Territoires



Les revenus et la pauvreté dans les quartiers sensibles

11 mars 2014 - 1 860 euros, c’est le revenu mensuel moyen des ménages vivant dans les zones urbaines sensibles, contre 3 000 euros dans le reste des agglomérations qui comprennent une Zus. Les plus jeunes habitants de ces territoires sont près de trois fois plus pauvres qu’ailleurs.


Les revenus

Le revenu fiscal moyen par ménage est de 1 861 euros dans les zones urbaines sensibles (Zus), contre 3 066 euros dans le reste des agglomérations qui comprennent une Zus, en 2010. Ces données sont respectivement de 1 045 et 1 924 euros pour une personne seule.

En moyenne, l’écart de revenus entre les ménages résidant dans une Zus et les habitants des villes hors Zus [1] est de 1 205 euros par mois et de 879 euros pour une personne seule.


Les revenus selon le territoire
Revenu mensuel fiscal moyen par ménage *
en euros
Revenu mensuel fiscal moyen par unité de consommation **
en euros
Zus1 8611 045
Hors Zus3 0661 924
France métropolitaine2 9641 842
Rapport Zus/hors Zus1,61,8
Ecart Zus/hors Zus (en euros)1 205879
* Ménage : désigne l'ensemble des occupants d'un même logement. ** Permet de comparer les niveaux de vie de ménages de tailles ou de compositions différentes en prenant en compte chaque membre.
Source : Observatoire des zones urbaines sensibles - Rapport 2013 - Données 2010 - © Observatoire des inégalités

La pauvreté

Le taux de pauvreté dans les Zus, au seuil de 60 % du revenu médian, atteint 36,5 % en 2011, soit près de trois fois plus que dans le reste du pays. Il était de 30,5 % en 2006, soit une évolution de 6 points entre 2006 et 2011. Le taux de pauvreté à 40 %, la pauvreté la plus dure (personnes vivant avec moins de 651 euros par mois en 2011) atteint 9,3 % contre 3,1 % pour le reste de la France en 2011. Sur la période 2006-2011, ce taux a évolué de près de trois points dans les Zus contre à peine un demi-point hors de ces territoires.


Evolution du taux de pauvreté entre 2006 et 2011
Zus

Evolution
en points

Hors Zus

Evolution
en points
2006201120062011
Sous le seuil de 60 % *30,536,5+ 6,011,912,7+ 0,8
Sous le seuil de 40 % *6,69,3+ 2,72,93,1+ 0,2
* du revenu médian
Source : Observatoire des zones urbaines sensibles - rapport 2013

Le taux de pauvreté, au seuil de 60 % du revenu médian, atteint 43 % pour les 18-24 ans, soit deux fois plus que les jeunes de cet âge qui ne résident pas dans une Zus. Pour les moins de 18 ans, dont le taux de pauvreté s’élève à 51,5 %, ce rapport est de trois fois plus.


La pauvreté selon le territoire
Selon l'âge, au seuil de 60 % du revenu médian
Moins de 18 ans
18-24 ans
65 ans et plus
Zus en %51,543,016,6
Hors Zus en %16,620,79,3
France métropolitaine (en %)19,523,49,2
Rapport Zus/hors Zus3,12,11,8

Source : Observatoire des zones urbaines sensibles - Rapport 2013 - Données 2010/2011 - © Observatoire des inégalités

Cette situation est logique : la faiblesse des revenus des habitants constitue l’un des critères de définition de ces quartiers. Dans une partie des Zus, la situation est même encore plus dégradée. L’ampleur de l’écart résulte notamment de la concentration des logements sociaux dans les "grands ensembles" en périphérie des villes, construits notamment dans les années 1970. Faute de réduction du chômage, les politiques menées depuis des années dans ces quartiers ne font qu’amortir partiellement le choc, sans changer en profondeur la donne.

Pour en savoir plus :
- "Rapport 2013", Observatoire des zones urbaines sensibles, Secrétariat du Comité interministériel des villes, décembre 2013.
- Notre article : La situation des zones urbaines sensibles

Photo/ © brunoh - Fotolia.com

Notes

[1"Hors Zus" désigne les territoires hors zones urbaines sensibles des agglomérations ayant une Zus.

Date de rédaction le 25 novembre 2012

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Éducation : les politiques territoriales servent-elles à quelque chose ?

11 mai 2017
Comme souvent en France, la multiplication des annonces et des dispositifs masque une incapacité à agir. En matière d’éducation, les politiques territoriales n’ont pas les moyens de leurs ambitions. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Extrait de la revue Constructif.

Le chômage dans les zones urbaines sensibles

11 mars 2014
Près de 24 % de chômeurs dans les zones urbaines sensibles (Zus). Un taux deux fois et demi plus important que dans le reste du territoire.

Le niveau de diplôme dans les quartiers en difficulté

11 mars 2014
18 % des habitants des zones urbaines sensibles ont un diplôme supérieur au baccalauréat contre 43 % de la population des villes ayant une Zus.

Niveau de diplôme et chômage dans les quartiers sensibles

11 mars 2014
Près de la moitié de la population des quartiers en difficulté ne possède aucun diplôme contre 20 % des résidents hors des zones urbaines sensibles. Cet écart a des répercussions directes sur le chômage, plus élevé dans ces quartiers.

Qualité de vie et logement dans les zones urbaines sensibles

27 décembre 2012
56 % des habitants des zones urbaines sensibles ont une mauvaise image de leur quartier. 16 % considèrent leurs conditions de logement insuffisantes ou très insuffisantes.

FERMER