Observatoire des inégalités
Journée de formation "la jeunesse face aux inégalités"                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Éducation

Retard scolaire et diplôme des parents

Données 17 juin 2004

Plus de la moitié des enfants dont le père ne dispose d’aucun diplôme a déjà redoublé au moins une fois à l’entrée en 3ème, contre 14 % de ceux dont le père a un diplôme supérieur au bac

Éducation Difficultés scolaires
bouton facebook bouton twitter Bouton imprimer

Plus de la moitié des enfants dont le père ne dispose d’aucun diplôme a déjà redoublé au moins une fois à l’entrée en 3e (15 ans), contre 14 % de ceux dont le père a un diplôme supérieur au bac. Globalement, les premiers sont cinq fois plus souvent en retard que les seconds. Non pas que ce retard soit gênant en soi mais il constitue un handicap pour l’avenir.

La réussite scolaire est étroitement dépendante du niveau d’études des parents, celui des pères, mais aussi celui des mères, qui consacrent davantage de temps à suivre la scolarité de leurs enfants. Concrètement, il s’agit d’aide aux devoirs, d’achat de livres et plus généralement de conditions de vie favorables (disposer d’un espace à soi notamment), etc. Mais aussi d’un suivi plus large des études, d’une information sur l’orientation et d’une proximité au monde scolaire dans les activités extra-scolaires (lectures, visites de musées, pratiques d’un instrument, etc.). Enfin, le fait que ses parents « soient passés par là » est le plus souvent un atout pour se sentir légitime à opter pour un parcours similaire et permet en tout cas de mieux connaître les bonnes pratiques pour réussir dans l’institution scolaire.

      


Retard à l’entrée en 3ème selon le diplôme du père
Unité : %
Ensemble des élèves entrés en 3ème avec du retard
Retard d’un an à l’entrée en 3ème
Retard de deux ans et plus à l’entrée en 3ème
Aucun diplôme ou CEP54,043,510,5
CAP, BEP, BEPC36,531,05,6
Bac22,419,33,1
Bac + 2 et plus14,112,12,0
Lecture : 54 % des enfants dont le père est sans diplôme ont redoublé au moins une fois en 3e. Ils ont un retard d'au moins un an.
Source : Cerc, d’après Insee - Enquêtes emploi de 1998 à 2002

Photo / © morane - Fotolia.com


Date de première rédaction le 17 juin 2004.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Éducation


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine > Emploi > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Analyses 13/10/2017
Les trois quarts des élèves défavorisés étudient hors de l’éducation prioritaire
Données 01/09/2017
Les milieux populaires largement sous-représentés dans l’enseignement supérieur
Données 01/09/2017
La scolarisation des enfants progresse dans le monde
Analyses 31/08/2017
Ceux que l’on paie pour étudier : enquête sur les privilégiés de l’école
Données 31/08/2017
Les inégalités sociales sont fortes dès le collège
Données 30/08/2017
Les filles deviennent meilleures élèves que les garçons
Données 14/06/2017
L’inégal accès au bac des catégories sociales
Points de vue 30/05/2017
Inégalités : une hypocrisie française
image par defaut
Points de vue 11/05/2017
Éducation : les politiques territoriales servent-elles à quelque chose ?
Données 09/05/2017
L’allongement inégal des scolarités