Revenus : la France des territoires extrêmes

18 juin 2013 - Le revenu médian varie de 2 300 à 58 000 euros selon les quartiers. Une présentation des données extrêmes par type de territoire.


2 300 euros de revenu médian   annuel (hors prestations sociales) pour une personne dans le quartier Saint-Jacques de Perpignan contre 58 000 dans une partie du 7e arrondissement parisien. 25 fois plus. En matière de revenus, les moyennes cachent une forêt de disparités entre territoires. Au lieu de présenter un classement selon un échelon donné (région, département, etc.), nous avons regroupé les valeurs extrêmes selon les différents types de territoire. On ne mesure pas ici ce qui sépare les plus pauvres et les plus riches d’un territoire défini, mais les écarts de revenu médian (celui pour lequel autant gagnent plus et autant gagnent moins) disons des classes intermédiaires de différents types de territoire...

Les régions sont des espaces importants en termes de population, qui donc « moyennisent ». Il n’en demeure pas moins que si l’on avait une échelle avec 300 barreaux, le niveau médian pour la France serait situé à 100, le Nord-Pas-de-Calais serait à 87 et l’Ile-de-France à 116 : 30 % séparent les deux territoires. Les écarts s’accroissent déjà nettement entre départements. La Seine-Saint-Denis se situe au niveau 80 contre 135 pour les Hauts-de-Seine : un revenu médian de 15 000 euros par an d’un côté, 25 000 euros de l’autre : 1,7 fois plus.

Au niveau des communes, les inégalités s’envolent. A Roubaix, le niveau de vie   médian passe sous les 10 000 euros, contre près de 45 000 à Neuilly-sur-Seine. Les niveaux 51 et 237 de notre échelle. Au maximum, entre les quartiers [1], les écarts vont donc de 1 à 25. Les quartiers Saint-Jacques de Perpignan et Matisse de Calais seraient situés au niveau 12 et 13 de l’échelle, les quartiers Gros Caillou dans le 7e arrondissement de Paris et Saint-James à Neuilly-sur-Seine seraient tout en haut. 2 200 euros de revenus annuels pour vivre, contre 58 000 euros. Et encore, rappelons-le, il ne s’agit pas des plus aisés et des plus pauvres, mais des catégories intermédiaires du territoire...

Revenus annuels selon le type de territoire : les extrêmes
Revenus médians par personne avant impôts et prestations sociales
Unité : euros
Revenu médian annuel
en euros
Indice
France18 749100
Régions
Nord-Pas-de-Calais16 36987
Ile-de-France21 791116
Départements
Seine-Saint-Denis15 08180
Hauts-de-Seine25 398135
Villes
Roubaix9 54051
Neuilly-sur-Seine44 493237
Quartiers
Calais, Matisse Andrique2 53013
Perpignan, Saint Jacques2 27312
Paris, Gros Caillou (7e)58 381311
Neuilly-sur-Seine, Saint-James56 619302

Source : Calculs Centre d'observation de la société, d'après Insee - données 2010, France métropolitaine

Extrait du Centre d’observation de la société.

Photo / © Lotharingia - Fotolia.com

Notes

[1Les quartiers comprennent autour de 2 000 habitants en moyenne

Date de rédaction le 18 juin 2013

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Les pauvres vivent dans les grandes villes, pas en périphérie

17 mai 2017
65 % des personnes pauvres vivent dans les grandes villes, là où habitent aussi les plus riches et où les inégalités de revenus sont les plus élevées.

Les dix quartiers prioritaires les plus pauvres de France

19 juillet 2016
Les quartiers les plus en difficulté affichent des taux de pauvreté supérieurs à 70 %. Près de deux fois plus que dans l’ensemble des quartiers prioritaires de la ville et cinq fois plus que la moyenne nationale. Notre classement des dix quartiers prioritaires les plus pauvres de France.

Niveau de vie et inégalités : testez votre commune

10 juin 2016
Combien gagnent les 10 % les plus riches et les 10 % les plus pauvres dans votre commune ? Quel est le niveau des inégalités ? Testez le comparateur des territoires élaboré par le Compas, en partenariat avec l’Observatoire des inégalités et la Gazette des communes.

Territoires : où vivent les pauvres ?

6 octobre 2014
Près de 60 % des personnes pauvres vivent dans de très grandes villes. 2,5 millions résident dans des communes de 200 000 habitants ou plus, 1,3 million dans l’agglomération parisienne. Extrait du Centre d’observation de la société.

Les communes aux plus gros patrimoines

21 janvier 2014
Avec un patrimoine moyen de 4,6 millions d’euros, Neuilly-sur-Seine arrive en tête des grandes villes qui comptent les patrimoines les plus élevés de France.

Des départements d’outre-mer marqués par les difficultés sociales et les inégalités

8 octobre 2013
Oubliés de bien des études nationales, les départements d’outre-mer sont pourtant confrontés à des difficultés économiques et sociales majeures. Les inégalités qui y règnent sont beaucoup plus importantes que sur le reste du territoire national. Synthèse de données sociales sur les revenus, l’emploi et l’éducation. Extrait d’une note d’études du (...)

Revenus et inégalités : le premier bilan de l’impact de la crise pour les communes

16 juillet 2013
A Rennes, les revenus des plus riches ont augmenté de 5,5 % entre 2008 et 2011, ceux des plus pauvres ont diminué de 11,8 %. La crise creuse les inégalités, mais les moyennes nationales masquent des écarts encore plus importants au niveau local.

La pauvreté dans les régions

14 juin 2013
Le taux de pauvreté varie de 11,6 % en Bretagne à 19,7 % en Corse. Les régions du Nord et du Sud de la France sont les plus touchées.

La pauvreté dans les départements

14 juin 2013
Le taux de pauvreté varie en France selon les départements de 4 % à près de 15 %. La pauvreté est plus forte au nord et au sud de la France.

Villes riches, villes pauvres : le revenu des habitants

23 novembre 2012
L’Observatoire des inégalités présente son classement des villes où les habitants sont les plus riches et des villes où ils sont les plus pauvres parmi les 200 plus grandes villes de France. A Neuilly-sur-Seine, le revenu médian par habitant est 4,5 fois plus élevé qu’à Roubaix.

FERMER