Commandez le « Rapport sur la pauvreté en France »                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

Quartiers sensibles : la situation dans trois régions

Analyses 13 septembre 2011 https://www.inegalites.fr/Quartiers-sensibles-la-situation-dans-trois-regions - Reproduction interdite

Les Zones urbaines sensibles abritent une population aux revenus inférieurs à la moyenne nationale, plus souvent au chômage et moins qualifiée notamment. Derrière ces moyennes se cachent pourtant des singularités importantes. L’analyse de Valérie Schneider, de l’Observatoire des inégalités.

Territoires Quartiers en difficulté

Les Zones urbaines sensibles ont toutes la particularité d’abriter une population aux bas revenus, un taux de chômage important, un grand nombre d’allocataires de prestations sociales, davantage de jeunes, de familles nombreuses et d’étrangers, entre autres. Mais elles ont toutes des singularités liées à leur localisation géographique, à la composition de leur population, à la dynamique économique locale, etc. Et, du coup, ces quartiers sont loin d’être homogènes. Quelques exemples.

Les Zus d’Ile-de-France

1,3 million de personnes, soit 11 % des Franciliens, vivent dans des quartiers dits « sensibles », au nombre de 157, en Ile-de-France. Ces quartiers sont situés dans des zones particulièrement touchées par la précarité sociale et la pauvreté. Un habitant sur quatre de ces territoires réside en Seine-Saint-Denis, département où la part de population est la plus importante en Zus (20 %). Ces quartiers sont classés en cinq groupes, selon des critères liés au niveau et à la répartition des revenus ou aux parcours d’insertion professionnelle de leurs habitants :

- Les Zus les plus en difficulté : elles se situent majoritairement en Seine-Saint-Denis. 36 % des habitants ont de bas revenus (hors prestations sociales) et 19 % des 25-64 ans sont au chômage.

- Les Zus plus en difficulté que la moyenne des Zus franciliennes : elles concernent la petite couronne francilienne et regroupent le plus d’habitants. 16 % des 25-64 ans sont au chômage, 27 % des habitants vivent dans un ménage à bas revenus.

- Les Zus en situation intermédiaire : elles sont surtout implantées dans les Hauts-de-Seine, l’Essonne et le Val-de-Marne et connaissent moins la précarité sociale que la moyenne des Zus franciliennes. 12 % de chômeurs chez les 25 à 64 ans, la moitié des habitants ont un revenu annuel supérieur à 12 500 euros.

- Les Zus les moins en difficulté : elles sont surtout situées dans les Yvelines et dans l’Essonne. 9 % des personnes ont de bas revenus, 8 % des 25-65 ans sont au chômage.

- Les Zus à Paris : elles sont caractérisées par une forte densité médicale et peu de HLM et se situent dans des quartiers parisiens moins touchés par la précarité.

Pour en savoir plus : Les ZUS franciliennes : un paysage contrasté, Insee Ile-de-France - Thème Territoire, n° 356 - Mai 2011.

Les Zus de Haute-Normandie

124 810 personnes, soit 7 % de la population haute normande, vit dans les 25 zones sensibles de cette région. La plupart de ces territoires sont situés dans les grandes agglomérations telles que Le Havre, Rouen, Dieppe, Elbeuf et Evreux, ou à leur périphérie.

Neuf de ces Zus sont caractérisées par la présence d’une pauvreté extrême avec un revenu médian annuel de 8 350 euros, deux fois plus faible que dans le reste de la Haute-Normandie. Un tiers des jeunes de 18-24 ans bénéficient de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C). Il s’agit de quartiers de grande taille où résident un grand nombre de familles nombreuses. Quatre quartiers en difficulté se trouvent à l’extérieur de grandes villes (Gonfreville l’Orcher, Montivilliers, Sotteville-lès-Rouen, Oissel et Canteleu).

Les revenus des habitants des Zus de Haute-Normandie dépassent légèrement la moyenne des revenus des quartiers concernés par la politique de la ville. Aucune Zus ne se trouve en centre-ville dans cette région.

Pour en savoir plus : Les quartiers politique de la ville en Haute-Normandie : une très grande diversité de situations, Insee Haute-Normandie - Aval n° 92 - Février 2010.

Les Zus de région Centre

200 000 personnes résident dans un quartier prioritaire de la ville en région Centre (8 % de la population totale), dont 120 000 dans une Zus. Le taux de chômage est de 23 % en 2006, la part d’allocataires à bas revenus y atteint 67 %.

Les deux tiers des Zus sont classés parmi les quartiers les plus en difficulté. Les revenus médians annuels vont de 7 500 à 8 700 euros, deux fois moins que leur commune de rattachement, le taux de chômage est de 25 %. Les quartiers les plus en difficultés sont ceux de Dreux (Plateau Est, Cité de Tabellionne, les Vauvettes), Chartres (Bruxelles, Paradis, Tallemont, Mandela), Orléans (Argonne, la Source, la Salmonerie), Montargis (Kennedy), Romorantin-Lanthenay (Saint-Marc), Tours (les Fontaines, le Sanitas, Niqueux Bruère, la Rabâterie), Bourges (Aéroport, Bourges Nord, Bigarelle), Blois (Begon) et Châteauroux (Saint-Jean, les Nations, Vaugirard).

Onze Zus présentent des revenus plus élevés (entre 8 900 et 10 500 euros). D’autres quartiers en difficulté présentent davantage d’hétérogénéité : les écarts de revenus sont plus importants qu’ailleurs car la population y est plus mixte.

Qu’est-ce que « la Politique de la ville » ?

Les pouvoirs publics ont mis en place à partir des années 1980 des politiques spécifiques pour lutter contre le chômage, l’échec scolaire, le mal logement notamment dans certains quartiers en difficulté. Ce sont ces dispositifs que l’on appelle « politique de la ville ». Selon la définition donnée par l’Insee, il s’agit “d’une politique transversale, globale, territorialisée et interministérielle.”.

- Pour en savoir plus :

Quartiers prioritaires : évaluer les inégalités pour mieux cibler les mesures, Insee Centre Info n° 168 - mai 2011 - n° 168.

- Sur notre site :

Quartiers sensibles : quel état des lieux ?


Date de première rédaction le 13 septembre 2011.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Notre actu


Rapport sur la pauvreté en France 2020-2021

Newsletter

Espace jeunes

illustration espace jeune

Un outil original pour comprendre les inégalités

Publication



Rapport sur les riches en France

Formation

1er février 2021
Les jeunes face aux inégalités

Voir toutes les formations

Actualités de l'Observatoire

Prix « Jeunesse pour l’égalité » : vous avez jusqu’au 31 janvier pour participer

Boites à outils

Questions clés
Mesurer les inégalités
Lexique
Salaire : êtes-vous riche ou pauvre ?
Patrimoine : êtes-vous fortuné ?
Niveaux de vie : où en est ma commune ?
L’évaluateur des dépenses publiques
Communes : quelle égalité hommes-femmes ?