Observatoire des inégalités
Journée de formation "la jeunesse face aux inégalités"                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Français et étrangers

Les immigrés frappés par la pauvreté et les bas revenus

Données 23 mars 2016

Les immigrés ont un niveau de vie inférieur d’un tiers à celui des non immigrés. Leur taux de pauvreté approche les 40 % contre 14 % en moyenne en France.

Revenus et patrimoine Français et étrangers
bouton facebook bouton twitter Bouton imprimer

Les personnes vivant au sein d’un ménage immigré ont un niveau de vie mensuel moyen équivalent à 1 349 euros (après impôts et prestations sociales), contre 2 012 euros pour celles vivant dans un ménage non immigré, un tiers de moins (données Insee de 2012). Cet écart varie également selon le pays d’origine des personnes de référence du ménage. Celles originaires d’Afrique ont un niveau de vie mensuel moyen de 1 183 euros, contre 1 695 euros pour celles originaires d’un pays d’Europe.

Plusieurs facteurs expliquent cet écart. Tout d’abord, en moyenne les immigrés vivent dans des familles plus nombreuses, ce qui a un impact sur le niveau de vie par personne. Surtout, ils disposent de ressources plus faibles : les immigrés touchent des salaires inférieurs aux non-immigrés. D’abord parce qu’ils ont une ancienneté moindre, occupent des emplois plus souvent précaires et moins qualifiés. Ce qui est le produit de deux phénomènes : des discriminations à l’embauche et dans la carrière, mais surtout un niveau de diplôme en moyenne très inférieur qui ne permet pas d’accéder à certains emplois. Il faut ajouter que les immigrés qui n’ont pas la nationalité française sont aussi interdits d’emploi dans toute une partie de la fonction publique.

      


Niveau de vie selon l'origine
Unité : euros
Niveau de vie mensuel moyen
Personnes vivant au sein d'un ménage immigré1 349
- Personne de référence née en Afrique1 183
- Personne de référence née en Europe1 695
- Personne de référence née dans un autre pays ou apatride1 292
Personnes vivant au sein d'un ménage non immigré2 012
Ensemble1 939
France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
Source : Insee - Données 2012 © Observatoire des inégalités

38 % de pauvres

38,1 % des personnes vivant dans un ménage immigré sont pauvres (au seuil de 60 % du niveau de vie médian  ), soit 3,5 fois plus que les non immigrés. Pour les personnes vivant au sein d’un ménage immigré dont la personne de référence est née en Afrique, le taux est de 43,2 %, contre 23,6 % pour celles nées en Europe.

Ces forts niveaux de pauvreté peuvent être expliqués par différents éléments :les ménages immigrés sont en moyenne plus jeunes, ils plus souvent constitués de familles et les adultes sont moins qualifiés. Ne pas bénéficier de réseaux dans l’univers professionnel, moins bien maîtriser la langue, l’interdiction de certains emplois aux étrangers hors Union européenne, les discriminations sont autant d’explications à considérer pour expliquer les écarts entre immigrés et non immigrés. Les immigrés subissent à la fois les difficultés que rencontrent en général les milieux populaires et des difficultés propres à leurs origines.

      


La pauvreté selon l'origine
Seuil à 60 % du niveau de vie médian
Unité : %
Taux de pauvreté au seuil à 60 % du revenu médian
Personnes vivant au sein d'un ménage immigré37,6
- Personne de référence née en Afrique44,3
- Personne de référence née en Europe22,9
- Personne de référence née dans un autre pays ou apatride33,9
Personnes vivant au sein d'un ménage mixte16,8
Personnes vivant au sein d'un ménage non immigré11,2
Ensemble14,0
France métropolitaine, ménages dont le revenu déclaré au fisc est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
Source : Insee – Données 2013 – © Observatoire des inégalités,

Pour en savoir plus :

- 5,3 millions d’emplois demeurent fermés aux étrangers non européens

- Le taux de chômage selon la nationalité

- Enquête Revenus fiscaux et sociaux 2012 et séries longues, Insee.

- Le niveau de vie des descendants d’immigrés, Revenus et patrimoine des ménages, Insee référence, 2011.

Photo / © Ivan Constantin


Date de première rédaction le 23 mars 2016.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Français et étrangers


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Propositions 16/06/2017
Luttons contre la précarité du droit de séjour
Données 19/04/2017
Cinq millions d’emplois demeurent fermés aux étrangers non européens
Données 14/03/2017
Les discriminations à l’embauche persistent en France
Propositions 07/06/2016
Quelle politique pour réduire les inégalités ?
Données 23/03/2016
Chômage des immigrés : le poids des inégalités sociales et des discriminations
Données 23/03/2016
Les immigrés frappés par la pauvreté et les bas revenus
Points de vue 29/01/2016
L’égalité n’a pas à être « performante »
Analyses 14/11/2014
La France aux deux visages
image par defaut
Données 12/08/2014
Emploi : les immigrés discriminés ?
Analyses 22/04/2014
Stéréotypes : la face invisible des inégalités