des témoignages reçus concerne des actes commis sur Internet. 60 % des cas signalés ont lieu dans des contextes de la vie quotidienne : dans les lieux publics, au travail (12 % chacun) et dans le voisinage (9 % chacun), au sein de la famille (14 %), à l’école et pendant les études (6 %), etc. Cette violence est ressentie encore plus fortement par les victimes quand elle émane de ceux que l’on côtoie tous les jours et desquels on attend davantage de compréhension.

Les manifestations d’homophobie sont diverses : il peut s’agir de rejet et d’ignorance (62 %), d’insultes (52 %), de discriminations (34 %), de harcèlement (20 %), etc. Le chiffre des agressions physiques a baissé par rapport à son point haut de 2013, mais il est légèrement remonté en 2017 (139 témoignages). Les personnes qui ont contacté l’association sont majoritairement des hommes (58 %). Un cinquième des appelants sont âgés de 25 à 34 ans.

L’homophobie reste bien présente dans la société française. Après la hausse des indicateurs entre 2012 et 2014 liée à l’effet de médiatisation autour de la loi sur le mariage pour tous, ceux-ci ont baissé. Leurs niveaux rejoignent ceux d’avant la loi. On est loin du jour où tous les couples homosexuels pourront afficher librement leur relation dans l’espace public en présence d’amis, de voisins ou dans leur famille. Où, finalement, elle ne « s’affichera » plus car elle sera banalisée. La société avance : le droit de tous au mariage ne sera pas abrogé, les générations récentes sont beaucoup plus tolérantes. Mais les progrès sont lents pour ceux qui vivent le rejet au quotidien.

Avertissement  : il s’agit de témoignages reçus par téléphone ou par mail. Ceux-ci donnent une indication, mais ne constituent pas un recensement des cas de discriminations homophobes. Une hausse des témoignages peut aussi venir d’une amélioration des dispositifs pour les recueillir et de la plus grande facilité à se confier à un organisme extérieur.

Source : SOS homophobie - Rapport sur l'homophobie 2018 - Données 2017 - © Observatoire des inégalités

      


Typologie des témoignages reçus par SOS homophobie
Unité : %
Pourcentage des témoignages reçus
Sexe
Femme21
Homme58
Transsexuel(le)5
Non spécifié16
Âge
< 18 ans10
18 - 24 ans6
25 - 34 ans21
35 - 50 ans24
> 50 ans5
Inconnu34
1 650 témoignages.
Source : SOS homophobie - Rapport sur l'homophobie 2018 - Données 2017 - © Observatoire des inégalités
Contexte des discriminations homophobes
selon les témoignages reçus
Unité : %
Pourcentage
Internet20
Famille, entourage proche14
Lieux publics12
Travail12
Voisinage9
Commerces et services8
Mal de vivre6
Milieu scolaire - Enseignement supérieur6
Médias3
International3
Autres*7
* Autres contextes ne dépassant pas 2 % : santé-médecine, politique, religions, police-gendarmerie, sport, justice. 1 650 témoignages.
Source : SOS homophobie - Rapport sur l'homophobie 2018 - Données 2017 - © Observatoire des inégalités

Photo / DR


[1Voir le Rapport annuel 2018 de SOS Homophobie.


Date de première rédaction le 30 mai 2013.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Conditions de vie


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Entretiens 27/07/2018
« Les riches sont deux fois plus nombreux à partir en vacances que les pauvres, et cela depuis 30 ans ». Entretien avec Sandra Hoibian du Crédoc
Données 12/07/2018
Qui va partir en vacances ?
Données 06/07/2018
L’homophobie reste présente dans la société française
Données 05/07/2018
Les homosexuels victimes de discriminations dans leur famille
Analyses 29/06/2018
Jeux d’argent : un impôt sur la fortune du pauvre
Analyses 24/05/2018
Les maîtres du temps prospèrent grâce aux flexibles
Analyses 15/05/2018
La justice française n’est pas juste
Données 03/04/2018
Quatre millions de mal-logés : de quoi parle-t-on ?
Données 13/02/2018
Les sports d’hiver, une pratique de privilégiés
Données 06/02/2018
Riches et pauvres, inégaux devant la mort