Commandez le « Rapport sur les riches en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Revenus, patrimoine, pauvreté

Les inégalités de salaires diminuent-elles vraiment ?

Données 28 février 2013 https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-de-salaires-diminuent-elles-vraiment - Reproduction interdite

Les inégalités de salaires diminuent sur longue période. Mais si l’on observe les années récentes et la situation des plus hauts salaires, la situation s’inverse.

Revenus et patrimoine Salaires

L’évolution sur longue période

Si l’on se place sur longue période et que l’on observe le rapport entre le salaire minimum des 10 % les mieux rémunérés et le salaire maximum des 10 % les moins biens payés (le rapport dit « interdécile »), les inégalités ont nettement diminué entre le milieu des années 1960 et le début des années 1980 (voir aussi une note de l’Insee à ce sujet). Les mieux payés touchaient quatre fois plus en 1965 contre trois fois plus en 1983. Cette période est notamment marquée par les accords de Grenelle de 1968 qui débouchent sur une hausse de 35 % du salaire minimum garanti (le Smig à l’époque).

Les salaires ont eu tendance à se rapprocher de façon relative, mais en euros l’écart s’accroit nettement, notamment depuis les années 1980. Cette situation est mécanique, puisque l’immense majorité des augmentations (et notamment du Smic) sont décidées en pourcentages. 1 % de 1 000 euros = 10 euros, mais 1 % de 10 000 euros = 100 euros. La hausse en pourcentage laisse les inégalités relatives inchangées, mais pas les inégalités absolues. Sur longue période, il est sans doute plus juste d’observer les écarts relatifs, mais les données absolues permettent de comprendre pourquoi le sentiment d’inégalités croissantes s’accroît : dans la vie courante, on considère plus souvent l’écart en euros que celui en pourcentages.

L’envolée des hauts salaires

Ces données ne portent pas sur les plus hauts salaires, alors que c’est à ce niveau que les progressions ont été les plus fortes dans les années récentes. Comme le montre une étude de l’Insee, entre le milieu des années 1990 et 2008, la part des très hauts salaires dans l’ensemble de la masse salariale (pour les temps complets) s’est fortement accrue. Les 1 % les mieux rémunérés - 132 000 personnes touchant au moins 18 400 euros bruts par mois - percevaient 5,5 % de la masse salariale en 1996 contre 6,9 % en 2008. Dès lors, les inégalités salariales ne se creusent pas principalement entre les 10 % les plus riches et les 10 % les plus pauvres, mais au niveau des 5 % ou 1 % des plus hauts salaires.

Evolution de la part de la masse salariale touchée par les 1 % les mieux rémunérés

Source : Insee, Emploi et salaires 2011, Insee référence.

Une étude plus détaillée menée par le directeur général de l’Insee Jean-Philippe Cotis sur le partage de la valeur ajoutée (lire en ligne) a montré qu’entre 1996 et 2006, les 0,1 % les mieux rémunérés (environ 13 000 salariés) avaient vu leur salaire mensuel brut progresser (inflation déduite) de 19 374 à 24 000 euros, un gain de 28 % soit 5 426 euros. Pour la plupart des 60 % des salariés les moins bien payés, le gain n’avait pas dépassé les 130 euros.

Evolution des salaires entre 1996 et 2006
(mensuels bruts à temps complet )
Unité : en euros de 2006
1996
2006
Gain en euros
Gain en %
10 % touchent un salaire inférieur à :1 2511 38213110,5%
20 %...1 4181 5511339,4%
30 %...1 5721 7021308,3%
40 %...175618651086,2%
50 %...1 9312 0501196,2%
60 %...2 1492 2821336,2%
70 %...2 4482 5991516,2%
80 %...2 9213 1021806,2%
90 %...*3 9054 1462416,2%
95 % ...5 1025 4713697,2%
98 %...7 1337 7255928,3%
99 %...89599 9951 03611,6%
99,9 %...19 37424 8005 42628,0%
* Ce qui veut aussi dire que 10 % touchent plus de...
Source : Insee. Enquêtes revenus fiscaux.

Photo / ©Kati Molin-Fotolia.com


Date de première rédaction le 19 décembre 2010.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Revenus, patrimoine, pauvreté


Autres thèmes

> Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Points de vue 27/10/2020
Revenu minimum pour les jeunes : les raisons d’un refus
Données 17/10/2020
Minima sociaux, aide alimentaire, mal-logement : la misère persiste en France
Propositions 16/10/2020
Pour la création d’un revenu minimum unique
Analyses 09/10/2020
Le modèle social français réduit nettement la pauvreté et les inégalités
Données 06/10/2020
De plus en plus de grandes fortunes en France
Points de vue 02/10/2020
Il est urgent d’ouvrir le revenu minimum aux jeunes
Points de vue 22/09/2020
Le bonus aux héritiers de La République en marche : une gifle pour la France populaire
Données 11/09/2020
À quels niveaux se situent les seuils de pauvreté en France ?
L’essentiel 10/09/2020
L’essentiel des inégalités de revenus : quels chiffres retenir ?
Points de vue 09/09/2020
Pauvreté et inégalités, le retour