La grande pauvreté baisse dans le monde mais de fortes inégalités persistent entre territoires

30 octobre 2015 - La pauvreté recule dans le monde. 800 millions d’individus vivent cependant toujours avec moins de 1,90 dollar par jour, le seuil d’extrême pauvreté.


Le nombre de personnes vivant sous le seuil d’extrême pauvreté (1,90 dollar par jour et par personne) [1] dans le monde a diminué d’un peu plus d’un milliard en trente ans, passant de 1,9 milliard en 1981 à 800 millions en 2013 [2], selon la Banque mondiale. Une évolution d’autant plus positive que, dans le même temps, la population mondiale est passée de 4,5 à 7,2 milliards d’individus. Du coup, le taux d’extrême pauvreté a été divisé par 3,9 : 10,7 % de la population des pays en voie de développement ou émergents vit aujourd’hui avec moins de 1,90 dollar par jour, contre 38,9 % il y a 30 ans.


Graphe plein écranGraphe plein écran       Plus de donnéesPlus de données
Personnes vivant avec moins de 1,90 dollar par jour (PPP 2011)

Graphe plein écranGraphe plein écran       Plus de donnéesPlus de données
Part de la population vivant dans un ménage dont le revenu est inférieur à 1,90 dollar par jour (PPA 2011).

La pauvreté par grande région du monde

Toutes les régions du monde ont vu l’extrême pauvreté reculer au cours des trente dernières années, alors même qu’elles sont confrontées à une pression démographique souvent considérable. En Asie de l’Est et Pacifique, la réduction est spectaculaire. En 2013, 71 millions de personnes vivaient avec moins de 1,90 dollar par jour dans cette région du monde (soit 3,5 % de la population), alors qu’elles étaient plus d’un milliard en 1981 (80,5 % de la population). La Chine et le Vietnam ont largement contribué à ce phénomène.

Même l’Afrique subsaharienne - que l’on disait condamnée au sous-développement - suit le mouvement. La part de la population concernée par l’extrême pauvreté a reculé de 13 points en 23 ans (41 % en 2013 contre 54,3 % en 1990) en dépit du boom démographique. Pour autant, le nombre de personnes extrêmement pauvres continue d’y augmenter, passant de 276 millions en 1990 à 389 millions en 2013.

Restons donc prudents. Si la mesure des revenus est lacunaire dans les pays développés, elle l’est bien plus dans les régions pauvres, certaines n’ayant même aucune donnée officielle récente. En outre, les instruments de mesure sont différents selon les pays. Ces données mondiales ne sont que des ordres de grandeur vagues dont il ne faut retenir que la tendance. De plus, les moyennes nationales des pays émergents masquent, des paysans chinois à ceux du Brésil par exemple, la persistance d’immenses poches de pauvreté. Le seuil de 1,90 dollar par jour est très bas et, s’il tient compte de la hausse des prix, il ignore l’enrichissement des pays, contrairement au seuil de pauvreté utilisé dans les pays riches. Enrichissement qui, dans la très grande majorité de ces régions pauvres, bénéficie à une minorité de privilégiés. La pauvreté absolue (le nombre de personnes vivant sous un seuil fixe de revenus) peut se résorber alors que l’écart entre le niveau de vie des plus pauvres et celui de la classe moyenne s’accroît (ce qu’on appelle la pauvreté relative). Un phénomène source de tensions.



Graphe plein écranGraphe plein écran       Plus de donnéesPlus de données
Personnes vivant avec moins de 1,90 dollar par jour (PPP 2011).

Photo / DR

Notes

[1Compte-tenu de la hausse des prix, la Banque mondiale a relevé en 2015 ce seuil de 1,25 à 1,90 dollar.

[2Ces chiffres ne concernent que la pauvreté dans les pays en développement ou émergents.

Date de rédaction le 14 mai 2012

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Dans les pays riches, les 10 % les plus fortunés détiennent la moitié du patrimoine

25 novembre 2016
Le dixième le plus riche des habitants des pays les plus riches du monde détient la moitié de la fortune totale des ménages de ces pays et un quart de leur revenu total.

Les plus grandes fortunes mondiales

23 août 2016
La fortune annuelle de l’homme le plus riche du monde est 108 millions de fois supérieure au seuil de pauvreté mondial et représente 17 millions de fois la richesse médiane par adulte.

Les hauts revenus du show-biz et du sport en France et dans le monde

20 avril 2016
Les revenus annuels du show-biz et du sport représentent pour certains près de 1 140 années de Smic en France, 15 000 années aux Etats-Unis.

La pauvreté dans les pays riches

16 janvier 2015
De 13 % au Danemark à 24 % aux Etats-Unis, le niveau de pauvreté varie de façon considérable entre les pays riches et selon si l’on considère le cœur de la pauvreté ou la pauvreté élargie.

Revenus : les pays pauvres rattrapent-ils les pays riches ?

25 novembre 2014
Depuis le début des années 2000, les revenus par habitant augmentent davantage au sein des pays pauvres que dans les pays riches. Pour autant, un certain nombre de pays restent à l’écart de ce mouvement et les données moyennes sur les niveaux de vie masquent des inégalités énormes.

Les inégalités de revenus repartent à la hausse aux Etats-Unis

13 juin 2014
Les 20 % des ménages les plus pauvres ne détiennent que 3,2 % du revenu national aux Etats-Unis, tandis que les 20 % les plus riches en perçoivent 51 %. Les inégalités de revenus repartent à la hausse outre-Atlantique.

Un siècle d’inégalités de revenus dans le monde

11 octobre 2013
La part des revenus captée par les 1 % les plus riches a nettement baissé pendant les Trente Glorieuses (1945-75). Depuis, le phénomène s’inverse.

L’inégalité des revenus mondiaux

7 juin 2013
Le niveau de vie par habitant des pays de l’OCDE est trois fois plus élevé que la moyenne mondiale. Un habitant des États-Unis vit en moyenne avec 42 000 dollars par an, tandis qu’un Éthiopien vit avec 980 dollars par an.

La répartition du patrimoine dans le monde

7 juin 2013
Moins de 10 % de la population mondiale détient 83 % du patrimoine mondial, alors que 3 % vont à 70 % des habitants. L’Amérique du Nord et l’Europe en possèdent 65 %.

Inégalités de revenus dans les pays riches : l’état des lieux

21 juin 2012
Les ménages les 10 % les plus riches d’Europe du Nord gagnent en moyenne six fois plus que les 10 % les plus pauvres. Aux Etats-Unis, les riches touchent 15 fois plus que les plus modestes.

FERMER