Prix « Jeunesse pour l’égalité » : découvrez les lauréats 2015

15 décembre 2015 - Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a remis en personne le mercredi 9 décembre les prix aux grands gagnants 2015 de la troisième édition du concours « Jeunesse pour l’égalité ». Découvrez les lauréats.


Les prix du concours « Jeunesse pour l’égalité », organisé par l’Observatoire des inégalités, ont été remis par Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports le 9 décembre dernier. Les 1er prix sont « Mon destin n’est pas tout tracé », réalisée par Dounia et Badis Saoud dans la catégorie des affiches des 11-15 ans, et « Etiqueté par la société » de Juliette Guillot, Apolline Girault, Lise Bozon et Florie Petit pour les 16-25 ans. Dans la catégorie « vidéos », « Nos chemins sont-ils tout tracés ? », réalisée par Thomas Thiaudière, Oriane Milet et Quentin Biet (11-15 ans), et « L’ascenseur social », de Laurine Moussay, Pauline Triquet, Malory Remande et Léa Cornu (16-25 ans), ont été primées.

Le jury a décidé de décerner deux prix spéciaux, hors catégories, à des vidéos qui l’ont touché par la force de leur message et l’investissement fourni par les jeunes : « Pourquoi pas moi », réalisée par Audrey Lesourd, Marissa Simon, Alan Simon, Stacy Lancelot, Laurie Tissot, Nolwenn Toupin, Leila Klein (Association 1.com1 de Cholet), catégorie des 11-15 ans. Et « Pourquoi pas moi », réalisée par Johani Ndombasi, Ntemo Manene, Fady Nasser, Amir Benama, Ibrahima Cisse, Mohamed Drissi (Service Jeunesse d’Ivry-sur-Seine) dans la catégorie 16-25 ans.

200 personnes, aux trois quarts des moins de 20 ans, ont poussé les portes du ministère des Affaires sociales, pour la remise des prix de cette troisième édition organisée grâce au soutien du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, du Commissariat général à l’égalité des territoires (Cget) et de la Mairie de Paris. Un moment fort en émotions. Des jeunes figurant parmi les finalistes ont été invités à présenter sur scène leurs réalisations et se sont prêtés au jeu des questions-réponses avec le public. Ils ont expliqué dans quel cadre ils avaient travaillé : à l’école, seuls entre copains ou encore au sein d’une association. Comment ils ont choisi leur sujet : la mobilité sociale   ou le rejet des différences, par exemple. Ils ont raconté leurs nombreux échanges pour arriver à un résultat. L’importance des mots et des couleurs aussi. Avec leur propre langage, ils ont expliqué comment les inégalités et les discriminations émanaient d’obstacles réels mais comment elles résultaient aussi du regard et des jugements que les uns portent sur les autres, comment eux-mêmes pouvaient s’inférioriser. Ils ont ainsi exprimé leur refus de l’injustice.

Un jeune participant, ayant constitué une « junior association » dans le but de participer au concours, a pris la parole pour dire qu’il n’y avait pas selon lui d’inégalités plus injustes que d’autres, et qu’il fallait toutes les combattre. Un autre, du haut de ses 11 ans, s’est reconnu dans une vidéo qui témoignait du racisme dans une cour de récréation.

Après un discours sur l’importance de l’égalité et de l’engagement, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, a annoncé les grands gagnants et leur a remis leurs prix. A chaque équipe il a demandé un petit mot sur leur œuvre. De très beaux moments qui donnent de l’espoir pour l’avenir.

Affiches 11-15 ans
1er prix : Mon destin n’est pas tout tracé, réalisée par Dounia et Badis Saoud.

2ème prix : Ensemble, luttons contre les inégalités sociales, réalisée par Louis Roy, Paul Barge et Robin Bigeard (Lycée français international de Porto).

3ème prix : Les discriminations de la femme d’aujourd’hui, réalisée par Julie Senne, Adriana Darlea, Julie Delestree, Judith Garraud, Aurélie Feghali et Sarah Doyle (lycée Jean-Paul II de Sartrouville).

Affiches 16-25 ans
1er prix : Etiqueté par la société, réalisée par Juliette Guillot, Apolline Girault, Lise Bozon et Florie Petit (lycée Jean-Michel de Lons-le-Saunier).

2ème : Déterminée, réalisée par Alison Charpentier, Ludmilla Michel, Florine Belloeil, Marina Gastichet, Samantha Gaultier et Sabrina Guinoiseau (lycée Paul Emile Victor d’Avrille).

3ème prix : Homoparentalité, réalisée par Mariama Fofana, Morgan Grégoire, Léa Chaussat, Séverine Cornu, Mathilde Dubot et Clément Mazé (lycée Sainte-Marie Bastide de Bordeaux).

Vidéos 11-15 ans

1er prix : Nos chemins sont-ils tout tracés ?, réalisée par Thomas Thiaudière, Oriane Milet et Quentin Biet (lycée Choiseul à Tours).

2ème prix : Stop discrimi-motion, réalisée par Wesley Leclerc, Dan-Patrick Ebomoua, Ahmaddjon Tolibov, Brian Hoguin, Zohra Moumeni-Dikra, Rania Slimani, Amélia Broisin (Plan Réussite Educative – Ville de Blois).

3ème prix : Tous contraints, réalisée par Chaimaa Mahjoudi, Ayoub Jendoubi, Omer Varli, Léa Regado, Nur Havin Circek, Rojin Kurmaz (MJC Maison de Suède de Rennes)

Vidéos 16-15 ans
1er prix : L’ascenseur social, réalisée par Laurine Moussay, Pauline Triquet, Malory Remande et Léa Cornu (lycée Lavoisier à Mayenne).

2ème : Si près de chez vous si loin pour nous, réalisée par Baptiste Lavigne et Léo Santi

3ème prix : L’entretien d’embûche, réalisée par Wahid Benallal et Seifedine Mnafakh (La Fabrique, Longjumeau).

Prix spécial du jury 11-15 ans : Pourquoi pas moi, réalisée par Audrey Lesourd, Marissa Simon, Alan Simon, Stacy Lancelot, Laurie Tissot, Nolwenn Toupin, Leila Klein (Association 1com1 de Cholet).

Prix spécial du jury 16-25 ans : Pourquoi pas moi, réalisée par Johani Ndombasi, Ntemo Manene, Fady Nasser, Amir Benama, Ibrahima Cisse, Mohamed Drissi (service jeunesse Ivry-sur-Seine).

Piochez dans nos bibliothèques de visuels !
Toutes les œuvres seront mises en ligne sur notre site www.jeunes.inegalites.fr (rubriques Vidéothèque et Affichothèque). Nous les valoriserons aussi prochainement sous la forme d’une nouvelle exposition itinérante (voir l’exposition de la précédente édition) et d’un dvd, pour une plus large diffusion de ces supports. Quoi de mieux que les réalisations des jeunes pour aborder ces sujets ?

Contact :
Nina Schmidt
06 38 67 01 09
concoursvideo@inegalites.fr

Photo d’illustration réalisée par Alison Charpentier, Ludmilla Michel, Florine Belloeil, Marina Gastichet, Samantha Gaultier et Sabrina Guinoiseau (lycée Paul Emile Victor d’Avrille) dans le cadre du Prix Jeunesse pour l’égalité 2015

Photo / © Jacky Didier Frenoy - ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Date de rédaction le 15 décembre 2015

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Quelle politique pour réduire les inégalités ?

7 juin 2016
De l’école au monde du travail, en passant par l’accès aux soins ou au logement, la France, l’un des pays les plus riches au monde, a les moyens de s’attaquer aux inégalités. Encore faudrait-il en avoir la volonté politique. Par Louis Maurin et Nina Schmidt, de l’Observatoire des inégalités. Extrait de l’ouvrage « Que faire contre les inégalités ? 30 experts s’engagent (...)

« Que faire contre les inégalités ? » : la campagne continue

23 mai 2016
Avec plus de 20 000 euros collectés, notre seconde campagne de financement participatif est un nouveau succès. L’Observatoire des inégalités vous remercie et vous en dit un peu plus sur ses projets.

Inégalités : pourquoi autant d’écart entre les discours et les actes ?

11 mai 2016
Les inégalités sont à la mode dans le discours politique, mais les décisions ne sont pas à la hauteur. Comment expliquer l’hypocrisie actuelle ? Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Le 3e prix « Jeunesse pour l’égalité » est terminé !

27 novembre 2015
D’année en année, les jeunes sont toujours plus nombreux à participer à ce concours qui leur est spécialement destiné : 228 œuvres nous sont parvenues des quatre coins de la planète cette année : de Cali en Colombie, à Porto au Portugal en passant par Istanbul et New-York, Tours ou Palaiseau. Découvrez les finalistes (...)

Echec scolaire et inégalités : l’école française, un plutôt bon élève en Europe

19 novembre 2015
Les inégalités sociales d’éducation sont marquées en France, mais notre modèle est loin d’être le plus mauvais. Il présente surtout de mauvais résultats en matière de formation professionnelle. Un article extrait du Centre d’observation de la société.

Pourquoi les enfants d’ouvriers réussissent moins bien à l’école que ceux des cadres ?

19 novembre 2015
Les enfants des catégories populaires sont-ils moins intelligents ou moins travailleurs ? Pourquoi les écarts de niveau scolaire se creusent-ils entre les enfants de milieux sociaux différents dès l’école primaire ? Les explications de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Extrait du Centre d’observation de la (...)

Une formation pour comprendre les inégalités

9 octobre 2015
Le 8 décembre prochain, l’Observatoire des inégalités organise une formation pour comprendre les inégalités. Objectif : se doter des outils pour mieux comprendre la situation sociale.

Education : non-assistance à enfants en danger

30 juin 2015
En France, un enfant sur dix vit dans une famille pauvre. Une réalité 
qui n’est pas suffisamment prise en compte par le système scolaire. Un article de Sylvie Ducatteau, extrait du quotidien l’Humanité.

Refonder l’école devrait être une priorité pour faire réussir les plus pauvres

25 juin 2015
Si refonder l’école, c’est corriger les inégalités au sein du système éducatif, alors refonder l’école, c’est faire réussir les plus pauvres. Le point de vue de Jean-Paul Delahaye, Inspecteur général de l’éducation nationale et auteur du rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire ».

Les plus pauvres décrochent, qui s’en soucie ?

4 juin 2015
L’Observatoire des inégalités publie son premier « Rapport sur les inégalités en France ». Une analyse des données présentées dans ce document par Louis Maurin, son directeur.

FERMER