Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Conditions de vie

L’obésité chez les jeunes : le poids du milieu social

Données 11 juillet 2017

En grande section de maternelle, 5,8 % des enfants d’ouvriers sont obèses, 4,5 fois plus que pour les enfants de cadres supérieurs. En troisième, cette proportion atteint 7,5 % chez les premiers, soit trois fois plus que les seconds. Ces écarts entre milieux sociaux se retrouvent tout au long de la scolarité.

Conditions de vie Catégories sociales Santé Conditions et modes de vie

En grande section de maternelle, 5,8 % des enfants d’ouvriers souffrent d’obésité [1] contre 1,3 % des enfants de cadres supérieurs. Les enfants d’employés ont aussi 3,7 fois plus de risque d’être obèses que les enfants de cadres selon une étude du ministère de la Santé, menée auprès de 19 000 enfants pendant l’année scolaire 2012-2013. La part d’enfants obèses est passée de 3,2 % en 2006 à 3,5 % en 2013. Mais cette donnée moyenne masque de fortes inégalités entre catégories sociales. Si les enfants de cadres n’ont pas connu une augmentation de l’obésité sur la période, les enfants d’employés, comme ceux d’agriculteurs, de commerçants et de chefs d’entreprise, ont vu leur taux d’obésité augmenter de 1,3 point.

Les inégalités persistent par la suite. En CM2, 5,5 % des enfants d’ouvriers souffrent d’obésité, contre 1,4 % des enfants de cadres, selon le ministère de la Santé (données 2014-2015), soit quatre fois plus.

Le constat est similaire en classe de troisième : selon les données 2017 du même ministère, 5,2 % des enfants ont un problème d’obésité, contre 3,5 % en 2001. En un peu plus de 15 ans, le taux d’obésité de ces adolescents a nettement augmenté. Il a notamment connu un net bond (+ 1,3 point) entre 2009 et 2017, en particulier chez les filles. Pour expliquer ce phénomène, l’étude évoque les habitudes de vie différentes selon la catégorie sociale (prise régulière d’un petit déjeuner, pratique d’un sport, limitation du temps passé devant les écrans). Comme plus tôt dans la scolarité, ces données globales cachent des écarts entre milieux sociaux : la proportion d’enfants de cadres en surpoids est de 2,7 % en 2017, contre près de trois fois plus pour les enfants d’ouvriers (7,5 %) et 2,3 fois plus pour ceux d’employés.

En matière de corpulence, il faut rester prudent : pour partie, l’injonction à la maigreur est l’imposition d’une norme corporelle des catégories favorisées (voir encadré). Ces normes évoluent au fil du temps. Pour autant, et à un certain point, l’obésité devient une maladie avec des conséquences lourdes. L’attention au corps, les comportements alimentaires, les habitudes de vie - dont notamment la pratique d’une activité physique - sont différenciés selon les catégories sociales et jouent en matière d’obésité, dès le plus jeune âge. L’étude du ministère de la Santé indique qu’en CM2, les enfants de cadres sont 26 % à posséder un écran dans leur chambre, contre 43 % des enfants d’ouvriers. 26,4 % de ces derniers consomment tous les jours des boissons sucrées, contre 15,2 % des enfants de cadres.


Source : ministère de la Santé - © Observatoire des inégalités

      


Source : ministère de la Santé - Données 2014-2015 - © Observatoire des inégalités

      


Source : ministère de la Santé - © Observatoire des inégalités

      

L’obésité : un idéal de minceur ?
L’obésité est une pathologie qu’il faut combattre pour améliorer la santé de la population. Pour autant, il faut aussi s’interroger à propos des normes véhiculées par notre société sur ce sujet. À quel moment s’agit-il d’un problème de santé et quand mesure-t-on l’écart avec un idéal de minceur imposé par les catégories les plus favorisées ? Selon les époques, les pays et les milieux sociaux, la notion de surpoids n’est pas toujours identique. On montre facilement du doigt des catégories populaires aux pratiques qui s’écartent de la norme des catégories aisées. Il ne faut pas oublier enfin les facteurs génétiques de l’obésité.

- Pour en savoir plus : Obésité et milieux sociaux

Photo / © Raoul Duke - Fotolia.com


[1Déterminée en fonction de l’indice de masse corporelle (IMC), rapport entre le poids et la taille (élevée au carré) = poids/(taille x taille). Pour les enfants, le seuil de l’obésité est défini pour chaque âge et selon le sexe.


Date de première rédaction le 6 octobre 2015.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Conditions de vie


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Données 16/07/2019
Une précarité énergétique qui diminue
Analyses 25/06/2019
Que pensent les Français des inégalités ?
Le tour de la question 04/06/2019
Rapport 2019 : l’essentiel sur les inégalités de mode de vie
Données 17/05/2019
L’homophobie reste présente dans la société française
Données 16/04/2019
Quatre millions de mal-logés : de quoi parle-t-on ?
Points de vue 11/02/2019
Qui sont les privilégiés en France ?
Données 21/12/2018
Qui a eu son iPhone 10 à Noël ?
Données 18/10/2018
Les pratiques culturelles selon les catégories sociales et les revenus
Analyses 18/10/2018
Rap = Opéra ?
Données 16/10/2018
Activités sportives : des pratiques inégales