Observatoire des inégalités
Commandez le « Rapport sur les riches en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Monde

200 millions de pauvres en plus en Inde et en Chine

Analyses 26 juin 2008

Une nouvelle estimation de la Banque mondiale réévalue le nombre de pauvres en Chine et en Inde de 200 millions. Il faut demeurer prudent dans l’utilisation des données. Une analyse de Cédric Rio, de l’Observatoire des inégalités.

Monde Revenus

Une nouvelle estimation de la Banque mondiale réévalue de 200 millions le nombre de pauvres en Chine et en Inde. On compterait ainsi 1,186 milliards d’individus vivant sous le seuil de pauvreté extrême, fixé par la Banque mondiale à un dollar par jour, selon les données pour l’année 2004. Celles-ci révèlent une importante surestimation de la richesse nationale de plusieurs pays. Cet épisode incite à la plus grande vigilance à propos des chiffres annoncés par l’organisation internationale, mais aussi et surtout à propos des moyens utilisés pour le calcul de ces chiffres.

La mesure des revenus mondiaux repose sur une recherche baptisée Programme de comparaison Internationale (International Comparison Program, IPC). La Banque mondiale y compare les économies de 146 pays par l’intermédiaire du Produit Intérieur Brut (PIB), évalué en « parité de pouvoir d’achat » (PPA). Le PIB est constitué par la somme des richesses créées par les agents économique d’un pays, dans sa monnaie convertie en dollars. Le problème est que le coût de la vie varie : avec 100 $, on ne s’achète pas la même chose en Suisse ou en Tanzanie. La mesure en PPA intègre ces différences. Globalement, la vie est moins chère (pour la plupart des biens, pas tous) dans les pays les plus pauvres. L’opération n’est pas facile (et reste approximative), mais l’on essaie de tout remettre sur une même base, le logement, l’alimentation, les transports, etc. En résumé, ce mode d’évaluation permet une mesure plus proche du véritable niveau de vie, et une analyse contextualisée d’une situation économique.

Selon les nouveaux calculs, le PIB chinois évalué en PPA est inférieur de 40 % en 2005 par rapport aux précédentes évaluations, soit à 5 333 milliards de dollars pour l’année 2005, contre 8 819 milliards de dollars pour l’ancien mode d’évaluation ! Le PIB de l’Inde, exprimé en PPA, est de 2 341 milliards de dollars, contre 3 779... D’où une proportion plus grande de personnes pauvres, qui au total atteint 200 millions dans le monde.

Mais il n’y a pas que la méthode de comptabilisation qui joue. Les seuils de pauvreté utilisés conduisent à des données très différentes . D’après le World Development Indicator 2007 de la Banque mondiale, la part de la population mondiale vivant avec moins de 1 dollar par jour - seuil d’extrême pauvreté - s’élève à 18,4 %. Mais près de la moitié de la population mondiale vit avec moins de 2 dollars par jour, seuil de pauvreté fréquemment utilisé... Selon le seuil retenu, la définition de l’état de pauvreté, tout comme l’impact produit par de telles données, se révèlent très différents, et mériteraient ainsi un large débat.

Cet épisode est révélateur des fragilités des instruments de mesure statistique, qui reposent toujours sur des normes subjectives. Les niveaux de richesse et de pauvreté constituent toujours des constructions statistiques. Et ces critères ont un impact majeur : mesurer la pauvreté à 200 millions de personnes près compte tenu de la méthode utilisée, ou passer de 18 à 50 % de pauvres en fonction du seuil retenu, voilà des différences majeures.

Mais une fois ces critères connus, le chiffre brut n’a qu’une portée limitée. Le fait de savoir si le nombre de pauvres dans le monde dépasse ou non le milliard d’individus n’apporte qu’une information limitée. La répartition selon les continents, les écarts de richesse dans l’ensemble du monde et surtout l’évolution de la pauvreté dans le monde sont beaucoup plus significatifs pour observer l’efficacité des politiques élaborées pour lutter contre la pauvreté, et mesurer le travail qui reste à accomplir.

L’Organisation des Nations Unies (Onu) estimait dans un rapport [1] se montre encore plus critique à l’encontre des statistiques sur les revenus dans le monde. Selon lui, la méthode elle-même est biaisée. En effet, le panier de biens et services dont les prix sont relevés ne correspond pas forcément au panier concernant les plus pauvres. Cet état de fait peut conduire à une erreur dans l’établissement de la PPA, et ainsi invalider des données telles que le nombre de pauvres. |


[1Objectifs du Millénaire pour le Développement, rapport 2005, « Objectif 1 : éliminer l’extrême pauvreté et la faim »] que le pourcentage de la population d’Asie orientale en situation d’extrême pauvreté était de 9,9 en 2004, contre 17,8 en 1999, sur la base de l’ancien mode d’évaluation. Cette partie du monde était ainsi considérée comme la plus prometteuse en ce qui concerne la réduction de la pauvreté, et permettait même un certain optimisme quant à la réalisation des objectifs fixés par la communauté internationale, réduire de moitié le nombre de pauvres, sur la base de l’année 1990... L’information est importante. Encore faut-il considérer ces données comme des évolutions très globales et ne pas s’arrêter au chiffre après la virgule.

|Une critique encore plus radicale ?

Le philosophe Thomas Pogge [[Observatoire des inégalités, Thomas Pogge, Porter « assistance » aux pauvres du monde,


Date de première rédaction le 26 juin 2008.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Monde


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires

Sur le même sujet

Données 18/09/2020
1 % de la population possède 44 % de la fortune mondiale
Données 25/08/2020
Un siècle d’inégalités de revenus : les super-riches regagnent le terrain perdu
Données 25/08/2020
Les hauts revenus du show-biz et du sport en France et dans le monde
Données 17/08/2020
Dans les pays riches, les 10 % les plus fortunés détiennent la moitié du patrimoine
Données 10/04/2020
L’accès à la médecine inégalement réparti dans le monde
Données 24/02/2020
Plus de la moitié de la population mondiale est connectée à Internet
Données 11/02/2020
La pauvreté dans les grands pays riches : la France se distingue
Données 29/12/2019
L’extrême pauvreté dans le monde recule
Données 27/11/2019
École : des raisons de garder espoir
Analyses 19/11/2019
Les milliardaires représentent un millionième de l’humanité